La salpingite chez la poule : forme génitale de la colibacillose

Causes et traitements de la maladie




La colibacillose aviaire est considérée aujourd’hui comme la principale cause des pertes économiques dans le monde de l’aviculture. Causée généralement par la bactérie Escherichia Coli, elle revêt plusieurs formes. La salpingite chez la poule est une des formes génitales de la colibacillose aviaire, elle est donc une des expressions cliniques des infections à E.Coli.

La salpingite provoque des chutes et arrêts de ponte, mais surtout elle est une source de mortalité importante au poulailler. Il est donc essentiel de déterminer la cause d’une inflammation de l’oviducte chez la poule et de la traiter au plus vite.

Causes de la salpingite chez la poule

Chez les espèces aviaires, La salpingite est l’inflammation de l’oviducte (appareil reproducteur), qui achemine les ovocytes de l’ovaire vers l’utérus. Lors d’une colibacillose, cette forme clinique est souvent associée à des symptômes respiratoires.

La salpingite chez la poule est la forme génitale la plus souvent rencontrée lors d’une colibacillose aviaire.

En aviculture, la colibacillose est considérée comme la principale cause de pertes économiques. En effet, les infections à E. Coli peuvent entraîner outre la baisse de production, des taux de mortalité importants.

Dans les élevages industriels les causes les plus fréquentes sont  :

  • Stress ou/et surpopulation
  • Alimentation de mauvaise qualité
  • Niveau d’hygiène défaillant

Dans les élevages familiaux la présence d’hôtes transmissibles comme les rongeurs ou les oiseaux déjà infectés sont les principales causes de transmission de la maladie.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
927 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Symptômes

Fibrine ou œuf bizarre poule
© Poule’s Club

L’expression clinique d’une salpingite chez la poule peut varier en fonction de la race, de l’âge et du degré de contamination. Toutefois, on retrouve ces symptômes généraux :

  • Abattement
  • Chute ou arrêt de ponte
  • Hyperthermie (entre 42 et 44°)
  • Rejets caséeux (fibrines) ressemblant à des œufs durs et granuleux comme sur la photo ci-contre. Ces masses granuleuses peuvent contenir du jaune, de la coquille, du blanc, et même du sang issu des parois de l’oviducte.
  • Gonflement abdominal
  • Perte de poids
  • Soif excessive
  • Position anormale : ressemblant à celle d’un pingouin

Des troubles respiratoires et des diarrhées blanchâtres peuvent également apparaître chez les sujets les plus atteints.

Quels sont les sujets touchés par la salpingite ?

La salpingite est le plus souvent rencontrée chez les poules futures reproductrices (âgées entre 4 et 13 semaines) ou chez les poulettes adultes.

Chez les poules plus âgées, la salpingite est plus fréquente dans les cas suivants :

  • Augmentation du temps de ponte ce qui accroît ainsi le risque d’une contamination par des agents pathogènes.
  • Avec l’âge, les barrières immunitaires de l’oviducte de la poulette se réduisent ce qui entraîne une contamination plus rapide et plus fréquente par des agents pathogènes.




Diagnostic de la salpingite

Le diagnostic d’une salpingite chez la poule est généralement nécroscopique, c’est-à-dire, qu’il se fait au moment de l’autopsie du sujet atteint.

Lors de cet examen, on peut constater :

  • Un oviducte dilaté avec une présence d’un exsudat jaune friable (fibrine) et une ponte intra-abdominale.
    Exsudat jaune friable suite à une salpingite chez une poule
    © Poule’s Club
  • Une péritonite avec une présence d’un ovule infecté ayant un aspect cuit et d’odeur nauséabonde.
  • À la palpation, on peut également sentir une masse caséeuse.

Malheureusement, dans un élevage familial quand on constate ce type de rejets caséeux dans le pondoir, c’est que le mal est déjà fait et que la poule atteinte ne vivra guère plus que quelques mois.

Chez Poule’s Club nous avons eu 3 poules atteintes de salpingite ces dernières années. Nous avons réussi à les garder avec nous quelques mois de plus grâce à des cures régulières de Tea Tree (Melaleuca alternifolia), mais cela ne les a pas sauvées. Il n’ y a pas eu de symptômes particuliers avant ces rejets, aussi il est parfois compliqué d’anticiper un traitement efficace.

Traitement et prévention d’une salpingite chez la poule

Le traitement passe généralement par l’administration d’antibiotiques ou anti-inflammatoires par voie orale mais le résultat se traduit souvent par un échec car il existe une multitude de souches d’E. Coli. À voir avec le vétérinaire.

Le traitement doit être administré suffisamment tôt pour espérer sauver les sujets atteints.

Mesures préventives

La prévention est le moyen idéal pour éviter la présence des colibacilloses au poulailler, responsables des inflammations de l’oviducte chez la poule.

Les mesures préventives contre la colibacillose aviaire sont :

  • Réduire les risques de contaminations extérieures : vide sanitaire, désinfection, destruction des rongeurs et des insectes.
  • Améliorer les conditions d’élevage : contrôle de l’humidité, de la ventilation et nettoyage régulier du poulailler et des accessoires.

À noter : la salpingite est souvent associée aux pathologies suivantes
Ponte interne chez la poule
Prolapsus cloacal

Sources

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7232151
http://www.poultrydvm.com/condition/salpingitis

Avertissement : ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur avec Digiprove et Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
42 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Matériau : fabriqué en aluminium, antirouille, durable et peut être utilisé dans de nombreux endroits.
  • Dimensions : 53,3 x 17,8 x 17,8 cm - Récipient de stockage conçu - Peut contenir jusqu'à 5 kg de nourriture...
  • Anti-rats : le design automatique de la pédale permet à la mangeoire de se fermer lorsque la volaille est...
  • Imperméable : empêche la nourriture de se mouiller et le garde des jours de pluie, forte résistance aux...
  • Facile à assembler : quelques étapes à suivre pour l'installation et aucun entretien supplémentaire...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

11 Commentaires

  1. Bonjour Mélanie, le problème c’est d’être certain de savoir ce qu’elle a 🙂 Il y a une différence entre une salpingite et la maladie de Marek Le jabot gonflé, vomissements + perte de poids pourrait aussi faire penser à des vers. Vos poules sont-elles vermifugées ?

  2. Bonjour
    Une de mes poules est affaiblie pour la 3e fois en 4 mois.
    En aout une vétérinaire a diagnostiqué la salpingite > cure d’antibiotiques donnée …a repris difficilement apres 2 semaines…
    En septembre, nouvel abattement avec jabot gonflé, vomissements, perte de poids, …
    Une 2e véto a aussi parlé de la maladie de Marek ou d’un cancer qui se généralise. Mais elle allait tellement mal qu’on a pensé l’euthanasier! Mais de nouveau, elle a retrouvé la forme et a meme repondu pendant 2 semaines (elle ne pondait plus depuis 4 mois!)
    Mais depuis ce matin, elle est de nouveau moins active avec sa queue basse…
    Que puis-je faire?
    Vous parlez d’HE, comment des administrez vous?
    Merci d’avance

  3. Merci beaucoup pour votre retour rapide.
    Nous allons compléter nos soins avec l’huile essentielle. Elle bouge et mange peu, nous seront vigilants quand au froid. Merci à vous

  4. Bonjour Stéphanie, lorsque nous avons donné les he, les poules concernées étaient encore en forme. Néanmoins, rien n’est perdu et il faut continuer les traitements. Les he sont compatibles avec n’importe quel autre traitement il n’ y a donc pas de souci et il ne faut d’ailleurs pas stopper l’antibiotique du vétérinaire. Si elle s’alimente, encore une fois, rien n’est perdu. Vous ne pouvez guère rien faire de plus, sinon la garder au chaud si vous la voyez inactive et en boule.

  5. Bonjour,
    merci pour votre article clair qui nous a permis de mettre un nom sur un mal. L’une de nos 4 avait une baisse de forme depuis quelques jours, fientes liquides, grande soif et déplacements plus lents. Elles ont toutes eu du Capizol en août, nous avons vérifié le poulailler, ajouté de l’ail et un peu de vinaigre de cidre dans la pâté. Néanmoins dimanche nous avons trouvé un petit rejet identique à celui de l’article. Nous avons immédiatement administré du Ravintsara avec de l’huile. Le vétérinaire nous a prescrit du Corylap (rupture du produit spécial poules) mélangé à l’eau de boisson. J’enrichie sa pâté avec des granulés pour poussins et des vers de farines pour les protéines ainsi que de la Forti paté. Je me demande s’il y a autre chose que je puisse faire pour la soulager ou la booster, cela ne semble pas s’arranger. Je ne pense pas que le Ravintsara soit indiqué en même temps que le traitement.
    Je vous remercie par avance.

  6. Bonjour, concernant le sang au niveau de la repousse des plumes, il peut s’agir de picages de la part des autres poules. Il faut surveiller car le sang a tendance a accentuer ce phénomène. L’œuf évacué vient de cette poule ? Pour le tea tree je faisais des cures régulières de 7 à 10 jours à raison de 2 gouttes par jour mélangées dans de l’huile végétale et données directement dans le bec avec une seringue. Avec le recul, je pense que Ravinstara serait peut-être encore mieux indiqué.

  7. Bonjour,
    Une de mes 4 poules a récemment eu du sang dans les fiente. J’ai fait analyser les fientes, et il s’agissait d’une bactérie dont je ne sais plus le nom. Elle a reçu quelques jours d’antibiotiques. Ca va mieux depuis. Son comportement est tout-à-fait normal.
    Aujourd’hui, elle saigne au niveau de la repousse des plumes sur le croupion. Rien de grave, pansement posé, pas de picage.
    Par contre, ce soir, j’ai trouvé un oeuf qui ressemble à celui que vous montrez dans votre article. Je ne l’ai pas encore coupé pour voir l’intérieur. Mais ça y ressemble beaucoup.
    Vous parlez de traitement au Tea Tree. Pouvez-vous m’en dire plus?
    Est-ce que l’argent colloïdal pourrait aider également?
    Et, si elle fait de nouveau oeufs « normaux », seront-ils comestibles?

    Merci d’avance!
    Dominique/Suisse/4 poules dans grand poulailler, nettoyé au quotidien…

  8. Bonjour, oui c’est tout à fait possible. Les poules atteintes peuvent vivre plusieurs mois sans aucun autre symptôme apparent.

  9. Bonjour,
    J’ai 3 poules, dont 1 qui après avoir pondu des œufs fragiles, a arrêté de pondre. Je pensais à une carence que j’arrivais pas à déterminer, mais aujourd’hui j’ai trouvé ce qui pourrait ressembler à un oviducte dans le pondoir… Pas de sang, les poules ont un comportement normal, je ne sais pas quoi faire, pourrait il s’agir d’une salpingite ? Merci

  10. Bonjour, je ne peux vous garantir qu’il s’agisse bien d’une salpingite. Il peut aussi s’agir d’un œuf mal formé ce qui peut arriver ponctuellement. Il faudrait que je vois la photo de ces amas jaunes. Vous pouvez me l’envoyer sur contact(arobase)poules-club.com si vous le souhaitez.

  11. Bonjour,
    J’ai acheté 3 poules (1an et demi) il y a 2 semaines chez un producteur d’oeufs. Ce matin j’ai trouvé une boule jaune dans le poulailler et a un autre endroit des petits amas de jaune. Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit ? est-ce la salpingite ?
    Qu’est ce que je peux faire ?
    Merci !
    Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page