Maladies des poules

Maladie de Marek : les symptômes chez la poule et le coq

Informations sur cette maladie virale

La maladie de Marek est causée par un herpès virus : Gallid herpesvirus 2 ou GaHV-2 .

Afin de rédiger cet article et vous fournir des informations fiables, nous nous sommes basés sur le livre du Docteur vétérinaire Jeanne -Brugère Picoux : Mes poules en bonne santé, paru aux éditions Afas.

Le virus provoque des atteintes au tissu lymphoïde de type tumoral et une inhibition de l’activation du système immunitaire chez les poulets.

Les premières souches de la maladie atteignaient surtout le système locomoteur, provoquant une paralysie des pattes et des ailes.

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

La maladie de Marek a évolué au fil des années pour finalement développer des souches virales de plus en plus virulentes, et notamment l’apparition de tumeurs s’attaquant à des sujets de plus en plus jeunes.

Dans la maladie de Marek, les spécialistes parlent de souches faiblement virulentes, virulentes ou très virulentes ou même encore très virulentes ″plus″.

Théoriquement, les poules et coqs achetés chez un éleveur professionnel sont vaccinés contre la maladie. Il convient cependant d’en demander la confirmation.

Transmission de la maladie de Marek

Le premier vaccin contre la maladie a été introduit dans les années 70.  Il a permis de prévenir une forme de la maladie tumorale d’origine virale dans toutes les espèces d’oiseaux.

Plus le sujet est jeune, plus il est sensible à cette maladie virale transmise par voie respiratoire.

Une fois introduit dans l’organisme, le virus atteint rapidement les principaux organes lymphoïdes : rate, thymus, bourse de Fabricius

Il faut savoir que les volailles infectées peuvent présenter ou non des signes cliniques de la maladie, et sont capables d’évacuer le virus régulièrement toute leur vie.

Symptômes de la maladie de Marek

Chez les jeunes sujets, les signes cliniques de la maladie de Marek apparaissent le plus souvent vers l’âge de 3 semaines.

• Le plus souvent, on suspecte Marek lorsque l’infiltration tumorale atteint les nerfs périphériques, entraînant des

Poussin atteint de la maladie de Marek
Poussin atteint de la maladie de Marek

paralysies. Chez les plus jeunes sujets on remarque aussi un ″grand écart″ et/ou des ailes pendantes.

• Des lésions cutanées (rougeurs) peuvent éventuellement  être observées sur la peau.

• Des lésions internes comme les tumeurs viscérales (foie, rate, cœur, reins etc.) sont les lésions les plus fréquentes et sont décelées lors d’une autopsie.

Diagnostic et prévention

Le diagnostic est principalement  fondé sur l’analyse anatomo-pathologique, en particulier microscopique.

La mise en évidence du virus de la maladie de Marek peut se faire par isolement en culture cellulaire ou par PCR.

Afin de prévenir la maladie, la vaccination doit être très précoce. Ainsi, il est recommandé de vacciner les poussin dès l’âge d’un jour, voire même dans l’œuf comme cela est de plus en plus fait.

Il faut savoir que dans l’état actuel des choses, on peut contrôler et réduire la maladie sans pour autant l’empêcher complètement.

Ainsi, les pratiques évidentes de biosécurité, notamment au niveau de l’hygiène au poulailler, réduisent le risque de contamination et de propagation.

Pour conclure

Marek est une maladie virale contagieuse pouvant toucher les poules ou coqs de n’importe quel éleveur familial.

L’achat de ses poules chez un éleveur professionnel devrait assurer d’obtenir des sujets vaccinés contre la maladie.

Le diagnostic chez les sujets adultes est fondé sur des analyses anatomo-pathologies, et nécessite une autopsie. Mais dans la mesure où très peu d’éleveurs familiaux la font pratiquer sur leurs sujets décédés, la maladie passe malheureusement souvent inaperçue.

Sources

• Mes poules en bonne santé. Comment reconnaître, prévenir et traiter leurs maladies,  Docteur vétérinaire Jeanne Brugère-Picoux

www.avicampus.fr

À lire aussi sur les maladies et soins des poules

Les maladies les plus courantes

 

Les traitements et remèdes naturels

 

Élever des poules | Races de poules | Maladies | Le poulaillerComportement | Les œufs | Faq | Livres

 

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je n’avais pas encore eu le coeur de vous prévenir que Georgie nous avait quitté… :'( quelques jours après nos derniers échanges….

    Elle ne voulait plus manger et devenait de plus en plus faible… Elle avait du mal à tenir debout et ne se déplaçait plus.
    Un soir, en allant la chercher dehors pour la rentrer à l’abri, nous l’avons retrouvée affalée par terre avec un animal sur elle………….
    Nous pensions qu’elle était morte mais elle était encore consciente…
    Et l’animal était un hérisson qui lui avait mangé la crête………

    Elle souffrait énormément, nous avons dû l’amener chez le vétérinaire pour la laisser partir. C’était très difficile…….
    Elle nous manque, petite Georgie 🙁

    Merci beaucoup pour votre aide
    Caroline

  2. Bonjour. Merci beaucoup pour votre réponse.
    Cela me conforte dans mon choix de lui laisser tout le temps dont elle a besoin…
    Elle a mangé de bon cœur un peu de riz avec l’oeuf dur hier matin mais le soir elle n’en voulait pas…
    Je lui donne des vitamines dans l’eau mais j’ai aussi essayé le thym.
    Merci pour tous vos conseils
    Bonne journée à vous

  3. Son poids n’arrange pas les choses. Essayez de lui donner quelque chose de protéiné : œufs durs en morceaux, jambon, viande en petits morceaux etc avec du riz cuit et un peu d’ail cru en morceaux si elle accepte. Le fait qu’elle soit débarrassée des poux peut l’aider à lutter et lui fait perdre moindre perdre d’énergie. Vous pouvez aussi lui donner à boire de l’eau avec du thym infusé à la place de l’eau seule. Par contre il faut changer cette préparation tous les jours, aussi il ne faut pas en préparer beaucoup à la fois.

    Il se peut que le premier vermifuge n’est pas été suffisant mais vu son état il vaut mieux éviter de vermifuger à nouveau.

    Non, je n’ai jamais euthanasié une de mes poules. J’ai toujours tenté le tout pour le tout et certaines se sont remises et ont vécu quelques mois de plus, voire quelques années. Quand elles sont au bout, elles meurent rapidement… comme tout être vivant.

  4. Merci beaucoup pour votre réponse.
    Je viens de peser Georgie…. Ma balance n’est pas super fiable mais elle pèse maximum 1.5kg……….. ce qui est très peu vu sa taille :'(
    Je l’ai traitée contre les poux tout à l’heure pour voir si cela lui redonne un peu de tonus.
    Elle a été vermifugée mi mai, après le traitement préventif pour éviter d’attraper ce qu’avait eu sa copine mais ce devait être plus viral que bactérien 🙁

    Je pensais qu’elle guérirait avec les traitements ou qu’elle serait morte si les traitements ne faisaient pas effet.
    Mais on dirait que le traitement ne fait pas vraiment effet et qu’elle reste en vie avec des séquelles très invalidantes.
    Cela vous est-il déjà arrivé de devoir euthanasier une de vos poules ? Je n’aime pas ça du tout…… :'( :'( J’espérais tellement la sauver…….. :'(

  5. Bonjour Caroline, malheureusement je ne suis guère optimiste pour votre poulette. Je pense que son état est une pure coïncidence avec l’arrivée des deux nouvelles. Elle était déjà certainement malade avant, sans pour autant développer de symptômes visibles.
    De nombreuses pathologies et maladies touchent les poules, virales, bactériennes etc. Sans prélèvements et examens, les vétérinaires tentent de soigner au mieux mais cela ne fonctionne pas toujours.
    L’avez-vous pesée pour voir si son poids est correct ? Pour la peser › Comment peser une poule
    Sinon, oui les poux l’affaiblissent encore plus et contribue à son état. Je vous encourage à traiter au plus vite. Enfin, est-elle vermifugée ? Une infestation importante de vers, peut aussi provoquer ce type de symptômes.

  6. Bonjour,
    Je ne sais pas trop où poster alors j’ai choisi cet article car c’est ce qui se rapproche le plus de l’état de ma poulette, Georgie.
    Georgie est malade depuis le 11 juin et j’ai bien peur qu’elle ne se remette pas… Je ne sais pas quoi faire…. Peut-être vous êtes-vous déjà trouvée dans cette situation….

    Nous avions 2 poulettes blanches Sussex depuis 3 ans. Pendant notre absence au mois de mai, Lucienne est morte… Elle avait une tumeur à la patte depuis le mois d’octobre. L’autopsie a cependant révélée plutôt une septicémie. Georgette (dite Georgie) a été traitée pour éviter d’attraper aussi une maladie et vermifugée. J’ai lavé le mieux que j’ai pu le poulailler et l’enclos et attendu au moins une semaine pour la réintégrer. Georgie semblait en forme mais nous appelait tout le temps et s’ennuyait. Nous sommes allées lui chercher deux autres poulettes pour lui tenir compagnie. Mais leur arrivée ne lui a pas trop plu. Elle, si gentille et douce, était vraiment en colère contre les nouvelles. Une semaine après leur arrivée, Georgie est tombé malade. Elle ne semblait plus voir et petit à petit elle n’a plus pu se déplacer. Le vétérinaire m’a parlé de troubles neurologiques et que ce n’était surement pas très bon…. Georgie a eu tout de même un traitement antibiotique et vitamines pendant 3 semaines car elle semblait se remettre. Elle avait retrouvé un peu de mobilité et chercher à manger. C’était plutôt bon signe. Mais depuis une dizaine de jours, il n’y a pas eu vraiment d’amélioration…. et même une régression depuis jeudi dernier. Aujourd’hui, elle ne bouge quasiment plus (depuis jeudi) mais cherche à manger et boit quand je lui montre où est l’eau. J’ai l’impression qu’elle a des problèmes pour attraper la nourriture avec son bec…. Elle ne voit toujours pas et semble affaiblie. Elle ferme les yeux souvent….
    Je ne sais pas quoi faire…. 🙁 J’étais très triste que ma première poulette ne soit plus là et je voulais vraiment aider Georgie à guérir mais je ne sais pas si c’est possible….. Le vétérinaire m’a dit que tant qu’elle essayer de manger, il y avait un peu d’espoir mais je ne suis pas sûre qu’elle retrouve l’usage de ses pattes……..

    Les poux se sont multipliés, je vais la traiter. Peut être est ce cela qui l’a affaiblie ou la grosse chaleur de la fin de semaine ?

    Est-ce que vous avez déjà eu ce cas un jour avec une de vos poulettes ? Est-ce que vous auriez des conseils ?
    Merci beaucoup……

    Mes deux Sussex sont nées début 2016… elles ne sont pas très vieilles pourtant…… 🙁

    Caroline

Bouton retour en haut de la page