La salpingite chez la poule : forme génitale de la colibacillose

Causes et traitements de la maladie




La colibacillose aviaire est considérée aujourd’hui comme la principale cause des pertes économiques dans le monde de l’aviculture. Causée généralement par la bactérie Escherichia Coli, elle revêt plusieurs formes. La salpingite chez la poule est une des formes génitales de la colibacillose aviaire, elle est donc une des expressions cliniques des infections à E.Coli.

La salpingite provoque des chutes et arrêts de ponte, mais surtout elle est une source de mortalité importante au poulailler. Il est donc important de déterminer la cause d’une inflammation de l’oviducte chez la poule et de la traiter au plus vite.

Causes de la salpingite chez la poule

Chez les espèces aviaires, La salpingite est l’inflammation de l’oviducte (appareil reproducteur), qui achemine les ovocytes de l’ovaire vers l’utérus. Lors d’une colibacillose, cette forme clinique est souvent associée à des symptômes respiratoires.

La salpingite chez la poule est la forme génitale la plus souvent rencontrée lors d’une colibacillose aviaire.

En aviculture, la colibacillose est considérée comme la principale cause de pertes économiques. En effet, les infections à E. Coli peuvent entraîner outre la baisse de production, des taux de mortalité importants.

Dans les élevages industriels les causes les plus fréquentes sont  :

  • Stress ou/et surpopulation
  • Alimentation de mauvaise qualité
  • Niveau d’hygiène défaillant

Dans les élevages familiaux la présence d’hôtes transmissibles comme les rongeurs ou les oiseaux déjà infectés sont les principales causes de transmission de la maladie.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
691 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Symptômes

Fibrine ou œuf bizarre poule
© Poule’s Club

L’expression clinique d’une salpingite chez la poule peut varier en fonction de la race, de l’âge et du degré de contamination. Toutefois, on retrouve ces symptômes généraux :

  • Abattement
  • Chute ou arrêt de ponte
  • Hyperthermie (entre 42 et 44°)
  • Rejets caséeux (fibrines) ressemblant à des œufs durs et granuleux comme sur la photo ci-contre. Ces masses granuleuses peuvent contenir du jaune, de la coquille, du blanc, et même du sang issu des parois de l’oviducte.
  • Gonflement abdominal
  • Perte de poids
  • Soif excessive
  • Position anormale : ressemblant à celle d’un pingouin

Des troubles respiratoires et des diarrhées blanchâtres peuvent également apparaître chez les sujets les plus atteints.

Quels sont les sujets touchés par la salpingite ?

La salpingite est le plus souvent rencontrée chez les poules futures reproductrices (âgées entre 4 et 13 semaines) ou chez les poulettes adultes.

Chez les poules plus âgées, la salpingite est plus fréquente dans les cas suivants :

  • Augmentation du temps de ponte ce qui accroît ainsi le risque d’une contamination par des agents pathogènes.
  • Avec l’âge, les barrières immunitaires de l’oviducte de la poulette se réduisent ce qui entraîne une contamination plus rapide et plus fréquente par des agents pathogènes.




Diagnostic de la salpingite

Le diagnostic d’une salpingite chez la poule est généralement nécroscopique, c’est-à-dire, qu’il se fait au moment de l’autopsie du sujet atteint.

Lors de cet examen, on peut constater :

  • Un oviducte dilaté avec une présence d’un exsudat jaune friable (fibrine) et une ponte intra-abdominale.
    Exsudat jaune friable suite à une salpingite chez une poule
    © Poule’s Club
  • Une péritonite avec une présence d’un ovule infecté ayant un aspect cuit et d’odeur nauséabonde.
  • À la palpation, on peut également sentir une masse caséeuse.

Malheureusement, dans un élevage familial quand on constate ce type de rejets caséeux dans le pondoir, c’est que le mal est déjà fait et que la poule atteinte ne vivra guère plus que quelques mois.

Chez Poule’s Club nous avons eu 3 poules atteintes de salpingite ces dernières années. Nous avons réussi à les garder avec nous quelques mois de plus grâce à des cures régulières de Tea Tree (Melaleuca alternifolia), mais cela ne les a pas sauvées. Il n’ y a pas eu de symptômes particuliers avant ces rejets, aussi il est parfois compliqué d’anticiper un traitement efficace.

Traitement et prévention d’une salpingite chez la poule

Le traitement passe généralement par l’administration d’antibiotiques ou anti-inflammatoires par voie orale mais le résultat se traduit souvent par un échec car il existe une multitude de souches d’E. Coli. À voir avec le vétérinaire.

Le traitement doit être administré suffisamment tôt pour espérer sauver les sujets atteints.

Mesures préventives

La prévention est le moyen idéal pour éviter la présence des colibacilloses au poulailler, responsables des inflammations de l’oviducte chez la poule.

Les mesures préventives contre la colibacillose aviaire sont :

  • Réduire les risques de contaminations extérieures : vide sanitaire, désinfection, destruction des rongeurs et des insectes.
  • Améliorer les conditions d’élevage : contrôle de l’humidité, de la ventilation et nettoyage régulier du poulailler et des accessoires.
À noter : la salpingite est souvent associée aux pathologies suivantes › Ponte interne chez la pouleProlapsus cloacal

Sources

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7232151

http://www.poultrydvm.com/condition/salpingitis

À lire aussi sur les maladies et soins des poules

 

Les traitements et remèdes naturels

 

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux et de nature, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

2 Commentaires

  1. Bonjour, je ne peux vous garantir qu’il s’agisse bien d’une salpingite. Il peut aussi s’agir d’un œuf mal formé ce qui peut arriver ponctuellement. Il faudrait que je vois la photo de ces amas jaunes. Vous pouvez me l’envoyer sur contact(arobase)poules-club.com si vous le souhaitez.

  2. Bonjour,
    J’ai acheté 3 poules (1an et demi) il y a 2 semaines chez un producteur d’oeufs. Ce matin j’ai trouvé une boule jaune dans le poulailler et a un autre endroit des petits amas de jaune. Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit ? est-ce la salpingite ?
    Qu’est ce que je peux faire ?
    Merci !
    Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page