Les poules et les déchets alimentaires : attention !




Pourquoi faut-il faire attention avec les poules et les déchets alimentaires ? Nos restes de cuisine sont-ils réellement adaptés à leurs besoins et dans quelle mesure peuvent-ils nuire à leur santé mais aussi à la qualité de leur ponte ? C’est ce que nous allons voir dans cet article en nous basant sur notre expérience d’éleveurs familiaux de poules pondeuses.

Les poules et les déchets alimentaires

Depuis quelques années, finalement depuis que la poule est “à la mode” et qu’on en parle beaucoup plus dans les médias, il est souvent question de la désigner comme réductrice hors pair de nos déchets ! C’est devenu même au fil des ans, une raison première d’accueillir des poules pondeuses chez soi.

Elle en a presque détrôné le bon vieux compost dans l’esprit de ceux qui ont voulu lui attribuer ce rôle. Et pourtant, quelle erreur de faire croire aux éleveurs débutants que leur poubelle va se retrouver réduite de 100 kg à 150 kg de déchets alimentaires par an… La preuve en est, que régulièrement on lit ici et là : »Ma poule ne mange pas les épluchure, pourquoi ? Est-elle difficile ? » Non, la poule n’est pas « difficile » mais comment pourrait t-elle manger une épluchure de courgette, de pommes de terre et même de banane ?

Chez Poule’s Club, nous recevons très régulièrement ce type de demande. J’encourage alors dans ce cas, de privilégier une bonne alimentation plutôt que de compter sur ses poules pour réduire ses déchets alimentaires.

Et les épluchures ?

Dans ce nouveau projet de poules réductrices de déchets, il n’est pas fait mention que de restes de table, on parle également d’épluchures diverses.

Epluchures de légumes : les poules n'en veulent pas !
Cuisiner ses épluchures de fruits et légumes

Nombre d’éleveurs ont pu constater que très peu d’épluchures plaisent aux poules. Peut-être celles de certains fruits comme les poires, pommes ou carottes ; tous ceux à peau fine en fait. Mais finalement, elles préfèrent nettement un fruit ou un légume entier, ce qui est logique. De même, si un fruit ou un légume est avancé, du moment qu’il ne soit pas moisi, vous pouvez très bien les leur distribuer, elles devraient apprécier.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
743 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Un accessoire original accrocher des légumesSi vous souhaitez leur donner des fruits et des légumes à picorer, voyez cet accessoire original permettant de les piquer dessus facilement avant de leur mettre à disposition › Accessoire accroche légumes

Pour en revenir aux épluchures, on sait que dans les fermes on jette aux poules les restes d’épluchures, mais il faut savoir que les rats et les souris en mangent une grande partie. De plus, ces poules sont destinées aux œufs pendant seulement quelques mois, et à la chair ensuite. Aussi, elles ne vivent pas longtemps et n’ont guère le temps d’avoir de carences ou de tomber malades.

Pour ma part, je ne donne aucune épluchure à mes poules, préférant les garder pour mon compost comme je l’ai toujours fait. D’ailleurs, il fut un temps où les communes distribuaient des composteurs, mais L’Europe est passée par là et a donné des subventions aux communes pour développer ce projet de poules pondeuses. Quand les subventions n’existeront plus, tout cela n’aura plus grand intérêt pour les médias.

On peut aussi cuisiner les épluchures ! Des idées ici › Cuisiner ses épluchures de fruits et légumes

Les fruits et légumes dont les poules raffolent

Elles adorent le melon, la pastèque, les pommes, les poires… Mais aussi la courgette, le potiron, la chou etc. Découpez les en morceaux et laissez-les les picorer elles-mêmes.

Par contre, ne les laissez pas le soir trainer dans l’enclos au risque d’attirer toute sorte de rongeurs.

Poules qui se délectent de pastèque

Qu’en est-il des restes de table ?

Comme nous l’avons déjà évoqué sur Poule’s Club, les déchets alimentaire ou restes de repas salés et sucrés posent problème à plus ou moins long terme dans le processus de fabrication de l’œuf.

Quand on donne ce type d’aliments, on assiste a des excès, car les poules trop gourmandes se ruent sur cette nourriture appétente et se trouvent très vite rassasiées. Cela les empêche de se nourrir normalement des aliments correspondant à leurs besoins nutritionnels réels, en l’occurrence des graines que vous avez mis à leur disposition, et qu’elles devraient manger en quantité suffisante pour fabriquer les bons œufs que vous espérez.

Ce phénomène entraine en plus de la baisse ou arrêt de ponte, des maladies et/ou des problèmes de surpoids.

Il est facile de gérer ses restes de repas soit en les transformant, soit en les congelant comme nous l’avons toujours fait avant que nous n’élevions des poules. Pour toutes les raisons évoquées ici, les restes de pâtes cuisinées, les gratins, pizzas etc, n’ont théoriquement rien à faire dans les plats de vos poulettes.

Viande et poisson

On peut leur donner des pâtées en hiver, à base de riz cuit ou de semoule cuite, mais sans sel et sans sucre ajoutés. Il est possible d’y rajouter de la viande en petits morceaux, du thon, du jambon etc.

Comme l’homme, la poule est omnivore et ses besoins nutritionnels doivent être couverts pour lui assurer une bonne santé et une bonne ponte. Si elle ne trouve pas elle-même les ressources alimentaires dont elle a besoin, alors vous devrez les lui apporter sous forme de compléments.

Et le pain pour les poules ?

Pour ce qui est du pain, c’est un peu comme tout ce qui est cité ici : il n’ y a aucun intérêt nutritionnel à leur en donner. Si vous le faites, faites-le avec parcimonie, et plutôt du pain dur. Ce serait une erreur que de donner du pain tous les jours à ses poules.

Ne l’oubliez pas, nos poules ne sont pas « en demande » de ce type de nourriture, elles se nourrissent pour survivre, et pondent pour perpétuer leur espèce.

Si vous souhaitez leur donner quelques « friandises », donnez-leur plutôt des aliments adaptés à leurs besoins nutritionnels (protéines, calcium et phosphore), comme par exemple des insectes séchés › Insectes séchés pour les poules

Pour conclure sur les poules et les déchets alimentaires

Vous l’avez compris ou vous le constaterez vous-même avec l’expérience, il n’ y a aucun intérêt à donner vos déchets alimentaires à vos poules. Au contraire cela peut même nuire à leur santé et à la qualité et quantité de la ponte.

Offrez-leur de bons légumes et de bons fruits frais entiers, des pâtées cuisinées sans sel, rien que pour elles… Mais sans en abuser pour autant 🙂 Gardez à l’esprit que l’alimentation pour poules pondeuses que vous leur donnez, est la meilleure pour leur santé.

Autres informations sur l’alimentation des poules pondeuses

La meilleure alimentation pour ses poules pondeuses
Liste des aliments absolument interdits

Avertissement :  ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur. Nous avons mis en place des mesures contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
33 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Matériau : fabriqué en aluminium, antirouille, durable et peut être utilisé dans de nombreux endroits.
  • Dimensions : 53,3 x 17,8 x 17,8 cm - Récipient de stockage conçu - Peut contenir jusqu'à 5 kg de nourriture...
  • Anti-rats : le design automatique de la pédale permet à la mangeoire de se fermer lorsque la volaille est...
  • Imperméable : empêche la nourriture de se mouiller et le garde des jours de pluie, forte résistance aux...
  • Facile à assembler : quelques étapes à suivre pour l'installation et aucun entretien supplémentaire...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page