Traitement pododermatite ou abcès patte chez la poule

IDMarket - Aire de Jeux en Bois pour Poules...
  • L'aire de jeux en bois est indispensable au bien-être de vos poules pour qu'elles se perchent
  • Robuste et stable, la structure est en bois (pin canadien) - Assemblage facile et rapide
  • Protège des prédateurs et permet de divertir vos poules tout au long de la journée

Dans notre article sur les causes de boiterie chez la poule, nous avons évoqué la pododermatite. OnAbcès ou pododermatite sous patte poule trouve cette pathologie sous d’autres appellations comme : abcès patte ou bumblefoot. Souvent évoquée sur les forums, elle est assez présente dans les élevages familiaux, mais encore plus dans les élevages professionnels. Très douloureuse, la pododermatite doit être traitée à temps, au risque de dégénérer vers une infection susceptible d’entraîner la perte des doigts, voire même une septicémie.

Nous allons voir tous les stades de son évolution, ses symptômes et le traitement naturel possible si votre poule n’est pas encore trop atteinte. 

Qu’est-ce que la pododermatite ou bumblefoot chez la poule ?

La pododermatite est une infection bactérienne et une réaction inflammatoire touchant les pattes des volailles. Elle cause un cause un abcès sous la patte qui peut faire beaucoup souffrir la poule atteinte. La photo ci-dessus est issue du site www.bhwt.org.uk

Elle est causée par des bactéries :

Les bactéries pénètrent par une blessure à la patte et provoquent des kystes et abcès. Elles peuvent se trouver dans n’importe quelle zone de la patte et sont capables de pénétrer dans les articulations, provoquant aux sujets atteints une douleur intense.

Quels sont les symptômes de la pododermatite ?

À son tout début, elle se traduit par l’apparition d’une tache sous le dessous de la patte, qui a tendance à plus ou moins s’agrandir, en fonction des conditions de l’élevage. Elle peut toucher l’une ou les deux pattes du coq ou de la poule, et peut provoquer des lésions sévères. Voici les principaux symptômes :

  • Blessures aux pattes, écorchures et/ou décolorations. Ces symptômes évoluent au fur et à mesure que l’infection se développe.
  • Les pattes sont chaudes au toucher, et ceci est inhabituel chez les poules.
  • Dans les stades avancés de la maladie, l’infection dégage une mauvaise odeur.
  • Une boiterie est très souvent constatée chez les poules atteintes de pododermatite.
  • Aux derniers stades, la pododermatite ulcéreuse peut se propager aux articulations et aux os.

Comment identifier la pododermatite, un abcès aux pattes ou un bumblefoot chez une poule

Afin d’identifier la maladie chez une poule, dans un premier temps, il est nécessaire de procéder à une inspection de ses pattes, à la recherche de petites blessures ou coupures sur la peau, d’odeur suspecte.

À un stade plus avancé de la maladie, la poule boite, si c’est le cas, il peut être judicieux de toucher la patte concernée et voir si elle est chaude au toucher, symptôme de pododermatite.

La pododermatite ulcéreuse à un stade avancé peut nécessiter une radiographie pour voir si l’infection s’est propagée aux articulations et aux os.

Quelles sont les causes de la pododermatite

Les perchoirs

Le plus souvent, la pododermatite ou bumblefoot chez la poule est causée par les bords carrés et/ou tranchants des perchoirs. Si c’est le cas chez vous, il faut poncer les bords pour atténuer un peu.

Les pondoirs

Les bords rugueux des pondoirs, notamment ceux qui sont métalliques et préfabriqués peuvent aussi être en cause. Ces bords fins sont susceptibles de provoquer des coupures sous les pattes des poules qui dégénèrent ensuite en infections.

Un sol humide facteur aggravant

Un sol humide à lui seul n’est pas responsable de l’apparition de la pododermatite chez les poules, il s’agit d’un facteur augmentant les risques de l’apparition de l’affection lorsqu’il est associé à d’autres facteurs.

Des carences en vitamine H

Voici ce que nous dit la vétérinaire Jeanne Brugère-Picoux sur les causes possibles de la pododermatite : « Les pododermatites sont principalement rencontrées lorsque le sol est humide et d’un PH trop élevé (présence d’ammoniaque) ou trop faible (acide). L’atteinte plantaire est variable. La carence en biotine (ou vitamine H) peut aggraver ces pododermatites ».

Les facteurs de risque entraînant des abcès aux pattes ou un bumblefoot

Voici les facteurs de risque susceptibles de créer abcès aux pattes, pododermatite ou bumblefoot chez la poule.

  • La saleté et l’humidité des poulaillers
  • L’accumulation de fientes de poules dans la litière et un enclos trop restreint
  • Un sol dur compact ou boueux
  • Les malformations génétiques des pattes chez le poulet
  • Une alimentation inadaptée est les carences en vitamines, et plus particulièrement la vitamine A
  • Les combats et les agressions entre les coqs et les poules
  • Un excès de nourriture, surpoids
  • Les acariens des pattes (gale des pattes)

Évolution de la maladie : les différents stades

Sur cette photo on voir clairement l’évolution de la maladie, de la simple tache à peine colorée à la formation de l’abcès :

Stade 1 – Le début d’une pododermatite, abcès ou bumblefoot se caractérise par une coloration brillante sous la patte, un peu comme une excroissance.

À noter : je suis rémunérée un petit pourcentage sur vos achats lorsque vous passez par un de mes liens de recommandation de produits des marques Amazon, Omlet, Invers, Santé Bassecour et Docteur Bassecour sans que cela ne vous coûte rien de plus. Cela me permet de pouvoir continuer à travailler sur ce blog et de vous offrir de nouveaux articles régulièrement.

Stade 2 – Au stade suivant, une plaie commence à se former au centre. Il s’agit du début de l’infection mais il n’ y a pas encore de réel gonflement de la patte.

Stade 3 – Formation de l’abcès. L’enflure sera visible sous la patte mais vous ne remarquerez peut-être pas encore de boiterie. Des tissus nécrotiques ou morts sont présents. À ce stade une odeur forte peut se dégager de l’abcès.

Stade 4 – Infection et gonflement des tissus et des structures de la patte comme les tendons, les articulations et les os. Il s’agit maintenant d’une plaie chronique qui ne guérira pas d’elle-même.

Stade 5 – Infection permanente et invalidante de la patte. L’infection peut être si grave qu’elle se propage par la patte et peut être vue de dessus comme de dessous.

Traitement naturel de la pododermatite chez la poule

Le traitement dépend essentiellement de la gravité de l’infection. Lorsque la maladie est dans ses premiers stades, il faudra la traiter au plus vite à la maison, en ayant recours à des remèdes naturels.

Sel d’epsom

Aux stades 1 et 2, (peut-être 3), selon le cas, il est encore possible d’agir soi-même. La première chose à faire pour faciliter la procédure, est d’envelopper la poule atteinte dans une serviette afin de la plonger dans l’obscurité. Cela la calmera et évitera qu’elle ne se débatte trop.

On utilise du sel d’Epsom (composé naturel de magnésium et de sulfate) pour assouplir la peau et soulager la douleur. Vous pouvez également l’utiliser vous-même pour votre bain, c’est un excellent relaxant. Sel d’epsom sur Amazon › Cliquer ici

Les étapes des soins

  1. Nettoyer la patte atteinte et la tremper une dizaine de minutes dans de l’eau chaude (mais pas brûlante) additionnée de sel d’Epsom à raison d’une petite poignée de sel d’Epsom dans une petite bassine d’eau.
  2. Badigeonner la zone atteinte avec de l’argent colloïdal excellent antibiotique naturel et accélérateur de cicatrisation.
  3. Protéger la patte avec un premier pansement hydrocolloïde ou du miel médical. Faire tenir avec une bande adhésive comme sur cette photo :
Patte de poule atteinte de pododermatite avec pansement
Photo source › www.cluckin.net

4. Répéter cette opération tous les 2 ou 3 jours jusqu’à temps que la zone atteinte disparaisse. Une goutte ou deux d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) sur les pansements peut aider à soulager la douleur et accélérer la cicatrisation.

Argent colloïdal Cliquer ici
Pansement hydrocolloïde Cliquer ici
Bandes adhésivesCliquer ici

Autre traitement naturel possible au stade 1, 2 ou 3 de la maladie

On peut également masser la zone avec un mélange d’huile végétale additionnée de quelques gouttes de HE Tea tree ou Arbre à thé (Melaleuca alternifolia).

Il est aussi possible de rajouter à ce mélange quelques gouttes de lavande vraie contre la douleur.

Huiles essentiellesPour des produits de qualité, il est recommandé d’acheter des huiles essentielles reconnues. Je vous recommande cette marque ›  Voir ici

Au delà du stade 3

Au-delà du stade 3, la pododermatite, abcès ou bumblefoot doit être traité par un vétérinaire plutôt que de recourir à des méthodes naturelles. Celui-ci devra procéder à un curetage de la zone atteinte. Certains éleveurs le font eux-même mais sans précaution médicale, l’animal souffre et il y a un risque d’infection.

Cependant, les traitement naturels peuvent être utilisés à toutes les étapes comme mesures de soutien.

Si vous souhaitez tenter le traitement au sel d’Epsom même à ce stade

Il est aussi possible que même aux stades 3 et 4 de la maladie, la croûte ulcéreuse finisse par se détacher d’elle-même avec les bains à base de sel d’Epsom. Dans ce cas soyez vigilant et désinfectez la plaie tous les jours.

Voyez ce témoignage ici › https://www.tillysnest.com/2015/12/non-surgical-bumblefoot-treatment-html

Traitement antibiotique de la pododermatite

Seul un vétérinaire peut vous indiquer si un antibiotique est nécessaire dans le cas de votre poule et lequel. L’antibiothérapie n’est pas forcément indispensable, le plus urgent dans un premier temps, étant de déterminer à quel stade de la maladie se trouve votre poule. Il est également indispensable de nettoyer l’environnement de vos poulettes, notamment en procédant à un nettoyage des pondoirs, des perchoirs et du plancher du poulailler.

L’huile de cade dans le traitement de la pododermatite

L’huile de cade est de plus en plus couramment utilisée dans en médecine vétérinaire. Antiseptique, antiparasitaire antifongique et répulsive, elle est aussi employée pour lutter contre les insectes et les parasites rencontrés au poulailler. Mais dans le cas d’un bumblefoot elle n’est pas apte à guérir la maladie. Vous pouvez quand même l’utiliser dans le cadre de la désinfection de la plaie sous la patte selon le stade où se trouve votre poulette.

La pododermatite est-elle mortelle ?

Bumblefoot n’est pas systématiquement mortelle chez les poules sauf dans les cas extrêmes et non traités : les sujets atteints ne peuvent plus se déplacer normalement, accéder aux mangeoires ou vaquer à leur occupations quotidiennes : prendre des bains de poussière, parcourir l’enclos à la recherche de vers ou d’insectes, se percher etc.

La maladie peut tuer votre poule dans ces 2 cas précis :

  1. Les pattes sont si endommagées, infectées ou si douloureuses, que la poule ne peut plus bouger pour manger ou boire.
  2. l’infection se propage ou pénètre dans l’os ou les articulations.

Contacter un Vétérinaire en ligneConsultez facilement un vétérinaire près de chez vous › Liste vétérinaires poules ou en ligne avec notre partenaire › Docteur Bassecour consultation et pharmacie en ligne.

Comment prévenir la pododermatite, abcès ou bumblefoot ?

La prévention de la pododermatite reste le meilleur moyen d’éviter des traitements qui peuvent être longs et coûteux :

  • Veiller à ce que les perchoirs soient arrondis.
  • Prévoir suffisamment d’espace pour que les coqs et les poules ne se battent pas entre eux.
  • Veiller à ce que le drainage du terrain soit efficace.
  • Ajouter une épaisse couche de sable dans les parcours en cas de boue.
  • Couper les ongles des poules si besoin et inspecter leurs pattes une fois par mois.
  • Procéder à un traitement préventif régulier contre les acariens responsable de la gale des pattes avec de l’huile de cade par exemple.
  • Veiller à l’hygiène et à la propreté du poulailler
  • Fournir des aliments équilibrés à vos poules afin d’éviter les carences en vitamines et minéraux.

Compléments en vitamines pour les poules sur sur Amazon › Cliquer ici

Témoignage d’éleveuse familiale

Voici ce que nous dit Sarah dans un des commentaires situés en bas de cet article :

«Pour ma part, notre poule était au stade 4 je pense : énormes boules très chaude entre les orteils. Nous avons traité comme le faisait mon grand-père et ma grand-mère : désinfection des pattes à la bétadine rouge et lavage au coton tige entre les plis sous les pattes. Argile verte en cataplasme avec beaucoup d’huile d’olive dedans et HE de tea tree, lavande fine et thym à linalol. Compresse et bande autoagripante par dessus, laissé en place 24h. Ça a super bien fonctionné ! Ouf ça avait pas mal dégonflé. Le lendemain, simple massage HE dans huile végétale après badigeon de propolis en spray. Puis surlendemain re-cataplasme d’argile après désinfection. Elle va beaucoup mieux et s’est remise à pondre. On va continuer l’huile végétale aux HE tous les 2 jours jusqu’à ce que la patte ne soit plus chaude. L’argile est formidable sur les abcès ! Super conseils ! Merci. Ça fonctionne ! On sait qu’il faut lui mettre une serviette sur la tête maintenant !
Par voix interne, j’utilise régulièrement Soluzol de chez La ferme de Beaumont. C’est un traitement contre les parasites internes qu’on mélange à l’eau de boisson mais à base d’huiles essentielles donc désinfectant en même temps et dosé comme il faut».

Pour conclure 

Vous l’avez compris, cette pathologie est assez fréquente chez la poule, mais quand on agit à temps on évite de longs traitements. Pour cette raison, il est important d’observer le comportement de ses poules au quotidien dans leur enclos. Et si jamais, vous détectez des signes anormaux, alors n’hésitez pas à prendre votre poulette en charge rapidement, cela vous épargnera bien des problèmes. Pour ceci, voici ce qu’il faut faire quand une poule tombe malade

N’oubliez pas également de désinfecter les perchoirs, même si une seule de vos poules est atteinte d’un abcès de la patte.

Sources

https://www.poultrydvm.com/condition/bumblefoot
https://www.backyardchickencoops.com.au

Vous avez une question ou vous souhaitez apporter votre témoignage ? N’hésitez pas à le faire dans la zone de commentaires tout en bas de cette page.

NOVITAL 70233 Abreuvoir poule 30 litres...
  • En plastique résistant à la rupture
  • Remplissage par le haut
  • Support large

38 Commentaires

  1. Bonjour, il se peut qu’un abcès se soit formé sur le dessus de la patte. Ce type de blessure ne se soigne pas en quelques jours malheureusement, mais peut-être pourriez vous la soigner vous même ne serait que pour lui éviter le stress du véto ? Peut-être voyez aussi du côté de la LPO pour avoir leur avis également. Bon courage.

  2. Bonjour, cela fait un moment j’ai remarqué que ma poulette boitait. J’ai examiné ses pattes, je n’ai rien remarqué. Plus tard j’ai vérifié, et il y avait une grosse croûte noire formée sur le DESSUS de la patte. J’ai fait un bain de patte avec du Septivon et enlevé la croûte. c’était du pue et il y avait une odeur horrible. J’ai nettoyé pendant plusieurs jours à la bétadine. La croûte s’étend réformée je l’ai envoyée chez le vétérinaire. Il me dit que c’est une pododermatite. Pourtant ça ne ressemble pas à ce que je vois sur internet, ce n’est pas sous la patte et ça n’est pas gonflé. Il me dit de ne pas laisser la croûte se former, de nettoyer matin et soir à la bétadine. Il a aussi prescrit du Synulox gttes orales matin et soir pendant 7jours. Malgré tout cela je ne vois pas le bout et ne supporte plus d’aller tous les jours « torturer » ma pauvre Poulette.

  3. Bonjour, rendue au stade 5 est ce que les méthodes on une chance ne serais se que petite de fonctionner ou le vétérinaire est la seule option? Si oui, qu’est-ce qu’un curetage?

  4. Bonjour Blanche, d’après ce que vous décrivez, je tiens à mettre l’accent sur ce problème d’humidité. Aussi, je vous répondrai que le problème ce n’est pas la bande ou l’autre poule, mais bel et bien ce problème d’humidité 🙂

    Dans un environnement humide, préjudiciable à leur santé, vos poules seront toujours malades. Aussi, je vous encourage à corriger ce problème, et certainement à agrandir l’espace qui est trop restreint, pour repartir sur une base saine 🙂

    Malheureusement, si vous ne le faites pas, à la longue tout traitement sera inutile.

  5. Bonjour,
    J’ai découvert qu’une de mes poules boitait et ne bougeait pas beaucoup il y a deux jours. J’ai découvert votre article qui est très bien fait. J’ai commencé un traitement, mais en lisant mieux, je vois que je peux mieux faire. J’ai désinfecté, mis un cataplasme avec HE tea tree et lavande. Puis massage le lendemain, puis cataplasme. Dès dimanche soir, elle était mieux. Mais je n’ose pas la mettre avec l’autre poule quand elle a une bande. Qu’en pensez-vous? Et comme il y a beaucoup d’humidité, même dans le poulailler (assez grand) où l’eau rentre un peu, je ne sais pas si ce serait bien, mais elle va vite s’ennuyer.
    Merci d’avance pour votre retour.

  6. Bonjour, c’est juste à surveiller alors. Quelquefois, selon le terrain et l’activité plus ou moins intense de la poule, et aussi de son âge, des croutes noires se forment sous la patte sans pour autant dégénérer en pododermatite.

    Sinon oui, vous pouvez consommer les œufs sans problème.

  7. Bonjour.
    J’ai deux poules qui présentent les mêmes symptômes décrit dans les commentaires, mais elles ne boitent pas.
    Par contre je souhaiterai savoir si pendant cette période de pododermatite nous pouvons consommer leurs œufs.
    Merci d’avance pour la réponse.

  8. Merci beaucoup pour votre prompte réponse, Isabelle. Nous allons donc continuer pendant 2 semaines et surveiller que sa voûte plantaire dégonfle. Bonne après-midi ! Carole et David

  9. Bonjour David et Carole, merci à vous pour ce message 🙂

    Pour votre poulette, si c’est encore gonflé en dessous, il est possible de continuer un traitement encore une dizaine de jours en continuant à surveiller ensuite et reprendre s’il le faut. La rapidité de guérison dépend beaucoup de l’état immunitaire de la poule.

  10. Bonsoir Isabelle, une de nos poules s’est mise à boîter, et nous avons constaté (après avoir lu vos articles très intéressants, merci ! ) qu’elle souffrait d’une pododermatite stade 1 à 2. Nous suivons scrupuleusement tous vos conseils, nous appliquons les soins tous les 2 jours. Au bout d’une semaine, le point noir a disparu, mais le dessous de sa patte reste gonflé. Devons-nous continuer ces soins jusqu’à ce que ce gonflement disparaisse totalement ? Merci de votre précieuse réponse ; vraiment, votre investissement sur ce blog est fabuleux et nous est précieux, un grand MERCI, encore.
    David et Carole

  11. Bonjour Sarah, merci infiniment pour votre témoignage, je vais le rajouter dans l’article 🙂

  12. Génial cet article !! Pour ma part, notre poule était au stade 4 je pense : énormes boules très chaude entre les orteils … nous avons traité comme le faisait mon grand-père et ma grand-mère, desinfection des pattes à la betadine rouge et lavage au coton tige entre les plis sous les patte. Argile verte en cataplasme avec beaucoup d’huile d’olive dedans et HE de tea tree, lavande fine et thym à linalol. Compresse et bande autoagripante par dessus, laissé en place 24h. Ça a super bien fonctionné ! Ouf ça avait pas mal dégonflé. Le lendemain, simple massage HE dans huile végétale après badigeon de propolis en spray. Puis surlendemain re-cataplasme d’argile après désinfection. Elle va beaucoup mieux et s’est remise à pondre. On va continuer l’huile végétale aux HE tous les 2 jours jusqu’à ce que la patte ne soit plus chaude. L’argile est formidable sur les abcès !
    Super conseils ! Merci. Ca fonctionne ! On sait qu’il faut lui mettre une serviette sur la tête maintenant !
    Par voix interne, j’utilise régulièrement Soluzol de chez La ferme de Beaumont. C’est un traitement contre les parasites internes qu’on mélange à l’eau de boisson mais à base d’huiles essentielles donc désinfectant en même temps et dosé comme il faut.

  13. Bonjour, comme je vous l’ai dit une croute peut se former sous la patte sans pour autant que cela soit dû à une pododermatite. Aussi, l’état général est un indice précieux. J’ai eu une poule morte à 10 ans, qui a eu une croute noire sous chaque patte toute sa vie presque. Quand la poule se porte bien, c’est qu’il ne s’agit pas d’un abcès. Pour la guérison d’une plaie, cela dépend de la poule, de son environnement etc. Il n’ y a pas de norme 🙂 Fiez-vous à l’état général de votre poulette 🙂

  14. Bonjour,
    Désolée de vous embêter encore…
    En combien de temps à peu près la plaie disparait-elle?
    Après combien de temps de traitement peu on voir une amélioration ?
    Merci d’avance !

  15. Ok,
    Nous allons traiter tout de même…
    Mais votre réponse me rassure !!!
    Merci pour tout !

  16. Bonjour, la boiterie est quand même un signe clinique important dans cette maladie. Il faut savoir que quelquefois des croutes se froment sous les pattes sans pour autant que cela doit dû à une pododermatite 🙂 Cela dépend beaucoup aussi de leur environnement. Les traitements naturels ne peuvent pas leur faire de mal de toute façon, aussi si vous avez un doute, il vaut mieux traiter. Si l’état général est bon, qu’elles ne boitent pas alors tout va bien 🙂 Ne soyez pas inquiète, mais plutôt attentive à leur offrir un environnement adapté 🙂

  17. Bonjour,
    Je crois que 2 de mes poules ont une pododermatite.
    Nous avons acheté rapidement les sels et l’argent colloïdal.
    Mais elles ne boitent pas…
    Comment savoir si les pattes sont guéries ?
    Je m’inquiète énormément pour mes petites poulettes et cette maladie m’inquiète beaucoup…
    Merci pour vos super article !!

  18. Bonjour et merci pour votre réponse. pour le moment nous avons repris la pose d’argile et les bains de sel d’epson. nous avions trouvé difficilement un vétérinaire qui s’occupe des poules et bien que le travail ait été bien fait, ils n’avaient pas plus l’habitude que cela. il faudra que je trouve une autre personne. bonne journée, je vous tiens au courant.

  19. Bonjour Isabelle, pour cette croûte qui reste, voyez avec le vétérinaire mais cela ne me semble pas poser problème. Les poules qui avancent en âge ont souvent ce type de croûte sous les pattes, sans que cela soit pour autant pathologique.
    Je ne connais pas non plus d’anti-inflammatoire naturel qu’on pourrait lui donner dans le bec. Le seul que je connais et que j’ai déjà utilisé est la he de gaulthérie couchée, exclusivement en local.
    Comme je vous l’avais dit, le traitement peut être très long, quelquefois plusieurs mois, aussi que la patte soit encore chaude ne me semble pas alarmant, surtout que vous faites vraiment tous les soins nécessaires 🙂

  20. bonjour, j’avais demandé conseil il y a quelque temps pour une pododermatite ; maintenant il n’y a plus de pus, cependant la patte reste tiède c’est le premier point qui me questionne. je n’ai pas trouvé sur internet de produit naturel qui peut faire office d’anti inflammatoire à mettre dans le bec.
    le second souci pour moi, c’est qu’en dessous, tout s’est bien refermé, mais cela a formé une croûte dure, marron foncé qui s’est un peu fendue en surface mais qui n’a pas l’air de vouloir tomber. je m’imaginais qu’après l’intervention chirurgicale, la peau normal serait revenue et ce n’est pas le cas. avez vous une idée ?
    là je reprends les bandages, je mets de l’anti inflammatoire en crème un produit homéopathique qui m’avait été prescrit. notre poule pond et ne semble pas du tout stressée, elle a pris l’habitude des soins apparemment, je lui mets une serviette sur la tête quand nous faisons un bandage avec de l’argile, et nous sommes deux pour la soigner, un qui l’a sur les genoux et l’autre qui soigne.
    merci beaucoup et bonne journée

  21. RE bonjour et merci pour votre réponse, aujourd’hui second jour d’argile + l’huile, j’en avais. j’ai trouvé la patte légèrement moins chaude qu’hier. je mets compresse et par dessus la bande cohésive, c’est très bien cette bande. bonne soirée, je vous dirai

  22. Bonjour Isabelle, normalement oui, mais cela peut demander du temps et de la persévérance. Avec 2 ou 3 gouttes de tea tree, le cataplasme serait plus efficace.

  23. Bonjour ma poule a été soignée pour une pododermatite par un vétérinaire, maintenant le patte est encore chaude et il n’y a plus de pus. je fais des emplâtres d’argile avec une bande pour que l’argile agisse. est ce suffisant selon vous ? elle vit normalement mais cette patte chaude me préoccupe. merci.

  24. Bonjour Cécile, oui il faut tenter le coup avec la méthode décrite dans l’article. Quand la croûte sera tombée, il vaut mieux continuer pendant deux ou trois semaine des massages au Tea Trea. Pour la posologie, compter environ 5 à 6 gouttes de HE dans l’équivalent d’une cuillère à café d’huile végétale. Pour le sel d’epsom j’ai mis un lien mais vous devriez aussi en trouver en boutique bio. Oui il vaut mieux tremper les pattes avant les he et bien les sécher ensuite pour assouplir la peau.

  25. Bonsoir pensez vous que les méthodes naturelles seront suffisantes pour une pastille noire qui est déjà légèrement boursouflée ? La poule ne boite pas. Je vais essayer les méthodes en espérant que ça fonctionne. Il faut donc faire quoi quand la croûte noire sera tombée ?

    Cordialement

  26. Bonjour, j ai 2 poules qui ont en effet une petite croûte noire sous les pattes. Elles ne boitent pas mais j aimerai guérir cela. Avec les huiles essentielles quelles sont les posologies ? Combien de fois par jour ? Combien de gouttes ? Ou puis je trouver le sel d epsom ? Il faut tremper également les pattes avant de mettre l huile avec les HE ? Desolee pour la liste de questions mais je préfère faire les choses correctement.

    Cordialement

    Cécile

  27. Bonjour Lena, le mieux est encore de le faire faire par un vétérinaire qui administrera un anti-douleur, car non seulement vos poules sont stressées d’être maintenues, mais en plus elles souffrent de ce type d’opération…

  28. J’étais contre les opérations, je pensais pouvoir éviter une source d’infection et de traumatisme pour l’animal. J »ai bien trempé au savon et sels d’Epsom, pui « gratté » petit à petit la croûte noire, désinfecté, et mis un bandage, ceci recommencé pendant plusieurs jours, et ma poule remarchait, et ne semblait plus avoir mal, elle se remettait à courir même! cela apparaissait guéri visuellement, mais n’ayant pas enlevé le pus caséeux durci (la substance jaunâtre dure qui ressemble à de l’ambre), du coup, c’est revenu 2 jours après. ça me servira de leçon, il faut TOUT enlever, sinon ça risque de revenir, c’est bactérien. Par contre, il faut être au moins 2 pour opérer, et bien surveiller le cou de la poule, qu’elle ne se torde pas le cou en se débattant, car c’est quelque chose qui m’est aussi arrivée avec une autre poule. Jamais plus je ne ferai des soins à une poule sans une personne pour la tenir. Il y a une méthode avec une serviette il me semble. J’aimerais qu’il y ait un article là-dessus, ça évitera les accidents stupides comme ce qui m’est arrivé.

  29. Bonjour Nina, il faudra continue à surveiller par la suite. Je croise aussi les doigts pour vous. Vous nous direz ce qu’il en est si vous le voulez bien.

  30. merci beaucoup pour cet article très bien détaillé qui nous a permis de comprendre ce qu’avait notre poule. Comme le stade est très peu avancé nous avons démarrer le traitement naturel et croisons les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page