Entretenir et nettoyer un poulailler : conseils d’éleveurs

IDMarket - Enclos poulailler 12 m² Parc...
844 Commentaires
IDMarket - Enclos poulailler 12 m² Parc...
  • Conçu et pensé par des éleveurs pro : enclos robuste en acier galvanisé d'une maxi surface de 12 m²
  • Ce parc grillagé offre un espace bien fermé pour protéger vos volailles
  • Pratique avec sa porte à fermeture par loquet, c'est l'habitat idéal pour une dizaine de poules

Bien entretenir un poulailler quand on élève des poules, fait partie des tâches régulièresConseils pour un bon nettoyage du poulailler à accomplir. Vous pouvez prendre soin de vos poulettes en leur offrant un environnement sain. Le nettoyage régulier de leur logement évite bien des problèmes, comme les maladies et les parasites en excès. Découvrez quels produits utiliser et comment bien nettoyer votre poulailler et tous les accessoires qui s’y rattachent : perchoirs, pondoirs, mangeoires et abreuvoirs.

Nettoyage du poulailler : à quelle fréquence ?

En mettant en place un protocole régulier de nettoyage, vous gagnez du temps. Il vaut mieux nettoyer un peu tous les jours, ou tous les 2 ou jours, en retirant par exemple les fientes et la litière souillée, plutôt que de tout faire en une seule fois, 1 fois par semaine ou tous les 15 jours.

Il n’ y a pas réellement de règle pour entretenir le poulailler, mais l’organisation est un point important dont il faut tenir compte, surtout si vous travaillez et avez peu de temps a consacrer à cette tâche.

Idéalement et selon son emploi du temps, il est bien de le faire au moins une fois par semaine. Cela peut suffire si vous élevez seulement 2 ou 3 poules. Au-delà, nettoyer le poulailler plus souvent peut être indispensable afin de minimiser le risque de maladies, et de la ponte en dehors des pondoirs, voire du poulailler. Car les poules n’aiment pas pondre dans des nichoirs remplis de fientes.

Si vous avez le temps, enlever les fientes tous les jours permet de mieux gérer le changement de litière.

Il est évident que s’occuper de poules demande un peu de temps, certainement plus que ce que veulent bien dire certains vendeurs qui ont plutôt tendance à largement minimiser ce point.

Trouver son propre rythme à l’entretien

Je pense qu’il faut prendre le temps de trouver la meilleure organisation qui convienne à son emploi du temps, et s’y tenir ensuite. On peut tous être tenté un jour de pluie, ou par temps froid de ne pas accomplir le nettoyage prévu, et c’est tout à fait légitime. Ce qu’il faut, c’est ne pas tomber dans l’excès et arrêter tout entretien pendant de longues semaines, au risque de voir arriver les problèmes évoqués au début de cet article.

Donc, si vous avez 10 minutes à consacrer à l’entretien du poulailler par jour, ou tous les 2 ou 3 jours, c’est très bien. Gardez à l’esprit que le plus important est de ne pas laisser le logement de vos poules non entretenu pendant des semaines, voire des mois pour certains… À mes tous débuts d’élevage, la vendeuse en animalerie m’a annoncé n’avoir jamais nettoyé son poulailler depuis 1 an. Mais elle m’a aussi dit avoir beaucoup de maladies et de mortalité dans son poulailler.

Comment bien entretenir et nettoyer un poulailler

Comme nous l’avons vu, idéalement, le nettoyage simple doit être fait régulièrement, 2 à 3 fois par semaine minimum si cela est possible pour vous, voire tous les jours. Cela sous-entend :

  • Le lavage des accessoires (mangeoires, abreuvoirs).
  • L’enlèvement des fientes et de la litière sale.

Il est à noter que l’hiver, les poules passent plus de temps dans leur poulailler : les journées raccourcissent, les nuits sont donc plus longues. De plus, les poules plus âgées mettent plus de temps à sortir le matin… Tout cela fait que pendant cette période, tout se salit plus vite.

1. Retrait et changement de litière

En enlevant les fientes quotidiennement ou tous les 2 ou 3 jours, il est tout à fait possible de garder un poulailler propre entre deux changements de litière. Le retrait des fientes évite d’avoir des œufs sales, et diminue le risque de transmission éventuelle de maladies et de parasites comme les poux entre poules.

Enfin, pour les mêmes raisons, mais aussi pour offrir un environnement sain à ses poules, la litière doit être renouvelée régulièrement. Idéalement, et si cela est possible pour vous, une fois par semaine, ou au moins 2 fois par mois.

À noter : je suis rémunérée un petit pourcentage sur vos achats lorsque vous passez par un de mes liens de recommandation de produits des marques Amazon, Omlet, Invers, Santé Bassecour et Docteur Bassecour sans que cela ne vous coûte rien de plus. Cela me permet de pouvoir continuer à travailler sur ce blog et de vous offrir de nouveaux articles régulièrement.

Conseil Poule’s Club : on peut disperser un peu de terre de diatomée dans la nouvelle litière pour éviter les parasites externes et les poux rouges.

En savoir plus sur la terre de diatomée au poulailler › Choisir la bonne terre de diatomée pour le poulailler

Comment procéder

Le changement de litière implique de retirer celle déjà en place, et de la renouveler par une nouvelle. Si des fientes sont restées collées sur le plancher ou dans le fond des pondoirs, il est nécessaire de les retirer à l’aide d’un grattoir ou en les humidifiant avec les produits cités dans cet article.

En règle générale, il suffit de brosser le surplus de litière et les fientes tombées au fond, avant de mettre la nouvelle litière en place. On en profite pour brosser l’intérieur du poulailler, ce qui devrait suffire pour ce type de nettoyage régulier. 

Le saviez-vous ? Il existe un procédé appelé litière permanente qui permet de gérer la litière différemment sans avoir à la renouveler régulièrement. Le principe est d’accumuler plusieurs couches les unes sur les autres pendant l’hiver pour les faire composter afin qu’elles dégagent une chaleur naturelle dans le poulailler.

2. Lessivage des accessoires

Le lessivage des accessoires est indispensable au moins une fois par semaine, idéalement deux fois, surtout en été. Et plus si besoin, en cas de maladie par exemple, ou d’accessoires souillés par des fientes.

Les outils à prévoir

Pour ce nettoyage, il est tout à fait possible d’utiliser les produits cités dans cet article. Il suffit de prévoir en plus, les outils suivants :

  • Une éponge ou une brosse
  • Un seau ou une bassine
  • Un grattoir (pour les fientes ou les graines collées)
  • Un vieux torchon

Les accessoires à nettoyer

Cela prend quelques minutes de lessiver les accessoires du poulailler. Cela vaut vraiment la peine de le faire, car une bonne hygiène permet de garantir un environnement sain pour ses poules et d’éviter la propagation des maladies.

Les produits naturels et écologiques à la fois antibactériens et antiseptiques, renforcent la qualité de cet entretien indispensable. Voici les accessoires à nettoyer au moins une fois par semaine :

  • Les perchoirs
  • Les abreuvoirs
  • Les mangeoires
  • La rampe

Tous doivent être lavés avec minutie, rincés et séchés avant de servir à nouveau. Une exception peut être faite en hiver pour les perchoirs, car ils mettent plus de temps à sécher. Dans ce cas, il est bien de au moins les brosser pour les garder propres.

La rampe est l’accessoire le plus long à nettoyer, car souvent le plus sale, surtout en hiver. Il ne faut cependant pas la négliger, et faire en sorte qu’elle reste bien entretenue, sans fientes collées.

Avec quels produits entretenir et nettoyer un poulailler ?

Les produits employés dépendront des besoins, mais aussi de votre sensibilité àVinaigre blanc pour entretenir son poulailler utiliser tel ou tel produit.

Au tout début de notre petit élevage de poules nous utilisions l’eau de javel. Peu écologique, et potentiellement toxique, nous l’avons rapidement abandonnée pour le savon noir et le vinaigre blanc. Le bicarbonate de soude est également un produit naturel et économique à envisager pour le lessivage du logement de vos poules.

1. Attention à l’eau de javel

Eau de javelMême si nous ne l’utilisons plus depuis longtemps chez Poule’s Club, il est important d’en parler ici. L’eau de javel est un produit ménager couramment utilisé comme désinfectant dans la maison et au poulailler par certains éleveurs. Or, elle pose certains problèmes qu’il faut connaître.

Il faut savoir que si l’eau de javel tue les bactéries, désinfecte et détruit même les virus, son utilisation peut être problématique. Toxique, irritante pour les voies respiratoires, elle est aussi dangereuse pour l’environnement.

Ce qu’il faut comprendre également, c’est que l’eau de javel ne possède en fait aucune propriété nettoyante, car elle ne contient aucun tensio-actif. Il n’est donc pas logique de l’utiliser comme nettoyant pour l’entretien de son poulailler.

De plus, les poules possédant un système respiratoire particulier, il est à craindre qu’à plus ou moins long terme, les émanations nocives de l’eau de javel, ne finissent par les incommoder et les rendre malades.

À mon avis, et pour toutes ces raisons, l’eau de javel est contre-indiquée pour l’utilisation au poulailler, au risque d’aller à l’encontre de ce que vous souhaitez vraiment : offrir à vos poules un environnement sain. Elle devrait donc être réservée ponctuellement à la désinfection du poulailler si besoin.

2. Savon noir

Le savon noir : produit écologique pour l'entretien du poulaillerPour le lessivage du poulailler, le savon noir est utilisé dans sa forme liquide. Il s’agit d’un produit économique, naturel, écologique, et enfin, non toxique.

Également utilisé au jardin comme répulsif et insecticide naturel contre les insectes, c’est aussi un excellent désinfectant. Ainsi, il est parfait pour nettoyer les perchoirs et les accessoires : mangeoire et abreuvoir. Si les parois du poulailler sont sales, il est également possible de les laver avec le savon noir, un jour de beau temps pour qu’elles sèchent plus vite.

Dosage : 1 bouchon de savon noir dans 2 à 3 litres d’eau tiède. Celui que j’utilise est naturel et sans additif, il s’agit de la marque Jacques Briochin, renommée dans ce domaine depuis 1919.

Vous le trouverez en grande surface ou en ligne sur Amazon en format 1 litreCliquer ici ou en format 5 litresCliquer ici

3. Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est très bien pour un entretien régulier du poulaillerAntibactérien et antiseptique, le vinaigre blanc, est également très économique. Produit naturel fabriqué le plus souvent à partir de betterave sucrière, c’est son taux d’acidité qui détermine son usage. Au-dessus de 10 % ses propriétés sont encore plus performantes.

De la même façon que le savon noir, il est possible d’utiliser le vinaigre blanc sur les accessoires et les perchoirs. Il peut être employé pur, ou dilué dans de l’eau tiède.

Avertissement : il ne faut jamais mélanger du vinaigre blanc avec de l’eau de javel, cela dégagerait un gaz toxique pour les poumons. En règle générale, il vaut mieux éviter de le mélanger avec un autre produit, car il risque d’en annihiler les propriétés.

4. Le bicarbonate de soude

Bicarbonate de soude : écologique pour nettoyer le poulailler
Le bicarbonate de soude ou bicarbonate de sodium, est au autre nettoyant ménager naturel et super économique. Anti-odeur, antiseptique et détachant, il peut servir pour nettoyer le poulailler et ses accessoires sans problème.

Pour cette utilisation, il est bien de le combiner avec le savon noir pour en renforcer l’action. Pour ceci, on verse dans une bouteille de 1 litre : 2 cuillères à soupe de savon noir et 1 à soupe de bicarbonate de soude. On complète avec de l’eau.

On peut aussi ajouter à ce mélange, 10 gouttes d’huile essentielle de son choix, comme la lavande pour ses propriétés anti-parasitaires, ou le tea tree pour ses propriétés anti-fongiques.

Nettoyage du poulailler après une maladie : désinfecter

Autant il n’est pas indispensable de désinfecter un poulailler à chaque nettoyage, autant le désinfecter après une maladie est nécessaire, qu’elle soit bactérienne ou virale.

Aussi, la désinfection doit se faire systématiquement après une maladie ou un décès d’une de vos poules. Désinfecter le poulailler, sous-entend un vidage complet et idéalement, quand cela est possible, un vide-sanitaire de quelques jours. 

Elle permet d’enrayer une éventuelle épidémie, mais aussi de repartir sur des bases saines. C’est une opération qui doit vraiment réservée à des cas extrêmes comme après une maladie ou une mort brutale suspecte.

Après une maladie virale ou bactérienne chez une de vos poules, il est indispensable de procéder à un assainissement complet de leur environnement, poulailler et accessoires › Conseils pour la désinfection du poulailler

Gardez à l’esprit que quand tout va bien, il n’est pas nécessaire de trop désinfecter, au risque de créer plus de problèmes inutiles.

Nettoyage d’un poulailler envahi de poux rouges

Si, lors d’un nettoyage, vous constatez l’invasion de petits acariens, en l’occurrence les redoutables poux rouges, il vous faudra alors agir sans tarder car vos poules sont en danger.

Un simple nettoyage, ou même une seule désinfection ne suffiront pas. Voici ce que préconise Michel Audureau, éleveur de poules depuis plus de 25 ans, en cas d’invasion de poux rouges  :

  • Déplacer ses poules, idéalement dans un deuxième poulailler
  • Retirer toute la litière
  • Balayer, puis aspirer les locaux de fond en comble et dégager tous les interstices aussi étroits soient-ils, à l’aide d’un grattoir ou de la lame d’un couteau pointu.
  • Brûler litière et poussières balayées
  • Laver à grandes eaux, si possible avec un nettoyeur haute-pression, en insistant bien sur les interstices là où peuvent encore se cacher les poux et où il peut rester des œufs.
  • Idéalement, passer tout l’intérieur du poulailler à la flamme d’un chalumeau ou un nettoyeur à vapeur, le pou rouge ne résistant pas aux très hautes températures. Toujours en insistant sur les interstices et le moindre recoin.

Et après ?

Le mieux serait de faire un vide-sanitaire de plusieurs semaines afin de pouvoir vérifier régulièrement si les poux rouges sont encore là ou pas. Même après un tel nettoyage, il n’est pas certain qu’ils aient été éradiqués. Si vous en trouvez encore, il faudra recommencer les étapes une par une.

En savoir plus sur les poux rouges › Conseils d’éleveurs pour lutter contre les poux rouges

L’huile de cade contre les poux rouges

Il est possible de badigeonner d’huile de cade, le perchoir, les parois intérieures du poulailler, et la rampe, afin d’agir en prévention contre les poux rouges. L’huile de cade est produit naturel, excellent anti-fongique qui fera barrière aux envahisseurs.

En savoir plus sur l’huile de cade › L’huile de cade pour les poules

Le grand lessivage : 1 à 2 fois par an

Le grand nettoyage du poulailler, consiste à un lessivage complet de l’intérieur et éventuellement de l’extérieur si cela s’avère nécessaire. Le poulailler en bois, nécessitera en plus, une lasure ou une peinture annuelle.

Ce lessivage en profondeur devra être fait par jour de très beau temps, vous vous en doutez, car tout devra être sec et remis en place pour le coucher des poulettes. Certains le font 1 fois par an, ce qui est un minimum, mais deux fois, un au printemps et un autre à la fin de l’été, c’est encore mieux.

Pour réussir au mieux ce récurage, il est nécessaire de vider entièrement le poulailler, et de lessiver l’intérieur avec une brosse et un des produits naturels mentionnés plus haut. En commençant ce chantier le matin, il devrait être à nouveau opérationnel le soir.

La litière neuve peut également être agrémentée de plantes répulsives anti-parasites. Vous trouverez ces informations dans notre article sur la litière du poulailler › Quelle litière choisir au poulailler ?

Tous les avantages du nettoyage d’un poulailler

Les avantages de bien entretenir un poulailler sont nombreux, autant pour les poules et leur bien-être, mais aussi pour vous en tant qu’éleveur. Vous le constaterez au fil des mois, car vous serez moins confronté aux problèmes à régler, contrairement aux éleveurs qui ne prennent pas le temps de nettoyer l’environnement de leurs poules.

Voici tous les avantages d’un poulailler bien entretenu :

1 – Moins de maladies

Nous l’évoquons souvent sur le Blog Poule’s Club, une hygiène rigoureuse éloigne plus facilement de très nombreuses maladies de vos poules, et évite surtout une épidémie massive de votre basse-cour. La transmission des maladies se fait de volaille à volaille la plupart du temps, mais pas seulement.

Le matériel utilisé et tout support en contact avec les poules sont autant de transmetteurs possibles. Aussi, quand vous prenez le temps de nettoyer régulièrement les accessoires des poules (mangeoires, abreuvoirs, pondoirs, perchoir etc.), vous diminuez considérablement le risque de transmission des maladies, qu’elles soient d’origine virale ou bactérienne.

2 – Moins de parasites

Les poux des poules susceptibles de s’incruster au poulailler seront également moins présents, et surtout plus faciles à éradiquer si vous prenez le temps d’entretenir le poulailler de vos poules régulièrement.

Ceci, non seulement parce qu’ils auront plus de mal à s’installer, mais aussi et surtout parce qu’en nettoyant régulièrement, et en changeant la litière, vous les repérez plus vite. Ceci bien avant que leur population ne devienne trop importante et soit plus difficile à éliminer.

Je pense aussi aux poux rouges qui, à plus ou moins long terme peuvent faire mourir les poules d’anémie et/ou de maladie.

3 – Un meilleur bien-être pour les poules

Parlons aussi du bien-être qu’un poulailler propre apporte à vos poules. Il y a une notion de propreté, mais aussi et surtout une notion de confort. Confort de dormir dans un environnement sain, une litière sèche et sans fientes…

Une litière sale entraine un plumage souillé, des œufs crottés de fientes, et une atmosphère malsaine pour les poules.

À ne pas manquer › Test du poulailler Omlet Eglu cube

Entretien du poulailler en bois

Entretien d'un poulailler en bois

Le poulailler en bois demande le plus d’entretien. Car en plus du nettoyage régulier intérieur, il faut aussi surveiller et entretenir son extérieur. Après un bon lessivage à l’aide de savon noir ou de lessive, et un léger ponçage si le bois est abimé, il est important de procéder à son ravalement grâce à une nouvelle lasure.

La lasure

Lasure naturelle pour poulailler

La lasure fait également partie des tâches régulières sur un modèle en bois. Elle rebute souvent, mais elle est indispensable pour prolonger sa durée de vie, et assurer à vos poules un logement sain.

C’est aussi l’occasion de vérifier la santé du bois, et les éventuelles réparations à faire. Si votre poulailler a déjà été lasuré avant son arrivée chez vous (c’est un point à vérifier auprès du vendeur), alors tout va bien, vous voilà tranquille pour 1 an. Si ce n’est pas le cas, ne prenez pas le risque de l’installer sans protection. Le bois risque de gondoler et le logement de vos poules devenir insalubre. Il est recommandé d’entretenir la lasure au moins une fois par an, de préférence avec un produit naturel et écologique.

En savoir plus sur la lasure › Lasure poulailler

Faire les petites réparations éventuelles

Le poulailler en bois peut s’abîmer vite, c’est indéniable. Cela est plus ou moins rapide selon la qualité du bois et son origine. Par exemple, un modèle en pin douglas est beaucoup plus résistant à l’humidité et aux champignons, qu’un modèle en bois de sapin, même traité. Revers de la médaille : son prix est également plus élevé.

Que faut-il vérifier régulièrement ?

Plusieurs points sont à vérifier régulièrement :

  • La porte : vérifier la solidité des loquets et des charnières, qu’aucun prédateur ne puisse s’introduire. Changer la visserie s’il le faut.
  • Le pondoir extérieur : il arrive également qu’avec le temps le pondoir extérieur s’abime dans le fond : le bois peut-être humide et moisi. Vérifier également les charnières.
  • Le toit est l’élément le plus fragile car il est le plus exposé aux intempéries. Il arrive que l’eau s’infiltre et rende le logement insalubre pour les poules qui y vivent. Son étanchéité est également un point à vérifier régulièrement.
  • Le plancher : autre élément fragile à surveiller avec attention, d’autant que certains prédateurs peuvent profiter de sa détérioration pour s’introduire dans le poulailler. Vérifier sa solidité.
  • Les lattes du poulailler dans sa globalité peuvent avoir bouger avec les intempéries et l’humidité. Il convient de surveiller ce point afin qu’aucun courant d’air ne le rende inconfortable pour vos poules. Si c’était le cas, cela finirait pas les rendre malades assez rapidement.

Entretien du poulailler en plastique

Le poulailler en plastique : facile à entretenir

Parlons maintenant de l’entretien d’un modèle en plastique. Bien entendu, on procède aussi à un nettoyage régulier : changement de litière, nettoyage des accessoires etc. La procédure de nettoyage reste la même avec ce type de poulailler.

Par contre quelle facilité d’entretien ! Un coup d’éponge régulier et tout est propre, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur. De plus, le top, c’est l’absence de lasure annuelle.

Enfin, la longévité de ce type de produit est quasiment illimitée par rapport à celle d’un modèle en bois qui lui dure seulement entre 5 et 8 ans, selon le bois et la qualité de celui-ci.

Chez Poule’s Club, depuis 2016, nous avons adopté les poulaillers en plastique Eglu Cube et Eglu Go de chez Omlet : quel changement pour nous et pour nos poules ! Plus de confort, un entretien facilité, et une qualité de produit incomparable.


Entretetien et nettoyage du poulailler : pour conclure

Vous l’avez compris, un poulailler mal entretenu peut vite être ingérable et dangereux pour la santé de vos poules. Quand l’humidité s’installe, des traces de moisissures apparaissent, et c’est alors que cela devient problématique. Sans compter l’apparition de parasites et d’acariens… Alors qu’en prenant le temps de le nettoyer régulièrement et de prendre soin de l’environnement de vos poules, vous mettez toutes les chances de votre côté pour les garder en vie plus longtemps.

Élever des poules en bonne santé tout en évitant au mieux les maladies, sont autant de bénéfices que vous obtiendrez en procédant au nettoyage du poulailler pour lui garantir une bonne hygiène. Son entretien fait partie des tâches régulières quand on s’occupe de poules. Il est important de ne pas négliger cet aspect de l’élevage, au risque d’être confronté à bien des problèmes qui risquent de vous décourager à plus ou moins long terme.

Sources produits nettoyants

www.ecoconso.be
www.femmeactuelle.fr

Vous avez une question ou vous souhaitez apporter votre témoignage ? N’hésitez pas à le faire dans la zone de commentaires tout en bas de cette page.

Enclos poulailler ultra sécurisé
844 Commentaires
Enclos poulailler ultra sécurisé
  • Conçu et pensé par des éleveurs pro : enclos robuste en acier galvanisé d'une maxi surface de 12 m²
  • Ce parc grillagé offre un espace bien fermé pour protéger vos volailles
  • Pratique avec sa porte à fermeture par loquet, c'est l'habitat idéal pour une dizaine de poules

2 Commentaires

  1. Bonjour il est difficile de vous répondre car je ne vois pas la configuration de votre poulailler. Vous dites qu’elles grattent dans les pondoirs et que vous les enfermez pour qu’elles mangent, en effet cela n’est pas correct. les poules grattent là où elles sont, il vaut mieux ne jamais leur fermer l’accès à l’extérieur. Les pigeons sont attirés par les graines, aussi la solution pourrait être des mangeoires anti-nuisibles › Mangeoire poule anti-nuisible

    Enfin, la ponte dépend aussi de l’alimentation. Je vous invite à lire cet autre article ici › Alimentation poules pondeuses

  2. Bonjour ,depuis quelques mois nous avons un problème ‘de comportement’ avec nos poules ! Cela à commencé avec nos 3 pondoirs : elles grattent la paille et l’éjecte sur le plancher devant les pondoirs ! Je nettoie ,je mets de la terre de DIATHOMEE ,remet de la propre paille … et font leurs excréments dedans!!! et ça chaque jour !!!! Nous avons 5 poules et 1 coq ,nous n’avons que 1ou2 oeufs par jour ! Parmi les 5 il y a 2 nouvelles ‘elles ont prêtent à pondre puisque j’ai eu 1 oeuf dans la cage de transport ! Je reçois des déchets de légumes elles n’aiment pas tellement ! J’ai acheté des coquilles d »huitres concassées tout est resté là ! LE SEUL HIC NOUS AVONS DES PIGEONS SAUVAGES ENV UNE VINGTAINE ;;;; , qui se jettent dans le grillage (je suis obligée de fermer le poulailler pour qu’elles puissent manger ! Serait-il possible que ceux-ci les perturbent ???? Ils ne sont pas en contact avec eux puisque les poules sont en liberté ! Si vous pouviez m’éclairer ???Merci de me répondre Paulette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page