Zoom Cot Cot à lire absolument !

 

Comment protéger les poules des prédateurs › Astuces et conseils d'éleveurs contre les prédateurs des poules - Lire ici

Choléra aviaire ou pasteurellose chez la poule

Ida Plus - Cahier de bière spécial - 1500 g...
15 Commentaires
Ida Plus - Cahier de bière spécial - 1500 g...
  • riche en vitamines B – Grâce à la haute teneur en vitamines B, la volaille est naturellement alimentée en...
  • Soutient l'image du ressort - La biotine, le cuivre et le zinc inclus favorisent la formation de plumes et...
  • Important acides aminés - La levure de bière est naturellement riche en acides nosoïdes importants, surtout...
  • Beaucoup de minéraux et de particules - Les minéraux et oligo-éléments, tels que le zinc, le cuivre ou le...
  • Spécialement conçu pour les volailles – Ida Plus – La levure de bière spéciale a été spécialement...

Le choléra aviaire, aussi connu sous le nom de pasteurellose aviaire, est une maladie infectieuse bactérienne, très contagieuse qui affecte plusieurs espèces d’oiseaux : poulet, dinde, l’oie et le canard. Cette maladie courante chez les volailles est causée par Pasteurella multocida, un germe pathogène appartenant au genre Pasteurella, responsable d’infections graves.

Chez les poules, le choléra aviaire touche surtout les adultes à partir de l’âge de 16 semaines environ, cependant la maladie peut aussi apparaître vers l’âge de 4 semaines.

Il existe un protocole de vaccination contre le choléra aviaire : une injection en primo-vaccination à l’âge de 3 à 6 semaines, suivi d’un rappel à 7-10 semaines. Chez les reproducteurs, un rappel est effectué tous les 4-6 mois.

Origine et transmission du choléra aviaire/pastereullose

Les sources d’infection sont diverses et variées, les oiseaux infectés chroniquement ainsi que les oiseaux sauvages, les rongeurs, les mammifères domestiques sont les principaux réservoirs de la bactérie Pasteurella multocida.

Le mode de transmission du choléra aviaire est direct, la contamination s’effectue aussi de manière indirecte, par contact avec tout matériel ou objet souillé par les sécrétions et les déjections des oiseaux contaminés (secrétions buccales, nasales ou conjonctivales).

Les carcasses d’animaux atteints ou morts constituent également un important facteur de contamination étant donné que la bactérie est susceptible de se multiplier sur des cadavres d’animaux.

Facteurs environnementaux

L’environnement et les conditions de vie sont également des facteurs aggravants de la maladie. Le froid par exemple est un de ces facteurs. Le choléra aviaire se rencontre le plus souvent en automne et en hiver. La bactérie vit plus longtemps et plus facilement dans les sols frais et humides.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
1 111 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • Pour poules, oies, dindons etc, également adapté aux agneaux
  • Maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • Hauteur 112 cm
  • Connexions soudées
  • Fil supérieur renforcé
Les situations stressantes favorisent également la prédisposition à la maladie.

3 formes de choléra aviaire ou pastereullose chez la poule

Selon le degré de virulence de la souche bactérienne mise en cause et la résistance de l’animal, on distingue trois formes de choléra aviaire. Voici les symptômes de ces 3 formes :

Symptômes selon l’origine de la maladie

• La forme suraiguë

Due à une souche hautement virulente, c’est une forme asymptomatique (ne présente pas de symptômes). En fonction de l’évolution de la maladie, la mort survient brutalement dans un court laps de temps (3 à 6 h). Elle est souvent évoquée comme cause possible de mort subite chez la poule.

• La forme aiguë

Associée à une septicémie avec une mortalité élevée. Elle se caractérise généralement par une hyperthermie (augmentation de la température), une anorexie ainsi qu’une diarrhée verdâtre et fétide chez l’oiseau infecté. À cela s’ajoutent d’autres symptômes caractéristiques de la maladie :

  • Tremblements
  • Cyanose des zones déplumées
  • Apparition d’un écoulement muqueux nasal, oculaire ou buccal

• La forme chronique

Elle se développe suite à la forme aiguë et présente des signes cliniques variés qui dépendent de la localisation de l’infection. Ainsi, elle se manifeste le plus souvent sous forme d’un trouble respiratoire chronique. La forme chronique se traduit également par un torticolis et l’apparition d’œdèmes localisés au niveau des barbillons, des articulations et des sinus.

Choléra aviaire/pastereullose : traitement et prévention

Traitement

Un plan de traitement à base d’antibiotiques du choléra aviaire sous sa forme aiguë, peut se révéler efficace lorsqu’il est mis en place rapidement.

Ainsi, l’utilisation d’antibiotiques comme les quinolones, la doxycycline, l’amoxycilline, la spectinomycine ; l’association entre sulfamides et triméthoprime, peut s’avérer efficace pour lutter contre le choléra aviaire et la contrôler au sein de l’élevage. À voir avec votre vétérinaire.

Prévention

La prévention et la lutte contre la maladie du choléra aviaire nécessitent de mettre en œuvre des mesures préventives appropriées et efficaces.

D’une part, il faut envisager une prévention sanitaire qui consiste à maintenir rigoureusement une hygiène stricte au poulailler (locaux, équipements…), et veiller au contrôle de tout animal susceptible de transmettre la maladie, qu’il soit domestique ou sauvage. Si un de vos sujets présente les symptômes de la maladie, il faut l’isoler du groupe au plus vite.

D’autre part, une prévention médicale est efficace pour contrôler le choléra aviaire, elle passe par la mise en place d’un protocole classique de vaccination de l’élevage. Le contrôle du choléra aviaire repose sur les mesure de biosécurité appropriées. Tout contact avec les oiseaux sauvages, les rongeurs, et les animaux de compagnie doit être évité.

Sources

Mes poules en bonne santé – Docteur Vétérinaire Jeanne Brugère-Picoux
www.avicampus.fr

Informations complémentaires

Les premiers gestes si votre poule est malade
5 remèdes naturels pour soigner les poules
Vermifuges naturels pour les poules
Utiliser la terre de diatomée pour les poules
Poule qui perd ses plumes : conseils

Avertissement : ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur avec Digiprove et Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales

Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
101 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Mangeoire à trémie automatique pour volailles : anti nuisibles, anti gaspillage et anti pluie !
  • L'ouverture automatique de la trémie se fait par simple pression de la pédale lorsque la volaille se...
  • Les souris, rats, oiseaux et autres petits nuisibles ne pouvant actionner le mécanisme compte tenu de leur...
  • Contenance : +/- 8 kgs (en fonction du type d'aliments que vous utilisez)
  • Convient à tout type de volailles : poules, sarcelles, colverts, faisans...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page