Le danger des rats et souris dans le poulailler

7 conseils pour éviter leur invasion

Rares sont les éleveurs familiaux de poules qui n’aient, un jour ou l’autre, été confrontés au problème de rats et/ou souris au poulailler. Or, certaines erreurs peuvent être évitées, puisque c’est tout simplement notre mode d’élevage qui les attirent. À la campagne aussi bien qu’en ville, ils sont partout ! Ces petits rongeurs posent souvent problème aux éleveurs à cause du vol de graines, mais en réalité il y des raisons bien plus importantes de se soucier de leur présence. Ces raisons sont valables autant pour la santé de vos poules, que pour la votre.

Chez Poule’s Club, nous avons connu ce fléau il y a quelques années et nous avons malheureusement perdu 2 poules à l’époque à cause d’eux, je vous expliquerai pourquoi un peu plus loin dans cet article.

Dans cet article nous allons voir quel est le danger de la présence de rongeurs dans l’environnement de ses poules et comment agir en prévention.

Comprendre pourquoi rats et souris s’installent au poulailler

Il y a plusieurs choses importantes à retenir quand on est confronté à ce problème qui peut vite tourner au cauchemar si on n’agit pas assez vite : une invasion de rats, souris et autres petits rongeurs du même type n’est pas liée à l’hygiène de votre poulailler.

Vous aurez beau nettoyer tous les jours, et même changer la litière 10 fois par jour, cela ne changera rien, ils viendront quand même si les bonnes conditions sont réunies pour eux.

De même, ils sont moins attirés par vos poules, mais plus par les poussins, auxquels les rats peuvent s’attaquer plus facilement, ce qui est malheureusement assez fréquent.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
691 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Qu’est-ce qui attire ces rongeurs dans l’environnement des poules ?

Sachez que dans 90 % des cas, les rats et souris sont attirés par la nourriture de vos poules ! Ce sont les graines et rien d’autre qui les font s’installer à proximité de votre poulailler.

Les œufs peuvent également les faire venir, c’est pourquoi il ne vaut mieux pas les laisser la nuit dans les pondoirs.

Les rats sont omnivores. Ils s’attaquent volontiers à un poussin et même quelquefois aux jeunes poules.

Quand l’invasion a eu lieu chez nous en 2015, nous laissions les mangeoires encore remplies de graines dans l’enclos la nuit. Les rats sont aussi gourmands d’œufs de nos poules

Nous ne nous sommes pas rendus compte tout de suite de la présence des rats. Quand ils sont peu nombreux, ils arrivent à passer inaperçus. Mais quand on commence à en voir un près d’une mangeoire en pleine journée, c’est que déjà ils sont là, installés tout près !

C’est donc d’abord un seul rat, auquel cas on peut penser qu’il s’agit d’un « passant » et que tout va bien, mais ensuite ce sont deux, puis trois rats… C’est alors qu’il faut s’alarmer et surtout agir vite !

Le danger des rats et souris pour vos poules et pour vous-même

Les rongeurs eux-mêmes ne seraient pas un danger pour nos poules puisque à priori ils ne s’y attaquent pas, sauf pour les poussins comme je l’ai mentionné un peu plus haut.

Ce sont les maladies potentielles qui sont réelles et dangereuses pour elles. Je l’ai déjà évoqué dans un autre article, Ajeya une de nos poules rousses de réforme, a été atteinte en 2015 d’un choléra aviaire incriminé aux rats, détecté par le vétérinaire. Elle a été sauvée de justesse.

Les maladies transmises par les rats aux volailles et à l’humain

Voici ce que dit en résumé l’Université de Colombia lors de résultats d’une étude parue dans ScienceDaily en 2016 :

« Les rats peuvent absorber les agents pathogènes de leur environnement local et les propager, selon une nouvelle étude. Les résultats indiquent également que la menace que représentent les rats pour la santé des volailles et des humains a été sous-estimée« .

Voici ce que cette étude mentionne également :

« Les chercheurs ont étudié les excréments de rats capturés dans une ferme avicole d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, et ont découvert qu’ils étaient tous porteurs d’ E. Coli pathogène aviaire, une bactérie capable de provoquer des maladies chez les poulets et potentiellement les humains. Plus d’un quart des rats portaient des souches multirésistantes de la bactérie. Les résultats soutiennent la théorie de l’auteur principal Chelsea Himsworth, selon laquelle les rats agissent comme une “éponge pathogène”, absorbant les bactéries de leur environnement. »

« Si les rats peuvent absorber des E. coli pathogènes, ils pourraient potentiellement être une source de toutes sortes d’autres agents pathogènes que nous n’avons pas anticipés », a déclaré Himsworth, professeur adjoint à la UBC School of Population and Public Health et leader du Vancouver Rat Project, un groupe visant à combler le manque de connaissances sur les menaces pour la santé associées aux rats. »

Mode de transmission des maladies potentiellement transmises par les rats et les souris

D’autres maladies potentielles pourraient donc êtres transmises par les rongeurs, que ce soit aux volailles mais également à l’humain.

Il est également acquis, que non seulement la transmission de maladies dues à la présence de rats et souris au poulailler peut se faire par contact lors de l’accès aux graines, mais également par leur urine et leurs excréments laissés dans l’environnement du poulailler.

Ceci implique, que si vous manipulez une litière ou des accessoires souillés par de l’urine ou de l’excrément de rat sans gants de protection, vous êtes vous aussi, susceptible d’être infecté par ces bactéries.

7 conseils pour éviter l’invasion des rats et des souris

Voici 7 actions à entreprendre au poulailler afin de mettre toutes les chances de votre côtés pour éviter ces indésirables petits rongeurs dans l’environnement de vos poules.

1 – Mettre à l’abri graines et mangeoires

Comme nous l’avons déjà mentionné, ce sont principalement les graines qui attirent les rats et les souris. Il s’agit là pour eux d’une formidable source de nourriture, surtout en hiver. Or chez vous, elle est fournie quotidiennement et en grosse quantité. Il n’en faut pas plus pour qu’une colonie de rongeurs s’installe à domicile.

Notre conseil : stockez les graines à l’abri des intrus, dans de grandes poubelles en plastique par exemple ou des bacs fermés. De même, ne laissez pas les mangeoires pleines de nourriture la nuit dans l’enclos. Pour la même raison, videz-les ou idéalement, mettez-les également à l’abri et hors de portée.

2 – Utiliser des mangeoires anti-nuisibles

Mangeoire poules anti rats et sourisDans un autre article, il est déjà question des mangeoires anti-nuisibles. Ces accessoires à pédale, permettent également de faire une certaine économie sur les graines. En montant dessus, seules les poules peuvent y accéder. Ainsi, les rats et les souris seront moins attirés.

Ce type de mangeoire coûte un peu plus cher à l’achat qu’une mangeoire classique, mais l’économie réalisée sur le long terme est assez intéressante.

Notre article complet dédié à cet accessoire › L’utilité d’une mangeoire anti-nuisibles
Exemples de mangeoires anti-nuisibles › Ici

Chez Poule’s Club, nous utilisons maintenant les accessoires à picorer de chez Omlet. Ils sont faciles à installer et à désinstaller, mais surtout ils sont inaccessibles aux rats et aux souris. Vous pouvez les voir en démonstration ici ›  Des accessoires à picorer pour nos poules : jouets et mangeoires

3 – Enlever les œufs régulièrement

Beaucoup d’éleveurs familiaux ne prennent pas forcément le temps de relever les œufs tous les jours. Ainsi, certains laissent passer 2 ou 3 jours et quelquefois plus avant de vérifier les nids de ponte.

Encore une fois, ceci attise les convoitises des rats et des souris, mais aussi des pies, des hérissons et autres prédateurs.

Notre conseil : si vous devez laisser des œufs dans les nids pour inciter vos poules à y pondre, privilégiez les faux œufs en plâtre comme ceux-ci › Faux œufs

Prenez le temps d’enlever les œufs des nids de ponte tous les jours sans exception.

4 – Vérifier la présence de trous dans l’enclos

Les trous de passage de rats sont assez reconnaissables et se trouvent souvent sous un grillage ou un mur, voire sous le poulailler ou directement dans le sol.Deux trous de rats dans un enclos de poules

Les trous de souris sont un peu plus petits, mais se trouvent stratégiquement aux même endroits.

Il convient donc d’inspecter de temps en temps l’enclos de ses poules. Cela permet d’agir plus vite, avant une invasion importante.

Notre conseil : parcourez et inspectez régulièrement, au moins une fois par semaine, les passages stratégiques que pourraient emprunter les rats. Surveillez les abords du grillage, du poulailler ou du mur éventuellement présent dans l’enclos de vos poules. Vous pourrez alors agir au plus vite et éviterez une invasion massive de rats.

5 – Se rendre tous les jours au poulailler

Il est important de se rendre tous les jours au poulailler afin d’éviter l’installation des rongeurs et autres hôtes indésirables. Votre présence régulière ne peut que les inquiéter.

Notre conseil : passez un peu de temps tous les jours dans l’enclos de vos poules. Un enclos qui vit ne donne pas envie aux rongeurs s’y installer. Faites un peu de bruit, parlez à vos poules etc.

6 – Éviter le compost trop près du poulailler

Les poules adorent gratter le compost. Elles y trouvent de nombreux vers et insectes. Cependant, celui-ci attire aussi les rats et souris. Et c’est ce que nous voulons à tout prix éviter !

Notre conseil : installez le tas de compost éloigné du poulailler. Retournez-le régulièrement pour que les rats ou les souris n’y fassent pas de nids.

7 – Entretenir l’environnement

S’il y a beaucoup d’arbres et d’arbustes dans l’enclos de vos poules, leur présence peut faciliter la vie des rongeurs. Il sera ainsi plus facile pour eux de se cacher en votre présence.

De même, il vaut mieux éviter les tas de bois trop importants, endroits de prédilection pour que les rats y fassent leurs nids.

Notre conseil : entretenez l’enclos de vos poules régulièrement, taillez les arbustes et coupez les mauvaises herbes. Installez les tas de bois éloignés de l’enclos.

Pour conclure sur le danger des rats et des souris au poulailler

Vous l’avez compris, il est impossible de laisser une colonie de rats et/ou de souris s’installer au poulailler.

Il est indispensable de trouver une solution pour vous en débarrasser et les éloigner au risque de voir se développer des maladies et du stress inutile.

Dans cet autre article, vous trouverez 5 conseils utiles pour y arriver › Comment se débarrasser des rats et des souris dans un poulailler

Mais n’oubliez pas par la suite de continuer à agir en prévention !

Sources

https://www.sciencedaily.com

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux et de nature, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

15 Commentaires

  1. Est-ce qu’il est conseillé d’utiliser un chat quand on constate l’invasion des rats et souris?ou alors il peut créer le stress aux oiseaux?

  2. Bonsoir je lis que certaines personnes proposent des graines empoisonnées pour rats ou souris mais ma question est de savoir si cela ne peux mal pour les poules est-ce qu elles ne les mangent pas ??

  3. Nous, éleveurs professionnels, avons systématiquement un contrat avec des entreprises spécialisées dans la régulation des populations de nuisibles. Cela devrait être obligatoire pour tout élevage, même et surtout peut-être pour les élevages amateurs, les risques liés à la présence de vermine à proximité de l’élevage ne sont pas dépendants de la taille de l’élevage

  4. Bonjour,
    En juin dernier, j’ai malheureusement perdu une poule wyandotte de 1 an « Coquelicote » suite à une morsure de rat. Cela a été très vite.
    L’infection a vite progressée malgré désinfection et application d’huile de cade.
    Le rat venait, en journée, autour du distributeur de graines pourtant étanche, il mangeait les grains éparpillés.
    Son trou a été repéré derrière le poulailler, j’ai mis des blocs empoisonnés. Depuis, les poulettes sont tranquilles.
    Afin d’éviter cette situation, j’ai planté dans l’espace vert des poulettes de la menthe près de l’entrée du poulailler
    où se trouve le distributeur et je balaie les graines au sol.
    Cela fait maintenant 4 ans que j’ai des poules et c’est la première fois que je suis confrontée à cette situation.

  5. LE poison ,il n y a que ça de dissuasif. Il faut arrêter de faire du sentiment avec cette vermine. Ceux qui ont de la compassion pour ses ravageurs peuvent les prendre chez eux.ces rongeurs sont vecteurs de beaucoup de maladies transmises à l homme .Donc eratdication totale .

  6. Merci pour vos conseils
    J’ai un problème à part :
    Il s’agit des petits pucerons blancs qui affaiblissent les jeunes poulets/ettes , je les traite à l’huile d’olive . J’aimerais bien savoir s’il existe un autre moyen plus efficace.
    Encore une fois Merci .

  7. J’ai perdu une poule, attaquée par un rat. Je savais qu’il avait une bestiole qu’était sous le toit. Mes chats en étaient obsédés. – puis un soir, je suis aller fermer le garage où dorment me poules, et j’ai vu un œuf derrière une poule, couchée dans sont pondoir.
    Je n’ai pas voulu la déranger pour sortir l’œuf.
    Et le lendemain elle était morte, toute griffée, rongée. Probablement à voulu défendre son œuf.
    J’ai fini par mettre un piège et j’ai trappé un grand rat bicolore. Étonnant.
    Je l’ai emmené très très loin dans la campagne. J.ai ouvert la trappe et il est parti sans demander son reste. Le calme est revenu sur le toit et dans le garage.
    J’étais triste pour ma poulette sympathique. Mais la leçon est apprise. Plus de graines à volonté dans le dortoir. Les graines son stockées dans un bidon fermé. Et les œufs ne dorment jamais dans les pondoir.
    Les rats peuvent donc tuer une poule adulte. Attention.
    Merci pour vos conseils éclairés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page