Poux des poules : espèces et danger




Les poux des poules sont des parasites externes que tous les éleveurs côtoient un jour ou l’autre. Deux espèces principales sont rencontrées chez les volailles : le pou blanc ou gris, insecte broyeur et piqueur qui vit sur la poule ; et le pou rouge, acarien qui lui vit dans le poulailler la majeure partie du temps, pour ensuite s’attaquer aux poules, principalement la nuit.

Une chose est certaine, quelle que soit leur espèce, on doit faire en sorte de minimiser leur présence dans l’environnement de ses poules, au risque d’être confronté à un taux de mortalité élevé, à plus ou moins long terme.

Quels sont les poux des poules ?

Les poux broyeurs mallophages

Pou gris ou blanc des poules

Ces parasites externes encore appelés poux blancs ou poux gris car leur couleur change selon l’espèce, font partie de la vie quotidiennes des volailles. Un peu comme les puces avec les chiens et les chats. Comme pour nos animaux domestiques, il faut garder à l’esprit que c’est leur présence en très grande quantité, donc en excès qui pose surtout problème.

En temps normal, les poules se roulent dans la terre pour réguler leur population de poux broyeurs mallophages. Il s’agit d’un rituel qu’elles pratiquent régulièrement et avec assiduité. Pour en savoir plus sur cette pratique › Les bains de terre ou de poussière chez les poules

Il est indispensable qu’elles aient la possibilité de créer ces espaces consacrés à leur toilette quelque part dans leur parcours.

Une poule malade est plus souvent infestée de poux

Il faut savoir aussi, que bien souvent, un animal malade, quelle que soit son espèce, est plus facilement attaqué par les parasites externes. C’est pourquoi, quand une poule ou un coq est envahi(e) de poux blancs ou gris, on peut craindre un problème sous-jacent, et/ou un parasitage interne.

Quels sont les risques pour les poules ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, il est pratiquement impossible d’éviter les poux broyeurs mallophages au poulailler. Cependant leur population doit rester maitrisable et ne pas nuire à la santé de vos poules.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
927 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Une poule infestée de ce type de poux et envahie de cocons d’œufs de poux, risque à plus ou moins long terme, d’être privée de ses réserves énergétique ce qui entrainera une anémie importante. Si rien n’est fait pour la soigner, la poule parasitée peut mourir en quelques semaines.

En plus d’anémier la poule et de lui voler son énergie, ces parasites sont potentiellement porteurs de maladies bactériennes et virales qu’ils risquent de lui transmettre.

Comment reconnaître la présence de poux broyeurs mallophages

Repérer la présence d’œufs de poux sous les plumes

Quand ce type de poux est en excès sur la poule, on trouve, collés à ses plumes des amas blancs qui sont en fait les œufs des parasites. Ces cocons sont le plus souvent situés sous le cloaque, mais aussi sous les ailes et même dans le cou.

Il existe différents traitements pour traiter les poux broyeurs mallophages en excès. Voici l’article complet ici › Les poux broyeurs ou mallophages des poules : traitement

Les poux rouges

Le pou rouge (Dermanyssus gallinae) est un acarien qui ressemble à une araignée rouge. Il a un corps gris ou blanc, qui devient rouge lorsqu’il est gorgé de sang. Il a peu de poils sur le corps, et de longues pattes terminées par une ventouse et deux griffes.

Sa taille se situe entre 300 micron (au stade larvaire) et 700 micron quand l’individu est non gorgé de sang. Elle peut aller jusqu’à 1 millimètre après un repas sanguin, taille maximale atteinte par les femelles uniquement. C’est d’ailleurs souvent à ce stade qu’on arrive à repérer leur présence dans le poulailler.

On le rencontre partout dans le monde, ses hôtes préférés sont les oiseaux et les volailles. Mais ils peuvent également se nourrir du sang des mammifères, dont l’homme.

Les poux rouges ne vivent pas sur la poule, mais dans le poulailler. Ils ne viennent sur elle que la nuit pour les piquer et se nourrir. Leur population est quelquefois si importante, qu’on peut aussi les trouver accrochés sur sa peau, en général dénudée à force d’être piquée.

Poux rouges gorgés de sang

Quels sont les risques pour les poules ?

Les risques pour la poule sont assez importants. Les poux rouges se développent très vite, et au fil des mois leur surpopulation peut devenir problématique. Les poules piquées s’affaiblissent et finissent par mourir.

Comment reconnaître la présence de poux rouges ?

Il faut faire une recherche minutieuse en inspectant les moindres recoins du poulailler : planches, perchoirs etc. Ils s’installent aussi souvent sous les nids de ponte. Quelquefois, l’invasion est tellement importante que les poux grouillent partout dans tous les coins cachés, et c’est alors que les éleveurs peuvent être piqués.

Marie, éleveuse de poules Soies,  préconise de scotcher le soir, un mouchoir en papier blanc plié sur les perchoirs. Si des poux rouges vivent dans  le poulailler, vous devriez en retrouver à l’intérieur le lendemain matin. Cependant, la recherche minutieuse évoquée ci-dessus reste le meilleur moyen de les repérer.

À noter : les Dermanyssus gallinae non gorgés de sang sont plutôt de couleur jaune/marron, il ne faut donc pas forcément chercher un acarien de couleur rouge.

La lutte contre les poux rouges demande beaucoup de persévérance et dure plusieurs mois. Nous avons rédigé un article complet sur ce sujet. Vous y trouverez également les conseils de Michel Audureau, éleveur de poules depuis plus de 25 ans › Comment lutter contre les poux rouges des poules

Les puces des poules ça existe ?

Il n’existe pas de puces spécifiques aux poules, mais il peut arriver que des puces de l’ordre des siphonaptères s’attaquent à elles. Cela est très rare, et c’est souvent une litière déjà envahie de ces parasites qui en est la cause. La paille notamment, est source de parasites indésirables qu’on ne trouve pas chez les poules en temps normal.

Les puces comme les poux rouges ne vivent pas sur la poule mais dans son environnement. Elles piquent pour se nourrir, et quittent leur hôte en dehors des repas.

Néanmoins, elles peuvent aussi poser problème au poulailler, car comme beaucoup d’insectes, elles sont porteuses de maladies. Heureusement, les traitements anti-poux seront aussi efficaces contre les puces.

Poux des poules sur l’homme

Si les poux broyeurs ne s’intéressent pas à l’homme, les poux rouges en revanche, peuvent être la cause d’infestations et de démangeaisons importantes.

Sur Facebook et dernièrement dans un commentaire sur le blog, de plus en plus d’éleveurs de poules s’alarment d’être victimes de piqûres de poux rouges sur les parties visibles du corps ou non, et même d’en retrouver dans leur maison en quantité assez importante.

Alors oui il convient de prendre des précautions en cas de présence de poux rouges au poulailler. Lire notre article complet consacré à ce sujet › Le pou rouge sur l’homme, quels sont les risques ?

Questions fréquentes autour des poux des poules

Est-ce possible d’avoir des poux de poule dans mes cheveux ?

Non, cela n’est pas possible que les poux de poule (broyeurs ou mallophages) s’installent dans vos cheveux. Les poux de l’homme sont une espèce complètement différente. Même si vous en trouvez quelques-uns sur vos vêtements après avoir traité vos poulettes, ils ne resteront pas sur vous, rassurez-vous.

Par contre, attention aux poux rouges qui eux sont susceptibles de migrer dans votre domicile en s’accrochant à vos vêtements ou sur votre peau.

Est-il possible de tuer les poux des poules avec du vinaigre ?

Si le vinaigre blanc est effectivement efficace contre les poux des humains, il n’est pas envisageable de venir à bout des poux des poules avec le même produit. Vous ne pourriez pas l’appliquer convenablement et cela vous obligerait à mouiller leurs plumes, ce qui n’est pas conseillé, car les plumes sont une véritable protection pour elles.

Il vaut mieux utiliser des produits spécifiques aux volailles pour en venir à bout, ils seront bien plus efficaces et surtout seront moins dangereux pour vos poules.

Pour conclure sur les poux des poules

Vous l’avez compris, la présence de parasites externes en excès dans l’environnement de vos poules peut poser problème, à plus ou moins long terme.

L’hygiène au poulailler est d’une grande aide pour éviter ce type d’invasion. Associée à une surveillance régulière, elle permet de garder un environnement sain et des poules en bonne santé.

Parasites poules
› Les poux des poules
Les poux broyeurs
Les poux rouges
La gale des pattes
La gale déplumante
Les vers des poules

La terre de diatomée : remède naturel contre les poux
Remèdes et traitements naturels poules

Avertissement : ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur avec Digiprove et Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
42 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Matériau : fabriqué en aluminium, antirouille, durable et peut être utilisé dans de nombreux endroits.
  • Dimensions : 53,3 x 17,8 x 17,8 cm - Récipient de stockage conçu - Peut contenir jusqu'à 5 kg de nourriture...
  • Anti-rats : le design automatique de la pédale permet à la mangeoire de se fermer lorsque la volaille est...
  • Imperméable : empêche la nourriture de se mouiller et le garde des jours de pluie, forte résistance aux...
  • Facile à assembler : quelques étapes à suivre pour l'installation et aucun entretien supplémentaire...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page