Maladies des poules

Attention aux maladies chez les poulesAttention, les poules tombent souvent malades.

 

Toutes sortes de maladies les guettent qu’il convient de soigner au plus vite si cela est possible.

 

Afin que les soins soient apportés dans un délai raisonnable, il est impératif de les surveiller tous les jours afin de détecter un éventuel changement de comportement, tout symptôme anormal qui doit vous alerter.

 

Il existe peu d’informations sur les traitements des maladies des poules, aussi les éleveurs familiaux se retrouvent souvent démunis et désemparés, d’autant plus que bien souvent, les vétérinaires sollicités ne savent pas forcément répondre à la demande.

 

Quels sont les symptômes qui doivent alerter et qui peuvent être le signe de maladie ?

 

Voici les signes anormaux susceptibles de vous inquiéter et qui demandent votre attention :

 

• Abattement
• Perte d’appétit
• Diarrhée
• Arrêt de la ponte
• Perte de plumes en dehors de la période de mue avec zones de peau apparente
• Boiterie
• Yeux ou/et bec qui coulent
• Pattes qui grossissent avec croûtes jaunâtres

 

Les vaccins

 

En règle générale, lorsque vous achetez vos poules chez un éleveur ou dans un magasin spécialisé vos poules ont été vaccinées contre la maladie de Mareck, la bronchite infectieuse,  la maladie de Gumboro et la maladie de Newscastle (également appelée pseudo peste aviaire. Vous pouvez  aussi les faire vacciner par un vétérinaire si les sujets acquis sont nés chez vous.

 

Au delà de 100 sujets les éleveurs sont tenus d’effectuer certains vaccins (À voir avec le vétérinaire). 

 

Les maladies des poules

 

Les maladies des poules sont soit d’origine virale comme par exemple la bronchite infectieuse, la maladie de Newcastle, la maladie de Mareck et la variole aviaire, soit d’origine bactérienne comme par exemple le coryza infectieux, la pasteurellose, les salmonelloses… et bien d’autres encore.

 

Les mêmes symptômes (cités plus haut) reviennent souvent, c’est pourquoi il est important de surveiller le comportement de vos poules quotidiennement.

 

D’autant qu’en agissant assez vite, dès l’apparition des symptômes, on peut arriver à enrayer une maladie déclarée pour un peu qu’elle soit guérissable ce qui, malheureusement n’est pas toujours le cas.

 

Les parasites chez les poules

 

Parasites externes

 

Les parasites externes comme les poux broyeurs sont des parasites que l’ont trouve communément sur les poules.

 

 

Ils se nourrissent des cellules mortes issues de la peau ou des plumes. Ce sont les plus faciles à soigner. En général un traitement à base de pyrèthre pulvérisé à 10 jours d’intervalle suffit. On permettra également aux poules de pouvoir se rouler dans la terre, dans des nids spéciaux qu’elles fabriquent elles-mêmes.

 

Chez Poule’s Club, nous utilisons maintenant la terre de diatomée pour enrayer toute sorte de parasites › Terre de diatomée

 

Symptômes : la poule se gratte plus souvent, elle est quelquefois piquée par ses congénères qui tentent d’attraper les poux.

 

Les poux rouges et autres acariens

 

Les parasites externes les  plus difficiles à éradiquer sont des acariens comme  les poux rouges (Dermanyssus gallinae). Il se passe un certain temps entre le moment où ils s’installent au poulailler et le moment où vous les découvrez.

 

D’autres acariens de la famille des Cnemidocoptes sont la cause de gale déplumante et de gale des pattes.

 

Nous avons également traité ce sujet sur le site en donnant quelques pistes de traitements : les poux rouges chez les poules

 

Symptômes : la poule est anémiée, elle ne bouge plus, elle se déplume, des amas de cocons blancs sont trouvés sous ses plumes, près de la tête, sous son cou.

 

Quel que soit le parasite incriminé, il faut agir et traiter rapidement car une infestation importante de parasites sur une poule peut déboucher sur sa mort.

 

Les parasites internes

 

Les vers sont des parasites qui touchent très souvent la poule. Les vers ronds sont des ascaris et les plats des ténias, les plus à craindre étant les vers du jabot qui sont les capillaires.

 

 Quels que soient les vers, si l’infestation est massive, il y a un réel danger pour la santé de la poule.

 

Symptômes : diarrhée, amaigrissement, boiterie, difficulté à s’alimenter et à boire.

 

Traitement : Un vermifuge sera nécessaire comme le Teniverm aussi beaucoup utilisé chez les éleveurs d’oiseaux.  En ce qui concerne les vers du jabot, les capillaires, on utilisera des vermifuges à base de Pipérazine et à base de Lévamisol.

 

Un article complets à lire sur les vers chez les poules ›  Les vers des poules

 

Agir en prévention pour éviter les maladies et les parasites

 

Les maladies se déclarent plus souvent lorsque les conditions de vie ne sont pas adaptées :

 

• Trop de poules pour un espace réduit
• Hygiène insuffisante
• Humidité des locaux
• Nourriture mal équilibrée
• Événements extérieurs non détectés à temps

 

Il est donc important d’équilibrer au mieux son petit élevage familial pour éviter maladies et parasites au poulailler.

 

Nous avons déjà rédigé un article sur ce sujet qui vous sera utile › Comment garder ses poules en bonne santé

 

Que faire en cas de maladie suspectée ?

 

Si des symptômes anormaux s’installent chez une de vos poules, n’attendez pas avant d’agir au risque de contaminer tout le groupe.

 

Dans cet article nous avons regroupé tous nos conseils à mettre en place dès la suspicion d’une maladie › Premiers gestes quand une poule tombe malade

 

Si vous souhaitez voir de belles photos de poules de races ou hybrides et envoyez-les vôtres, nous avons mis en place une galerie photos › Photos de poules

 

Toutes nos informations sur les maladies des poules

 

Soins des poules

Bouton retour en haut de la page