Prolapsus chez la poule : symptômes et traitement

IDMarket - Aire de Jeux en Bois pour Poules...
110 Commentaires
IDMarket - Aire de Jeux en Bois pour Poules...
  • L'aire de jeux en bois est indispensable au bien-être de vos poules pour qu'elles se perchent
  • Robuste et stable, la structure est en bois (pin canadien) - Assemblage facile et rapide
  • Protège des prédateurs et permet de divertir vos poules tout au long de la journée

Le prolapsus cloacal (du cloaque) est une affection grave, souvent mortelle chez la poule pondeuseSoigner le prolapsus chez la poule quand elle est détectée trop tard par les éleveurs familiaux. On l’appelle aussi descente d’organes. Cette pathologie peut toucher la paroi cloacale, l’appareil reproducteur ou l’intestin. Une masse de chair plus ou moins importante, le plus souvent rougeâtre, quelquefois foncée, apparait au cloaque.

Plusieurs causes sont à l’origine du prolapsus cloacal. Il peut être secondaire à un effort important de ponte, à certains comportements sociaux ou à une alimentation inappropriée. Les tissus expulsés en dehors du cloaque sont exposés à des risques de traumatisme, de dessiccation, ou d’infection. Il n’est pas rare non plus que les autres poules du groupe s’attaquent à la poule touchée, tentant de piquer sur les morceaux de chair visibles au cloaque.

Lorsqu’une poule est affectée par une expulsion d’organes par le cloaque, elle court un grave danger. Elle doit impérativement recevoir les soins nécessaires très rapidement.

Symptômes du prolapsus chez la poule

Bien souvent lorsqu’elles sont touchées par un prolapsus cloacal, les poules restent stoïques et ne manifestent rien de particulier dans un premier temps. Elles continuent à mener leur vie normalement, ce qui est encore plus préjudiciable pour elles. Les éleveurs observent une masse quelquefois importante sortant du derrière de leur poule, sans trop savoir de quoi il s’agit. Cette masse peut être rouge ou noire.

Lorsqu’elles présentent des lésions plus avancées avec blessures sur le cloaque et sur les organes expulsés, on peut constater chez les poules atteintes un changement de comportement : elles paraissent déprimées, ébouriffées et deviennent silencieuses. Plusieurs autres symptômes peuvent être observés lors de lésions avancées d’un prolapsus cloacal :

  • Un manque d’appétit pouvant aller jusqu’à l’arrêt complet de l’alimentation
  • Des difficultés à respirer qui peuvent se manifester par une respiration la bouche ouverte
  • Des fientes tâchées de sang ou des traces de sang dans le pondoir ou le poulailler
  • Une fatigue apparente
  • Un toilettage excessif
  • Les plumes autour du cloaque sont très souvent souillées par des fientes
  • Expulsion de gaz et odeur désagréable

Causes du prolapsus chez la poule

La cause principale d’une expulsion d’organes par le cloaque est, dans la plupart des cas, la tension et/ou la perte du tonus normal du sphincter cloacal. Les facteurs qui peuvent potentiellement conduire à un prolapsus cloacal sont :

  • Une mauvaise alimentation
  • L’obésité
  • Un papillome cloacal (tumeur bénigne)
  • Une ponte anormale et des efforts chroniques de ponte (œufs trop gros)
  • La constipation ou la diarrhée
  • Une péritonite
  • Une masse abdominale

Diagnostic du prolapsus cloacal chez la poule

• Evaluation du prolapsus par l’éleveur

Prolapsus chez une poule. On voit bien la chair qui sort du cloaque.

L’éleveur familial sera alerté par une excroissance anormale, un tissu boursouflé et rouge au niveau du cloaque. Selon la gravité du cas, ces tissus peuvent être plus ou moins importants.

Sur la photo ci-contre issue du web, le prolapsus est bien visible mais encore soignable.

Il existe des cas bien plus graves pour lesquels les sujets atteints sont malheureusement condamnés.

À noter : je suis rémunérée un petit pourcentage sur vos achats lorsque vous passez par un de mes liens de recommandation de produits des marques Amazon, Omlet, Invers, Santé Bassecour et Docteur Bassecour sans que cela ne vous coûte rien de plus. Cela me permet de pouvoir continuer à travailler sur ce blog et de vous offrir de nouveaux articles régulièrement.

Quel qu’en soit le stade du prolapsus, il faut sans tarder isoler la poule concernée et lui administrer les premiers soins (voir ci-dessous).

• Évaluation par le vétérinaire

Le diagnostic par un vétérinaire du prolapsus chez la poule se fait de l’une des façons suivantes :

  • Un examen physique qui comprend une palpation abdominale : il est question de déceler une masse au niveau de la zone abdominale de la poule.
  • Une cytologie et une culture bactérienne qui sont effectuées sur les tissus servent à faciliter l’antibiothérapie.
  • Un examen direct fécal et une coloration de Gram sont également recommandés.
  • Une inspection complète du cloaque sous anesthésie générale.
  • Un spéculum vaginal et une source de lumière puissante sont utilisés pour permettre un examen en profondeur dans la cavité cloacale.
  • Les radiographies, les ultrasons et l’examen endoscopique sont utiles pour déterminer les causes prédisposantes.

Traitement du prolapsus chez la poule

• Les premiers soins d’urgence

Quelle que soit leur origine, les tissus atteints doivent être lavés délicatement à l’eau tiède, et lubrifiés avec un lubrifiant (gel, huile de coco, etc.) afin d’éviter la dessiccation.

Il faudra alors remettre les tissus sortis en position normale dès que possible afin d’éviter l’infection et la nécrose. Certains éleveurs familiaux le font eux-mêmes en les repoussant doucement dans le cloaque. Cela peut très bien fonctionner si le tout, reste bien en place, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Des sutures de maintien peuvent être nécessaires afin d’éviter une nouvelle descente.

Il est indispensable d’isoler une poule atteinte d’une expulsion d’organes car ses congénères pourraient tenter de piquer les chairs ressorties. Les rats peuvent eux aussi s’y attaquer la nuit s’ils arrivent à entrer dans le poulailler.

• Soins d’un prolapsus en vidéo

Pour vous guider si vous souhaitez agir vous-même dans un premier temps, voici le lien vers des vidéos de soins, mais sachez qu’en cas d’œdème, seul le vétérinaire sera apte à régler ce problème. :

Voir les vidéos sur YouTube de soins pratiqués sur des poules atteintes d’un prolapsus cloacal › Ici et Ici

• Le traitement hormonal

Le prolapsus cloacal chez la poule peut être traité avec des injections de 0.1 mg d’œstrogène, trois fois par semaine pendant une durée de trois semaines. Ce traitement est efficace, il entraîne une guérison dans 94% des cas.

Contacter un Vétérinaire en ligneConsultez facilement un vétérinaire près de chez vous › Liste vétérinaires poules ou en ligne avec notre partenaire › Docteur Bassecour consultation et pharmacie en ligne.

• La chirurgie

Les sutures sont indiquées pour prévenir une rechute des tissus et pour laisser suffisamment de temps au traitement dans le but de réduire l’inflammation, le gonflement et l’infection. Deux sutures simples interrompues sont placées à égale distance du cloaque, à environ un tiers et deux tiers de la distance de l’ouverture, ce qui laisse suffisamment d’espace pour le passage des fientes.

La perméabilité est testée avec un applicateur à embout de coton lubrifié ou un tube d’alimentation. Il faudra surveiller la poule pour voir si la défécation est normale après l’opération.

À noter : le prolapsus cloacal est souvent associé aux pathologies suivantes :

Comment sauver une poule d’une ponte interne
La colibacillose ou salpingite chez la poule

Pour conclure sur le prolapsus chez la poule

Cette affection grave et source de mortalité fréquente dans les élevages de poules pondeuses peut toutefois être guérie quand elle est prise en charge suffisamment tôt.

On ne répétera jamais assez l’importance d’observer ses poules dans leur quotidien afin de déceler un comportement anormal comme la prostration ou toutes traces éventuelles de signes inhabituels dans le poulailler, comme par exemple, des traces de sang dans les cacas, ou des fientes bizarres. La perte de plumes en dehors de la mue est également un symptôme anormal. Ainsi une poule qui perd ses plumes et qui ne pond plus ou qui les perd en hiver, est aussi un symptôme qui doit vous alerter. Dans ce cas, il faut alors agir au plus vite et isoler la poule malade.

Sources

https://www.dvm360.com/view/avian-cloacal-prolapses-proceedings
› https://wagwalking.com/bird/condition/cloacal-prolapse

Vous avez une question ou vous souhaitez apporter votre témoignage ? N’hésitez pas à le faire dans la zone de commentaires tout en bas de cette page.

NOVITAL 70233 Abreuvoir poule 30 litres...
3 651 Commentaires
NOVITAL 70233 Abreuvoir poule 30 litres...
  • En plastique résistant à la rupture
  • Remplissage par le haut
  • Support large

4 Commentaires

  1. Bonjour, comme cela est indiqué dans l’article, quand tout se passe bien comme dans votre cas, tant mieux, effectivement le vétérinaire peut ne pas être indispensable. Mais quand ce n’est pas le cas, et que les organes redescendent ou que la poule présente un état anormal de léthargie, alors il vaut mieux consulter.

  2. Ma poule vient d’en faire un, j’ai lu votre article très (trop ?) complet et très utile car du coup, je l’ai nettoyée avec un gants de toilettes eau tiède avec un peu de dakin pour l’asceptiser , puis après avoir mis un gant, j’ai massé en appliquant de la vaseline et en appuyant délicatement sur ce qui était sorti, et j’ai réussi à le rentrer, tout s’est remis en place.
    la poule est restée prostré ce jour là, je l’ai posé sur la paille pour repos, elle est ressortie en fin de journée ( plus fort qu’elle !) et le lendemain tout est revenu à la normale.
    En clair, les conseils de veto pour une poule, c’est un peu abusif au regard du coût, là, la méthode est simple et à portée de tous en ne coutant rien.
    merci

  3. Bonjour,
    j’ai 3 poules qui ont 36mois, l’une d’elle après avoir énormément pondue de gros oeufs pendant 1 an ,ne pond plus depuis l’automne 2021.Par contre elle me fait de temps en temps des boulles blanches visqueuses et fermes de plus en plus grosses !Ce matin une masse de 3 cm×6 cm.A l’ouverture de cette masse : plusieurs couches compactes agglomérées blanchâtres.
    Pouvez-vous m’éclairer sur ce qui arrive à ma poule, qui par ailleurs se porte bien?
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page