Élever des poules

Poules en ville dans un petit jardin c’est possible ?

Tout ce qu'il faut savoir pour un petit poulailler en zone urbaine

Élever des poules en ville attire de plus en plus de citadins désireux de manger des œufs sains issus de leur propre élevage.

Un tel projet est viable pour peu que la superficie de terrain allouée à ses poules respecte leurs besoins.  Ainsi, on peut très bien élever 3 à 4 poules dans un petit jardin du moment qu’il soit bien optimisé pour leur prodiguer l’espace et l’herbe nécessaires à leur bien-être.

Bien sûr, il vous faudra tenir compte de la législation ou de la réglementation, ceci plus particulièrement au niveau de votre commune ou de votre préfecture, car certains arrêtés peuvent se substituer aux textes de lois en vigueur et soumettre l’installation d’un poulailler à certaines règles précises.

Les Anglo-saxons et les Américains, élèvent très souvent des poules dans leur jardin, leur allouant toute la superficie disponible. Ils font pousser leurs légumes en hauteur pour les protéger, plantent les fleurs dans des parterres entourés de jolies barrières en bois… Et c’est tellement joli !

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules
Nous avons consacré un article complet à la législation et réglementation d’un poulailler que ce soit en zone urbaine ou en campagne ici › Législation et réglementation poulailler

Aménager son jardin de ville pour élever des poules

Ce magnifique poulailler fait partie d'un jardin de ville
Photo source Pinterest

Il n’est pas rare de voir des maisons de ville agrémentées d’un terrain de 400 ou 500 mètres carrés, voire plus quelquefois.

Pour élever 3 ou 4 poules, 100 mètres carrés peuvent suffire. Pour leur bien-être et les besoins liés à leur espèce (ressources naturelles nécessaire et herbe), il faut compter 20 mètres carrés minimum par poule.

Les poules naines ont moins de besoins, aussi on peut alors réduire cette surface de moitié environ.

Sachez que cette surface est toujours un minimum, et que, idéalement, plus c’est toujours mieux, surtout pour éviter le manque d’herbe éventuel.

Certains vendeurs ou éleveurs peu scrupuleux vous soutiendront le contraire. Il s’agit pourtant d’une réalité pour éviter les problèmes et trop de maladies.

Des espaces bien délimités

La bonne nouvelle c’est qu’accueillir des poules dans un jardin en ville n’empêche pas d’avoir un coin potager, un coin terrasse, et même des parterres de fleurs

L’important est de protéger les espaces fragiles pour que vos poules ne puissent pas y accéder. Il n’est jamais agréable de trouver des fientes de poules sur sa terrasse par exemple.

Ainsi, vous pourrez les laisser déambuler dans la plus grande partie de votre terrain sans risque pour les aménagements déjà en place.

Protéger  avec des barrières ou des filets

Un jardin délimité par des barrières pour empêcher les poules d'accéder aux plantations
Photo source Pinterest

Pour ceci, les barrières en bois qui ont en plus l’avantage d’être esthétiques, et les filets ou grillages discrets sont vos meilleurs alliés.

Vous pouvez, par exemple, entourer votre potager de jolies barrières en bois ou de treillis suffisamment opaques pour que vos poules ne puissent pas distinguer ce qui se passe derrière.

L’accès à la terrasse peut être protégé de la même façon, ainsi que les parterres de fleurs pour les rendre inaccessibles.

Installer le poulailler loin de la maison

Pour que vos poules ne soient pas attirées par les espaces interdits, le mieux est d’installer le poulailler à distance.

Le fait d’avoir accès à l’herbe indispensable pour elles, les détournera du reste. ,

Vous prendrez  soin d’orienter l’ouverture de leur poulailler côté sud ou est, et surtout, contraire aux vents dominants.

Astuces pour détourner vos poules des espaces interdits dans le jardin

Malgré les installations en place, il est possible que vos poules soient attirées par les légumes de votre potager ou les fleurs de votre jardin.

Un coin compost pour attirer vos poules
Photo source

En installant près de leur poulailler un petit coin compost bien à elles, elles devraient l’être déjà beaucoup moins !

Confectionnez un joli entourage en bois laissé ouvert que d’un seul côté, afin qu’elles puissent y accéder sans pour autant étaler le compost partout dans votre jardin.

Déposez-y les tontes de pelouses, les épluchures de vos fruits et légumes, les fleurs fanées etc. qui attireront les vers dont elles se régaleront.

Ne les attirez pas avec de la nourriture dans les espaces interdits

De même, si vous ne souhaitez pas voir vos poules s’approcher des espaces de vie comme la terrasse ou les fenêtres, Des insectes séchés comme friandisesne les attirez pas dans ces coins indésirables avec de la nourriture ou des friandises comme des insectes séchés, car elles en prendraient vite l’habitude.

Faites-le plutôt à proximité des espaces permis, elles retiendront ensuite d’elles-mêmes où se passent les bonnes choses et elles ne seront pas attirées là où vous ne le souhaitez pas !

Un nettoyage régulier de l’espace alloué à vos poules

Avoir un petit espace n’ a pas que des inconvénients.

Ainsi, il est plus facile d’entretenir et nettoyer le jardin et le poulailler.

Pour une question élémentaire d’hygiène, il est conseillé de ratisser régulièrement sa pelouse pour en ôter les fientes que ces dames auront semées un peu partout.

Excellent engrais, vous les garderez pour vos légumes ou vos fleurs. De même, la paille du poulailler, même souillée peut être utilisée comme paillis pour vos parterres. Seulement attention, vous ne pourrez pas la stocker en tas de fumier dans un coin de votre jardin (voir ci-dessous).

Vous garderez ainsi le logement de vos poules et le jardin propres, exempts de toute odeur qui pourrait gêner vos voisins.

Législation sur le fumier dans un jardin en ville

Attention, les tas de fumiers ne doivent pas être entreposés dans un coin de jardin. La législation en vigueur l’interdit, ils doivent être évacués régulièrement, ne mettez pas la litière souillée sur votre compost. 

Par contre comme nous l’avons évoqué, pour éviter les tas de fumiers, vous pouvez mélanger la litière souillée à de la matière sèche, (feuilles, tonte de pelouse, branches etc.), et la disposer au pied de vos plantations.

Aménager un coin toilette

Vous le savez peut-être, les poules se roulent régulièrement dans la terre pour se débarrasser de leurs parasites.

Cette activité qu’on appelle bains de terre, et qu’elles pratiquent tous les jours lorsque le temps le permet, leur est indispensable.

Dans la nature, les poules désherbent pour avoir accès à la terre et creusent pour se rouler › Voir les explications sur les bains de terre et la vidéo

Poule en trainde prendre un bain de poussière avec ds cendres de cheminée
Praline en 2012 dans un bain de cendres !

Vous imaginez ce que peut donner des dizaines de trous dans un petit jardin… Lorsque les trous deviennent trop profonds, elles cherchent à changer d’endroit, aussi rebouchez-les au fur et à mesure et rajoutez de la nouvelle terre s’il le faut.

Pour éviter ce problème, vous pouvez leur installer un petit carré qui leur servira de lieu pour la toilette. Pour ceci, désherbez un carré de 1 mètre sur 1 mètre (de préférence l’abri d’un mur ou d’un arbre), et retournez la terre pour les inciter à s’y rouler.

Vous pouvez y ajouter des cendres de cheminée qu’elles adorent, du sable etc.

Autre astuce, mettez de la terre et de la cendre de cheminée dans un couvercle de poubelle retourné, elles aimeront aussi s’y rouler !

Pour conclure

Vous l’avez compris, avoir un petit jardin et vivre en ville n’est pas un obstacle à l’envie d’élever quelques poules et installer un poulailler.

En agissant avec réflexion et en étudiant tous les aspects de la question pour en relever les points négatifs et positifs, il n’y a pas de raison pour y renoncer du moment que vous avez l’espace suffisant.

À contrario, minimiser et ne pas tenir compte des besoins réels de l’animal qu’on élève peut être source de problèmes à venir.

À lire aussi pour élever des poules pondeuses

 

Accessoires

 

Alimentation et compléments alimentaires

 

Élever des poules | Races de poules | Maladies | Le poulaillerComportement | Les œufs | Faq | Livres

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

 

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page