Cot Cot à Ne Pas Manquer 


Vermifuger › Pourquoi et Comment
L’enclos SécuriséUn Bon Compromis
PrédateursComment Protéger ses Poules
Couveuse AutomatiqueBien la Choisir
Poulailler en Plastique › Tous les Avantages
L’huile de Cade VraieIndispensable au Poulailler
Problème de ponteAttention à l’alimentation
PDF GRATUIT  › Les 5 Erreurs à Éviter
Terre de diatoméeBien la Choisir
Insectes séchés Protéines et Calcium
OFFRE 4 Ebooks PDF  › Téléchargement Libre Ici
Maladies des poules

Bronchite infectieuse chez les poules : symptômes et soins




La bronchite infectieuse aviaire est une maladie hautement transmissible due à un virus de la famille des coronaviridae : coronavirus. Le terme bronchite sous-entend une atteinte respiratoire mais en fonction de la souche de l’agent pathogène, le virus touche également les appareils urogénital et digestif de la poule.

Dans certains cas, les reins sont susceptibles d’être aussi touchés.

Les symptômes de la bronchite infectieuse chez les poules

Le tableau clinique présenté par une poule atteinte de bronchite infectieuse dépend de la souche responsable et des tissus ou des organes touchés.

Néanmoins, dans la plupart des cas, les symptômes sont les suivants :

Le taux de mortalité est élevé chez les volailles âgées de moins de 5 semaines.

Le taux de mortalité est minime chez les volailles âgées de plus de 5 semaines.

Conséquences de la bronchite infectieuse sur la ponte

Le taux de ponte diminue de manière considérable et évolue vers zéro au bout de quelques jours dans certains cas. Les œufs peuvent être également déformés, la coquille pâle ou rugueuse, voire même absente.

Promo
Filet volailles non Electrifiable  112 cm 25...
441 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Lorsque le traitement est entamé, une convalescence de 3 à 4 semaines est nécessaire pour que les poules victimes reviennent à leur forme idéale. Toutefois, il est rarement possible de retrouver un taux de ponte normal. Il est même possible qu’elle cesse à vie.

Les lésions provoquées par le virus à l’oviducte, auront des répercussions plus ou moins marquées selon l’âge de la poule et sa période de ponte :

  • Sur des futures pondeuses de moins de 2 semaines, outre les signes
    respiratoires : conséquences désastreuses sur la ponte (“fausses pondeuses”).
  • En début de ponte : provoque une légère baisse de ponte, qui rentre dans
    l’ordre en 1 à 2 semaines.
  • Après le pic de ponte : conséquences catastrophiques. La maladie en fin de ponte, entraîne l’arrêt irréversible de cette dernière.

Exemple d’œufs déformés par la bronchite infectieuse

Ces images d’œufs anormaux sont issus de sites étrangers. Avant toute chose, il convient de mettre hors de cause l’alimentation de vos poules. Si la nourriture est correcte, les œufs de ce type peuvent indiquer la présence de la maladie.

Voici quelques exemples en photos (Clic sur les photos pour les agrandir ) :

Oeufs mous symptôme de la bronchite infectieuse chez les poules  Oeufs à la coquille très fragile autre symptôme de la bronchite infectieuseOeufs déformés par la maladie

Quelles sont les causes de la bronchite infectieuse chez les poules ?

L’agent responsable de la bronchite infectieuse est le coronavirus. Il s’agit d’un virus très contagieux dont de nouvelles souches ne cessent d’apparaître.

Ce virus appartient à la famille des coronaviridae et ne résiste pas longtemps dans l’environnement, autrement dit, à l’extérieur de son hôte. Toutefois, lors d’une épidémie active, il peut survivre plus longuement, se propager dans l’air et se déplacer rapidement au sein du poulailler.

D’un autre côté, le matériel utilisé dans l’élevage des poules peut également être la cause de transmission du virus : les vêtements, les abreuvoirs, les bacs ou les mangeoires entre autres.

En absence d’hôte (les volailles en ce qui nous concerne), le virus ne survit pas plus de 5 à 6 jours dans l’environnement.

L’excrétion virale par le jetage (voies respiratoires), dure environ 10 jours ; en revanche l’excrétion fécale (par les fientes) peut durer jusqu’à 20 semaines.

Transmission de la maladie

La bronchite infectieuse se transmet surtout par la voie respiratoire, par les aérosols et par les fientes.

La transmission est horizontale, de façon directe (d’oiseaux malades à oiseaux sensibles), et indirecte par l’eau ou le matériel d’élevage.

Il est possible que le stress favorise le déclenchement de la maladie, les oiseaux pouvant rester porteurs asymptomatiques.

Il est important de souligner que la transmission de la bronchite infectieuse via les œufs est impossible.

Comment traiter la bronchite infectieuse ?

Il existe des souches du coronavirus qui provoquent des lésions rénales, elles sont néphro pathogènes, c’est le cas notamment des souches australiennes. Dans ce cas, l’administration de solutés à base d’électrolytes peut être efficace.

Les vaccins contre la maladie

En Australie, des études ont été réalisées sur les souches locales et sur toutes leurs formes antigéniques et immunogènes dans le but de fabriquer des vaccins. Même si ces études ont été infructueuses, il existe actuellement une gamme de vaccins pour les souches locales australiennes de la bronchite infectieuse. De nouvelles souches du virus sont régulièrement détectées.

En France, les poules et les coqs acheté en élevage professionnel sont, normalement vaccinés contre la bronchite infectieuse. La vaccination est relativement efficace pour peu qu’elle ait été effectuée dès la naissance.

La vaccination contre la bronchite infectieuse chez les poules pondeuses se fait soit par l’eau de boisson, soit par instillation oculaire, nasale ou tout simplement par pulvérisation.

Les traitements

Un traitement spécifique et curatif n’existe pas pour la bronchite infectieuse chez la poule. On peut toutefois traiter les infections secondaires à l’aide d’une antibiothérapie dans le but d’améliorer le confort et de soigner les sujets atteints.

On peut aussi envisager l’utilisation d’huiles essentielles afin de les aider à lutter contre le virus.

Toutes ces huiles essentielles possèdent des propriétés antivirales, anti inflammatoires, et immunostimulantes (stimulent le système immunitaire).

Huiles essentielles anti-virales

  • HE Ravintsara (Cinnamomum camphora)
  • HE Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)
  • HE Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
  • HE Tea tree ou Arbre à thé (Melaleuca alternifolia)
Cette liste n’est pas exhaustive, mais j’ai choisi ces huiles car je les utilise moi-même en interne ainsi que pour mes chiens et mes poules.

Posologie pour les poules : 2 gouttes d’une des huiles essentielles citées ci-dessus, diluées dans de l’huile végétale de votre choix et administrée ensuite directement dans le bec avec une seringue ou un compte gouttes pendant 7 à 10 jours. Pour une synergie, toujours plus efficace, vous pouvez également vous référez à celles utilisées pour traiter le coryza infectieux › Coryza ou rhume chez la poule

Attention, il est important de bien maintenir la poule ou le coq traité afin de ne pas lui en mettre dans les yeux. Si Seringues sans aiguille pour administrer un médicament liquidec’est le cas, rincez aussitôt à grande eau, car les huiles essentielles sont assez dangereuses pour les yeux.

Voici ce que préconise Pranarom en cas d’accident : “En cas de projection accidentelle d’huile essentielle dans l’oeil, rincez-le impérativement sous l’eau fraîche pendant 2 minutes puis placez une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, noyau d’abricot… ) pendant une dizaine de minutes”.

On peut utiliser ce type de seringue spéciale pour chiens et chats › Seringue

Ou tout simplement un compte gouttes.

Huiles essentiellesPour des produits de qualité, il est recommandé d’acheter ses huiles essentielles  chez des vendeurs fiables. Je vous recommande ce site › Onatera
Excellent livre pour soigner ses animaux aux huiles essentiellesCes indications sont issues de l’excellent livre de Pascal Debauche et Dominique Baudoux Guide pratique d’aromathérapie chez l’animal de compagnieque je vous recommande et que vous trouverez › Ici

Important : Ces indications ne prétendent en aucun cas se substituer à un avis médical fourni par un vétérinaire, auquel il convient de se référer lorsqu’une maladie est détectée. Même si ces informations sont le fruit de mon expérience, les erreurs ne peuvent être totalement exclues car elles dépendent aussi de l’utilisation que vous en ferez.

Concernant la diffusion de ces textes sur des Forums ou autres Sites Web, je vous remercie par avance d’en indiquer la source complète avec lien cliquable vers : https://poules-club.com/bronchite-infectieuse-poules

Mesures en prévention contre la bronchite infectieuse chez les poules

Le virus étant hautement contagieux, l’infection touche l’ensemble des sujets. Ce qui nécessite des mesures sanitaires et hygiéniques drastiques pour limiter les pertes dues à l’infection.

Ces mesures consistent notamment en des mesures de biosécurité et des mesures de quarantaine.




Téléchargez librement mon guideSoins des poules – Prévention et petits remèdes naturels

Désinfection des locaux

L’élimination du virus peut être réalisée par une désinfection des locaux. Le virus ne résiste pas face à la chaleur.

Chez les jeunes poulets, des modifications de quelques paramètres zootechniques peuvent éliminer le virus : optimiser les conditions d’élevage et augmenter la température de la couveuse peuvent être efficace pour lutter contre le coronavirus.

En ce qui concerne la prévention, les futures pondeuses et les poulets de chair doivent être vaccinés. Cette vaccination dépend de plusieurs facteurs, notamment de la souche ou du sérotype responsable. Car utiliser un vaccin contre une autre souche peut aggraver la situation. En effet, le choix du vaccin doit être fait en fonction de la souche connue pour être vivante et pathogène dans la région.

Conclusion

La bronchite infectieuse est une maladie virale relativement fréquente au poulailler.

Elle est très contagieuse et même des sujets vaccinés peuvent être atteints si la vaccination n’a pas été conforme au protocole.

Une bonne hygiène du logement de vos poules et l’observation des œufs peut éviter une propagation de la maladie à tous vos sujets.

Il est à noter que des poules pondeuses qui ne pondent jamais, peuvent avoir été atteintes par la maladie avant leur arrivée chez vous. Dans ce cas, il n’est pas impossible que leur appareil reproducteur ait été irrémédiablement endommagé par le virus.

Sources

http://www.avicampus.fr

http://www.poultryhub.org/health/disease/types-of-disease/infectious-bronchitis

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter gratuite

À lire aussi sur les maladies et soins des poules

Les maladies les plus courantes

 

Les traitements et remèdes naturels

 

AccueilÉlever des poules | Races de poules | Maladies | Le poulaillerComportement | Les œufs | Faq | Livres | Accessoires poules | Tests poulaillers Omlet | Poulaillers modèles

 

Promo
Filet volailles non Electrifiable  112 cm 25...
441 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Autres Cot Cot qui pourraient vous intéresser

6 Commentaires

  1. Bonjour Caroline, seule une analyse de véto par prélèvement pourrait dire de quelle maladie il s’agit. Cependant, ce que vous avez mis en place est déjà très bien et devrait améliorer la situation. Le mélange doit être donné sur un minimum de 7 jours, possible 10 et peut être repris 7 jours plus tard. Pour le thym dans l’eau peut-être essayer d’infuser moins de thym pour que le goût et l’odeur ne soit pas trop forte.

  2. Bonjour, 2 de mes poules présentent les symptômes suivants depuis hier matin : difficultés respiratoires (râle), écoulement nasal, diarrhée, perte d’appétit et de soif, fort abattement. Comment savoir s’il s’agit d’une bronchite, ou d’un rhume…? Je les ai isolées, leur ai fait boire à la pipette un mélange huile d’olive + HE tea tree + HE ravintsara, mais elles ne boivent pas leur infusion au thym ni ne mangent leur morceau d’ail. Que conseillez-vous ? Est-il sage d’attendre une amélioration en leur redonnant le mélange d’huiles essentielles, ou dois-je aller voir un vétérinaire ? Merci

  3. Bonjour Père Nicolas, moi aussi je me répète, mais merci infiniment pour vos messages 🙂 Je suis très heureuse que mes articles vous aident dans votre projet 🙂

  4. Merci encore Isabelle pour ce travail. Nos poules ne sont pas encore là mais la préparation continue son cours et toutes ces mises en garde et mesures de prévention sont très formatrices. Pardon si je me répète au long des messages qui paraissent mais je vous dis ce qu’ils m’apportent pendant cette préparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer