Les poules d’ornement : races et adresses éleveurs




Les poules d’ornement encore appelées races naines sont souvent élevées en complément de poules pondeuses. Même si elles ne sont pas d’excellentes pondeuses, elles sont pourtant une bonne alternative pour avoir des œufs quand on a moins de place, et si on souhaite élever des poules dans un jardin en ville. Il n’ y a encore pas si longtemps, on trouvait pas mal de défauts à ces petites poules pourtant si mignonnes : trop menues pour être mangées, productrices d’ œufs plus petits en taille, et en plus dotées de la faculté de voler assez haut pour la plupart…

Attention, cependant, si votre but est d’avoir beaucoup d’œufs alors il faudra obligatoirement accueillir dans votre petite basse-cour des poules pondeuses en complément de vos poules d’ornement, car avec elles vous aurez beaucoup moins d’œufs.

Tous les avantages des poules d’ornement dans une basse-cour

À part cela, nombre d’éleveurs de poules d’ornement, vous diront qu’elles n’ont en fait, que des avantages :Chouquette, notre poule naine de race Soie

  • Elles ont besoin de moins d’espace ce qui signifie un parcours moins étendu.
  • Elles grattent beaucoup moins la terre, ce qui sous-entend moins de dégâts dans votre jardin.
  • La taille de leurs œufs est tout à fait correcte, on compte en moyenne 3 œufs de naines pour deux œufs de poules de grande race.
  • Elles sont  familières et particulièrement faciles à apprivoiser.

S’il fallait trouver un défaut aux poules naines, ce serait le fait qu’elle puisse voler assez haut. Cela oblige quelquefois à poser un filet sur leur enclos. Mais à chaque problème sa solution, et pour accueillir des poules naines, les amateurs savent ce qu’il faut faire 🙂

De nombreuses races existent chez les poules d’ornement, nous allons vous en présenter quelques unes sur ces pages, la plupart du temps décrites par des éleveurs eux-mêmes. Les races s’étofferont petit à petit.

Leur origine

Les premières poules naines auraient été créées en Chine il y a plus de 2000 ans. Il s’agit donc de poules de grandes races sauvages originaires d’ Asie, nanifiées pour le plaisir des Chinois adeptes de tout ce qui est miniaturisé. Cet engouement pour les poules de petite taille n’a atteint l’Europe qu’au 19e siècle, ramenées d’Asie par les navigateurs. Les différentes races se sont ensuite développées petit à petit.

Vraie naine ou pas ?

Il existe en fait deux sortes de poules naines : les “vraies”, celles qui n’ont pas leur équivalence en grande race, ce sont donc des poules naines d’origine, et celles qui sont en réalité, la version miniaturisée de celles-ci.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
743 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Par exemple, la Pekin, la Java, la Sabelpoot, la Sebright et d’autres encore, n’ont pas leur équivalence en grande race. Par contre la Wyandotte, la Sussex, la Brahma naine, sont des créations miniatures de ces grandes races

Source : Les volailles naines – Jean-Claude Périquet

Quelle poule d’ornement est la plus légère ?

Selon Jean-Claude Périquet les plus légères se trouvent parmi les naines d’origine. «La palme de la miniaturisation revient à la Hollandaise ou Hollandskriel : le coq pèse de 500 g à 550 g et la poule de 400 g à 450 g. Puis suivent le combattant Anglais type moderne, la Java, la Chabo et la Sebright».

Quelle est la meilleure poule d’ornement pour la ponte ?

Ne vous attendez pas à une ponte équivalente à celle d’une poule pondeuse en accueillant une poule d’ornement dans votre basse-cour. Les poules naines pondent moins de 150 œufs par an selon les races.

Voici ce que conseille Jean-Claude Périquet dans le choix d’une poule d’ornement pour la ponte : «Si vous désirez une bonne pondeuse, choisissez une naine issue d’une grande volaille réputée pour cette caractéristique comme la Leghorn, la Hambourg ou la Wyandotte. Sachez cependant que certaines naines d’origine pondent très bien, par exemple la Java ou la naine Allemande».

Comment prendre soin de ses poules d’ornement

Le point faible des poules naines, c’est indéniablement leur fragilité. Beaucoup moins rustiques que leurs grandes sœurs, il est important d’en tenir compte afin de ne pas risquer les problèmes liés aux maladies diverses.

Les races aux tarses emplumés (comme la Soie par exemple), sont encore plus fragiles que les autres et craignent d’autant plus l’humidité. Celles à huppe comme la Padoue, le sont également. Pour ces raisons, il est indispensable de prévoir un abri avec un sol bien sec dans leur enclos, sous lequel elles pourront se mettre à l’abri en cas de pluie. En hiver, un surplus de litière serait aussi bienvenu.

Faire vivre ensemble des poules d’ornement et des grandes poules c’est possible ?

Peut-être vous posez-vous la question de savoir s’il est possible ou non de faire vivre ensemble des poules d’ornement et des poules pondeuses de plus grande taille ?

La réponse est oui selon les cas, car ce n’est pas toujours gagné. En effet, de nombreux paramètres sont à prendre en compte et il est important de le savoir avant d’accueillir ensemble des poules de taille différente. Nous avons rédigé un article pour que vous mettiez toutes les chances de votre côté afin de réussir au mieux cette cohabitation › Comment faire vivre ensemble des poules d’ornement avec des grandes ?

Les races d’ornement

De nombreuses races sont élevées en Europe. Il y a encore quelques années la Bantam de Pékin faisait partie des races de naines les plus répandues. Aujourd’hui, d’autres races sont assez demandées : la Wyandotte, la Poule Soie, la poule Chabo… Et d’autres encore sont de plus en plus recherchées ces dernières années : la Sebright, la Padoue, la Barbue d’Anvers, la Hollandaise Huppée…

Partons à la découverte de ces races si attachantes (d’autres à venir) :

La Burma
La Chabo
La poule Soie
La Serama
La Pékin
La Hollandaise huppée ou à huppe
La Padoue
La Sebright
La Sabelpoot

Toutes les races de poules

Les races de poules
Les meilleures poules pondeuses
10 bonnes pondeuses d’hiver
40 races de poules fermières
5 races de poules naines au poulailler

Avertissement :  ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur. Nous avons mis en place des mesures contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales



Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page