Élever des poules

Couveuse automatique : comment bien la choisir

Quel incubateur pour des œufs fécondés, conseils d'éleveuse

Quels facteurs sont à prendre en compte lors de l’achat d’une couveuse automatique ? Il y a plus d’une façon de faire éclore un œuf fécondé.

En temps normal, les mères poules s’occupent elles-mêmes de ce processus. Cependant, dans certaines circonstances, l’achat d’un incubateur peut être nécessaire pour pouvoir couver efficacement des œufs.

En tant qu’éleveur familial, faire le choix de ce type de produits n’est pas forcément évident. Chez Poule’s Club, nous n’avons jamais utilisé de couveuse artificielle. Nos poussins sont tous nés sous leur mère, aussi nous avons fait appel à une professionnelle pour vous guider dans cet achat.

Caroline Boyeau, éleveuse passionnée nous livre ses conseils pour acheter un matériel fiable et de qualité. Avec quelques éleveurs, elle a créé une plateforme de vente en ligne d’œufs fécondés. Leur but premier est de préserver le patrimoine génétique de certaines races.

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

Tous les conseils de Caroline pour bien choisir votre couveuse automatique.

Pourquoi utiliser une couveuse automatique ?

Quelle que soit la raison qui vous pousse à opter pour une couveuse automatique, choisir le bon modèle en fonction de vos besoins constituera le facteur principal du succès de votre projet.

Voici les principales motivations qui poussent un éleveur familial ou professionnel à acquérir un incubateur électrique.

Création d’un parquet à partir d’œufs à couver

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles un éleveur peut vouloir créer un parquet (par exemple deux poules et un coq), à partir d’œufs à couver.

Cela pourrait simplement être dû au fait de débuter dans la reproduction et choisir de commencer par le processus d’incubation, ou encore renouveler son cheptel après l’attaque de prédateurs sur les lots existants.

Il y a eu des situations où les parquets ont été tués, avec seulement les œufs déjà collectés disponibles pour la régénération des parquets.

Poules non couveuses ou avec un très mauvais instinct de reproduction

Certaines poules ont un instinct de reproduction plus fort que les autres poules. Cela est particulièrement vrai avec beaucoup des plus grosses poules.

En début de saison, il n’est pas évident qu’une de vos poules soit prête à couver ses œufs.

En utilisant un incubateur, vous pouvez commencer votre saison d’éclosion plus tôt dans la saison, que ne le permet généralement la nature.

À lire aussi › Comprendre la couvaison

Augmentation de la production d’œufs

Une poule ayant commencé une couvée cessera de pondre jusqu’à ce que les œufs aient éclos et ses poussins élevés. Augmentation de la production d’œufsCette période varie d’un poule à l’autre et dure environ 3/4 mois.

En retirant les œufs tous les jours, les poules sont incapables de les collecter et sont donc moins susceptibles de cesser la ponte.

Par conséquent, en incubant vos œufs plutôt que de permettre à une poule de le faire, vous êtes en mesure de garder vos poules pondeuses et d’obtenir une plus grande production globale.

Éducation des enfants ou plaisir de maîtriser le processus de couvaison

De nombreux éleveurs apprécient tout simplement le processus d’œufs à couver dans une couveuse automatique.

De même, faire incuber des œufs fécondés est souvent utilisé comme outil d’éducation pour les enfants. D’ailleurs, de nombreuses écoles ont intégré des projets d’incubation de poussins dans leurs classes. En effet, le développement de l’embryon s’intègre bien dans de nombreux programmes d’enseignement élémentaire et primaire.

Meilleur contrôle de l’éclosion grâce à la couveuse automatique

Compter sur une poule pour couver des œufs peut devenir un pari.

Pour les éleveurs qui travaillent avec des œufs rares ou qui souhaitent simplement mieux contrôler leur taux d’éclosion, l’utilisation d’une couveuse automatique est le moyen idéal pour y parvenir.

En collectant tous les œufs tous les jours et en sélectionnant soigneusement les œufs que vous souhaitez faire éclore, vous pouvez mieux contrôler le nombre de poussins à venir.

On obtient généralement des taux d’éclosion beaucoup plus élevés en raison de notre capacité à contrôler l’environnement et le processus de couvaison.

En particulier les intervalles de retournement, la température et l’humidité pendant l’incubation et l’éclosion.

Quels critères prendre en compte dans le choix de votre couveuse automatique

Pour déterminer quelle couveuse automatique correspond le mieux à vos besoins, vous devrez d’abord vous poser ces quelques questions :

• Quelle quantité d’œufs dois-je mettre à couver en fonction du nombre de poussins que je souhaite acquérir ?
• De quelles fonctionnalités ai-je besoin ?
• Quel budget suis-je prêt à allouer à l’achat de cet incubateur ?

En comprenant vos besoins, vous pourrez mieux déterminer quels modèles de couveuses électriques y répondront le mieux, et il sera ainsi plus facile pour vous de prendre une décision éclairée.

Attention aux couveuses bon marché qui viennent de Chine pour lesquelles la qualité n’est pas vérifiée, les délais de livraison très importants, et le service après-vente laborieux, voire inexistant…

Les différents modèles de couveuses artificielles sur le marché

• La couveuse manuelle

La couveuse manuelle est la plus simple de toutes les couveuses, mais pas forcément celle que l’on peut maîtriser le plus facilement quand on n’a jamais fait naître de poussins en incubation artificielle.

Elle suppose de surveiller régulièrement la température intérieure de l’appareil, et surtout de retourner les œufs un par un, ceci deux fois par jour pendant toute la durée de l’incubation, soit environ 21 jours.

C’est le modèle le moins onéreux que l’on peut trouver aux alentours de 30 € et permettant d’incuber une très petites quantités d’œufs.

• La couveuse semi-automatique

Ce type de couveuse permet d’actionner le retournement des œufs avec un levier. Ainsi, tous les œufs sont retournés en une seule opération contrairement à la couveuse manuelle.

On trouve ce type de modèle aux alentours de 50 € selon la marque.

• La couveuse automatique

Comme son nom l’indique, la couveuse automatique gère seule le retournement des œufs, vous n’avez à vous inquiéter de rien.

Les prix varient selon la marque et les fonctionnalités supplémentaires comme un afficheur digital des données d’incubation, et une meilleure gestion du taux d’humidité.

Les fonctions et accessoires indispensables sur une couveuse artificielle

Dans son livre Poules – Guide complet de l’éleveur amateur, Hervé Husson nous dit ceci :

Dans tous les cas, l’appareil doit être muni :

  • D’un thermomètre pour le contrôle de la température.
  • D’un hygromètre pour le contrôle du taux d’humidité.
  • D’un ventilateur. Les modèles dynamiques disposent d’un ventilateur pour bien répartir la chaleur contrairement aux modèles statiques qui n’en ont pas et dans lesquels la température subit une différence entre le bas et le haut (souvent plus chaud), de l’appareil.
  • D’une notice d’utilisation digne de ce nom.

Vous l’avez compris, ces fonctions de base doivent être présentes sur le modèle choisi afin de vous faciliter l’utilisation de votre appareil et vous garantir un meilleur taux de réussite d’éclosion.

Ma sélection de couveuses automatiques

Voici 3 modèles d’incubateurs recommandés par Caroline Boyeau. La qualité de votre couveuse va faire toute la différence. Sa facilité d’utilisation va vous permettre de renouveler avec plaisir votre expérience.

• La couveuse automatique Cimuka PD30SH

Après une analyse minutieuse des modèles disponibles à la vente, nous avons retenu une valeur sûre : la couveuse Une couveuse automatique de qualitéautomatique Cimuka PD30SH.

Cet incubateur astucieux comprend un système électronique qui contrôle les constantes afin d’être toujours informé.

La température et le taux d’humidité sont très faciles à lire sur le large écran LCD.

Les œufs des trois paniers tourneront automatiquement, de sorte que vous n’aurez pas à intervenir.

Les pièces de rechange se trouvent facilement, et le service après-vente rapide et simple à contacter. Le nombre de commentaires positifs nous ont convaincu. Nous l’avons ensuite testée et approuvée pour notre élevage.

Au cas où ce premier modèle ne serait pas disponible dans votre magasin préféré, mais que vous souhaitiez tout de même vous procurer une couveuse équivalente, nous vous recommandons le modèle Cimuka CT60SH.

Où acheter cette couveuse

Sur le site Naturabuy

• La couveuse automatique R-COM KING SURO 20

Les couveuses de la marque RCom sont connues pour être fiables, et celle-ci est le meilleur compromis rapport Rc-com une marque réputée en couveuse artificiellequalité/prix.

Caractéristiques 

Sondes et température et d’humidité dernière génération.
Mode intelligent contrôlant électroniquement l’ensemble des paramètres de l’incubation.
Retournement des œufs automatique par basculement.
Contrôle de l’humidité automatique avec la pompe APS. Grand couvercle transparent pour visualiser les œufs et l’éclosion.
Parties électriques facilement démontables pour le nettoyage.
Entrée d’air réglable.
Flux d’air régulé évitant de souffler directement sur les œufs.
Alarme de température.

Où acheter cette couveuse

Sur le site ManoMano

• La couveuse automatique River Systems Egg Tech 12

Pour ceux qui recherchent qualité, et service après-vente pour un budget très restreint, nous vous conseillons cette Une couveuse automatisée à un prix très raisonnablecouveuse aux performances exceptionnelles pour un prix relativement peu élevé.

Grâce à ses deux hublots d’inspection, vous pourrez suivre l’évolution des œufs présents sur le panier oscillant.

La température est régulée par thermostat à affichage digital précis au 1/10 de degré. Pour éviter toute ouverture inutile et néfaste au développement de l’œuf, l’hygrométrie se régule par deux cuves à remplir directement de l’extérieur.

Ce modèle de couveuse automatique dispose d’un moteur pour effectuer le retournement automatique des œufs.

Où acheter cette couveuse

Sur le site Naturabuy

Conseils Poule’s Club

Faire naître des poussins peut être une formidable aventure, mais il convient de bien réfléchir avant de vous lancer.

Posez-vous la question de savoir si vous avez la place suffisante dans votre poulailler pour accueillir de nouveaux sujets. De même, votre enclos est-il suffisamment grand ? Il faut compter une superficie de 20 m2 minimum par poule pour éviter les problèmes liés à la promiscuité : picages, maladies, stress etc.

Avez-pensé également que certains de ces œufs fécondés deviendront peut-être des coqs ? La proportion poule/coq est d’environ 50 %. Ainsi sur 6 poussins à venir, vous pourriez très bien faire naître 3 coqs…

Si vous résidez en lotissement ou que tout simplement vous ne souhaitez pas avoir de coq, alors il vous faudra les placer, ce qui n’est pas forcément évident.

Enfin, avant de choisir le modèle de votre couveuse automatique, prenez le temps de lire les commentaires des clients. Vous connaîtrez ainsi les qualités et les défauts de tel ou tel produit, et cela pourrait vous aider à prendre votre décision finale.

Où trouver des œufs à couver ?

Il existe maintenant une plateforme associative qui vous permet d’acheter ou de vendre vos œufs, en toute simplicité et sécurité : www.coco-eco.fr

Avant toute chose, veillez bien sûr à la qualité de vos œufs et de l’élevage d’où ils proviennent. Sur Coco-eco.fr, vous pourrez bénéficier de l’expérience d’autres acheteurs grâce aux avis et retours d’expérience. Vous trouverez également tous les conseils et suivis pour réussir au mieux vos couvées.

À lire aussi › Achat d’œufs fécondés : attention aux mauvaises surprises

À lire aussi pour élever des poules pondeuses

 

Accessoires

 

Alimentation et compléments alimentaires

 

Élever des poules | Races de poules | Maladies | Le poulaillerComportement | Les œufs | Faq | Livres

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

 

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page