Prolapsus cloacal : descente d’organes poule pondeuse




Le prolapsus cloacal (du cloaque) est une affection grave, souvent mortelle chez la poule pondeuse quand elle est détectée trop tard par les éleveurs familiaux. On l’appelle aussi prolapsus de l’oviducte ou descente d’organes. Cette pathologie peut toucher la paroi cloacale, l’appareil reproducteur ou l’intestin.

Plusieurs causes sont à l’origine du prolapsus cloacal. Il peut être secondaire à un effort important de ponte, à  certains comportements sociaux ou à des sevrages inappropriés.

Les tissus expulsés en dehors du cloaque sont exposés à des risques de traumatisme, de dessiccation, d’infection et d’ischémie. Il n’est pas rare non plus que les autres poules du groupe s’attaquent à la poule touchée, tentant de piquer sur les morceaux de chair visibles.

C’est pourquoi, lorsqu’une poule est affectée par le prolapsus du cloaque ou descente d’organes, elle court un grave danger. Elle doit impérativement recevoir les soins nécessaires très rapidement.

Les symptômes du prolapsus cloacal ou descente d’organes chez la poule pondeuse

Bien souvent lorsqu’elles sont touchées par un prolapsus cloacal, les poules restent stoïques et ne manifestent rien de particulier dans un premier temps. Elles continuent à mener leur vie normalement, ce qui est encore plus préjudiciable pour elles.

Mais lorsqu’elles présentent des lésions plus avancées, on peut constater chez les poules pondeuses atteintes un changement de comportement ; elles paraissent déprimées, ébouriffées et deviennent silencieuses.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
691 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Plusieurs autres symptômes peuvent être observés chez les poules affectées de lésions avancées lors d’un prolapsus cloacal :

  • Un manque d’appétit pouvant aller jusqu’à l’arrêt complet de l’alimentation
  • Des difficultés à respirer qui peuvent se manifester par une respiration la bouche ouverte
  • Des fientes tâchées de sang ou des traces de sang dans le pondoir ou le poulailler
  • Une fatigue apparente
  • Un toilettage excessif
  • Les plumes autour du cloaque seront très souvent souillées par des fientes
  • Expulsion de gaz et odeur désagréable

Causes du prolapsus chez la poule pondeuse

La cause principale du prolapsus cloacal est, dans la plupart des cas, la tension et/ou la perte du tonus normal du sphincter cloacal. Les facteurs qui peuvent potentiellement conduire à un prolapsus cloacal sont :

  • Une mauvaise alimentation
  • L’obésité
  • Un papillome cloacal
  • Une constipation ou la diarrhée
  • Une péritonite
  • Une masse abdominale
  • Une ponte anormale et des efforts chroniques de ponte (œufs trop gros)
  • Des anomalies dans le comportement de la poule

Diagnostic du prolapsus cloacal ou descente d’organes chez la poule pondeuse

• Evaluation du prolapsus par l’éleveur

L’éleveur familial sera alerté par une excroissance anormale, un tissu boursouflé et rouge au niveau du Prolapsus chez une poulecloaque. Selon la gravité du cas, ces tissus peuvent être plus ou moins importants.

Sur la photo ci-contre, le prolapsus est bien visible mais encore soignable.

Il existe des cas bien plus graves pour lesquels les sujets atteints sont malheureusement condamnés.

Quel qu’en soit le stade du prolapsus, il faut sans tarder isoler la poule concernée et lui administrer les premiers soins (voir ci-dessous).

• Évaluation par le vétérinaire

Le diagnostic par un vétérinaire du prolapsus chez la poule se fait de l’une des façons suivantes :

  • Un examen physique qui doit comprendre une palpation abdominale, il est question de déceler une masse au niveau de la zone abdominale de la poule.
  • Une cytologie et une culture bactérienne qui sont effectuées sur les tissus prolabés servent à faciliter l’antibiothérapie.
  • Un examen direct fécal et une coloration de Gram sont également recommandés.
  • Une inspection complète du cloaque sous anesthésie générale.
  • Un spéculum vaginal et une source de lumière puissante doivent être utilisés pour permettre un examen en profondeur dans la cavité cloacale.
  • Les radiographies, les ultrasons et l’examen endoscopique sont utiles pour déterminer les causes prédisposantes.

Traitement du prolapsus cloacal ou descente d’organes chez la poule pondeuse

• Les premiers soins

Quelle que soit leur origine, les tissus atteints doivent être lavés délicatement à l’eau tiède, et lubrifiés avec un lubrifiant (gel, huile de coco, etc.) afin d’éviter la dessiccation.

Il faudra alors remettre les tissus prolabés en position normale dès que possible afin d’éviter l’infection et la nécrose. Certains éleveurs familiaux le font eux-mêmes en les repoussant doucement dans le cloaque. Cela peut très bien fonctionner si le tout reste bien en place, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Des sutures de maintien peuvent être nécessaires afin d’éviter une nouvelle descente.

Premiers soins d’un prolapsus en vidéo

Voir les vidéos de soins pratiqués sur des poules atteintes d’un prolapsus cloacal › Ici et Ici

En cas d’œdème, seul le vétérinaire sera apte à régler ce problème.

• Le traitement hormonal

Le prolapsus cloacal chez la poule peut être traité avec des injections de 0.1 mg d’œstrogène, trois fois par semaine pendant une durée de trois semaines.

Ce traitement est efficace, il entraîne une guérison dans 94% des cas.




La chirurgie

Les sutures sont indiquées pour prévenir une rechute des tissus et pour laisser suffisamment de temps au traitement dans le but de réduire l’inflammation, le gonflement et l’infection.

Deux sutures simples interrompues sont placées à égale distance du cloaque, à environ un tiers et deux tiers de la distance de l’ouverture du cloaque, ce qui laisse suffisamment d’espace pour le passage des fientes.

La perméabilité est testée avec un applicateur à embout de coton lubrifié ou un tube d’alimentation.

Il faudra surveiller la poule pour voir si la défécation est normale après l’opération.

Pour conclure sur le prolapsus cloacal ou descente d’organes chez la poule pondeuse

Cette affection grave et source de mortalité fréquente dans les élevages de poules pondeuses peut toutefois être guérie quand elle est prise en charge suffisamment tôt.

On ne répétera jamais assez l’importance d’observer ses poules dans leur quotidien afin de déceler un comportement anormal ou toutes traces éventuelles de signes inhabituels dans le poulailler, comme des traces de sang ou des fientes bizarres.

À noter : le prolapsus cloacal est souvent associé aux pathologies suivantes › Ponte interne chez la pouleLa salpingite chez la poule

Sources

https://www.dvm360.com/view/avian-cloacal-prolapses-proceedings

https://wagwalking.com/bird/condition/cloacal-prolapse

À lire aussi sur les maladies et soins des poules

 

Les traitements et remèdes naturels

 

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux et de nature, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page