Comportement

La hiérarchie chez les poules – Histoire de comportement

Comprendre l'ordre social chez les poules

La hiérarchie chez les poules
Vanille, Crevette et Praline

Comme la plupart des animaux vivant en groupe, les poules vivent ensemble dans un ordre social très hiérarchisé.

La hiérarchie permet de garder un équilibre cohérent dans le groupe, elle est aussi garante de sa survie.

Dans un autre article dans lequel sont évoqués les problèmes de picage, il était déjà question de hiérarchie.

Nous allons voir dans cet article comment elle influe sur la vie quotidienne de nos poules dans la basse-cour, et de quelle façon elle se traduit.

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

La hiérarchie chez les poules : un comportement inné et naturel

Trouver sa place dans la hiérarchie démarre très tôt dans la vie d’une poule ou d’un coq.

Si vous avez déjà eu des poussins vous avez certainement remarqué le comportement des jeunes poulets entre eux : en grandissant, ils commencent déjà à mettre en place un système hiérarchisé correspondant à un ordre social.

Ils se picorent, se pourchassent, quelquefois se battent pour la meilleure nourriture ou pour être le plus fort…

Un ordre social tout au long de la journée

Deux poules sans problème de hiérarchie
Luna et Aloé sont deux sœurs qui ont la même place dans la hiérarchie du groupe

La hiérarchie à un impact sur pratiquement toutes les activités de nos poules tout au long de la journée :

  • Lorsqu’elles s’alimentent ou s’abreuvent : les poules haut placées dans le groupe mangent en premier.
  • Lors de la ponte. Les meilleurs lieux de ponte sont en priorités pour les dominantes.
  • Quand elles se perchent. Le soir les lieux les plus en hauteur reviennent aux poules haut placées.
  • Lorsqu’elles communiquent.
  • Lors de l’accouplement : le coq haut placé s’attribue les poules de son choix.
  • Lorsqu’elles prennent des bains de poussière.

etc.

Les différents comportements hiérarchiques dans une basse-cour

L’aspect physique, le plumage, la taille, jouent un rôle important dans la place de chacun dans l’ordre hiérarchique.

Ainsi, un sujet imposant et fort aura plus de facilité à se placer en haut de la hiérarchie qu’un sujet de petite taille ou physiquement faible.

Mais d’autres facteurs que l’aspect physique entrent en jeu :

• L’ancienneté.
• Une forme physique toujours au top. Un sujet malade redescend dans la hiérarchie
• Le caractère opportuniste de certains individus.
• La protection du coq.

Témoignage d’Hervé Husson auteur de Guide complet de l’éleveur amateur :
La position d’une poule par rapport au coq. Exemple ma petite La Flèche qui n’est pas une dominante mais la favorite et la mère du coq. Ce dernier ne la quitte jamais des yeux et aucune autre poule n’osera l’agresser.
J’ai aussi remarqué que certaines de mes petites poules (Chabo) se mettent volontairement à côté du coq à la mangeoire pour picorer tranquillement.

• Chez les coqs

Le coq dominant, aura accès à tous les privilèges : reproduction, défense du territoire et des poules, chant etc.Maestro le coq dominant

Si un autre coq est présent dans la basse-cour, le dominant le chassera dès qu’il l’approchera de trop près lui et ses poules.

Celui-ci cherchera aussi à lui arracher les plumes du cou et de la queue, symboles de dominance.

Des combats peuvent avoir lieu régulièrement entre deux coqs vivant sur un même territoire.

Si l’espace est trop réduit, si le nombre de poules est insuffisant, on peut même assister à des combats sanglants qu’il ne faut pas hésiter à stopper.

Pour remédier à ce problème, les solutions possibles sont soit de créer un autre groupe avec le deuxième coq, soit agrandir le territoire. La première solution étant préférable et plus fiable à long terme.

Les coqs hauts placés ont également des attitudes typiques : cris caractéristiques, ailes grandes ouvertes, battements d’ailes, danses avec « petits pas sur le côté »  etc.

Les comportements ne sont pas forcément tous violents ni sujets à combats physiques.

• Chez les poules

Ces 3 poules sont au même rangConcernant les poules, on a déjà parlé des picages.

Les poules s’en servent beaucoup pour asseoir leur autorité entre elles.

Ainsi, les poules les plus élevées dans la hiérarchie mangeront et boiront avant les autres,  chasseront les subalternes des perchoirs si elles veulent s’y installer et des nids si elles veulent y pondre.

Leur technique est très simple, quelques petits coups de bec sur la tête ou sur le cou, et chacune reste à sa place.

Intervenir seulement s’il y a un danger

Souvent, les propriétaires des poules soumises sont affolés de les voir subir un tel traitement, mais il faut y voir là un comportement normal qu’elles acceptent tout naturellement.

L’idéal est de ne pas intervenir surtout lors de l’introduction de nouvelles poules, au risque de voir la mise en place de la hiérarchie retardée avec ces nouvelles venues, et de créer sans le vouloir, encore plus de problèmes.

Il faudra intervenir seulement si vraiment il y a un danger réel pour la poule soumise. Un danger réel, ça peut être par exemple une blessure qui saigne beaucoup et qui attire les autres.

Le sang a tendance à énerver les poules et la blessée risque de se faire attaquer. Dans ce cas on isole la poule attaquée afin de la soigner avant de la réintégrer au groupe.

Ysengrin conseille également de perturber l’ordre de la hiérarchie en isolant non pas la poule blessée mais la dominante qui perdra alors son statut lors de son absence.

Ceci est bien sûr à faire seulement si la dominante harcèle les autres poules au point de les mettre en danger.

Les poules comme les coqs, ont recours à des faux combats d’intimidation. Elles se gonflent, se provoquent, s’affrontent pour établir leur autorité sur les autres.

Contrairement au picage qui est une espèce de rappel à l’ordre permanent ce type de comportement a surtout lieux entre les jeunes et à l’arrivée des nouvelles. Une fois la place de chacune bien définie, ce type de combat cesse.

La hiérarchie remise en question

Dans la basse-cour, chaque poule sait où elle se situe dans la hiérarchie, ce qu’elle  peut faire ou ne pas faire, et à quel moment.

L’ordre social du groupe peut rester le même un certain temps mais peut aussi  être remis en question, que ce soit entre coqs ou entre poules.

Un sujet malade, affaibli, l’arrivée de nouveaux sujets, des jeunes qui ont grandi, sont autant de facteurs qui peuvent perturber l’ordre établi.

On assiste alors à de nouveaux comportements de défis, visant à faire monter ou descendre tel ou tel sujet dans la hiérarchie.

De même, d’après nos observations, des sous-groupes se créent dans les groupes.

Ainsi, une poule peut être dominante dans un sous-groupe comme notre poule Praline par exemple qui domine ses sœurs Vanille et Crevette mais qui, par contre n’est pas la plus haut placée dans le groupe principal.

Ainsi fonctionnent la plupart des groupes sociaux chez les animaux, il n’ y a pas lieu de s’en inquiéter où de chercher à protéger sa poule préférée. Encore une fois, l’animal concerné accepte cet état comme naturel et faisant partie de son histoire.

Le groupe sans coq

Nombreux sont les éleveurs familiaux qui ne possèdent pas de coq dans leur basse-cour.

Dans ces groupes, il y a toujours une poule qui prend la place du coq en haut de la hiérarchie. J’en déduis, qu’il pourrait s’agir Scarlett poule Chabo dominanted’un instinct de survie pour le groupe.

Aucun groupe social ne peut fonctionner sans leader. Ces poules peuvent même quelquefois se mettre à avoir des comportements typiques de coq : chercher à cocher les autres poules, et même chanter comme un coq !

Scarlett notre petite poule Chabo, s’est comportée comme un coq  pendant  un certain temps ! Si vous voulez en savoir plus sur notre petite poule qui s’est prise pour un coq c’est › Scarlett se prend pour un coq

Conclusion

Vous l’avez compris, la hiérarchie dans un groupe de poules avec ou sans coq est une question de survie. L’important pour chaque sujet est de trouver sa place.

Les comportements pour y arriver sont innés et appartiennent à l’espèce. Ils ne doivent pas être interprétés comme des actes violents ou injustes.

Si on intervient, sans le vouloir, on risque de retarder la mise en place de la hiérarchie en instaurant une incompréhension avec des réponses non adaptées à la situation.

À lire aussi sur le comportement des poules

 

Élever des poules | Races de poules | Maladies | Le poulaillerComportement | Les œufs | Faq | Livres

 

3 Guides numériques pour réussir votre petit élevage de poules

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

60 Commentaires

  1. Bonjour Viviane, merci pour votre commentaire 🙂
    Quand vous dites : « poulailler de 3 m sur 4 m » donc 12 m2 vous parlez bien de l’espace abri pour la nuit ? De quel espace extérieur (enclos), disposeront-elles ?

  2. Bonjour
    Nous avons construit un poulailler de 3m sur 4m complètement fermer de haut en bas avec leur cabane qui a 2 portes devant pour facilité le nettoyage et une porte sur le côté avec rampe d’accès, a l’intérieur 3 pondoirs et une étagère au dessus si elles veulent se percher. Je souhaite mettre 2 poules , qu’en pensez vous???? Avons-nous bien fait pour recevoir ces 2 poules , c’est notre premier poulailler
    Merci de vos réponses et de votre aide
    J’adore votre site car vous expliquez beaucoup de choses
    Cordialement viviane

  3. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre réponse. Je me doutais un peu mais c’est tellement triste de voir ces petits qui ne sont plus poussins mais pas encore adultes se faire rejeter. Ils ont chacun leur espace pour dormir. Nous avons un très grand terrain et je surveillerai pour la suite les relations entre coqs.
    A bientôt pour vous donner les prochaines nouvelles.

  4. Bonjour, ils sont arrivés à un âge où ils ne sont plus considérés comme poussins par le groupe, y compris la mère. Ils doivent donc maintenant apprendre les règles et les respecter… Donc oui c’est un comportement normal 🙂

    Ils pourront oui dans quelques semaines dormir dans le grand poulailler. Il faudra alors peut-être les introduire vous-même le soir dans un premier temps. En attendant il faut laisser la hiérarchie se mettre en place.

    Sachez cependant que d’avoir deux coqs peut poser problème à plus ou moins long terme. A moins d’avoir un espace enclos de plusieurs centaines de mètres carrés afin qu’ils puisent se partager le territoire… Et même dans ce cas, ce n’est pas gagné.

  5. Bonjour,
    J’ai un coq et trois poules. Le coq et une de mes poules ont eu deux poussins. Jusqu’à l’âge de deux mois, après la couvaison, tout le monde vivait sereinement. Le coq était attentionné envers ses deux poussins (une poule et un coq). Depuis plusieurs jours, les deux petits se font rejeter par le coq et les poules dont la mère. Ils ne peuvent plus rentrer dans le poulailler et sont obligés de rejoindre un autre petit poulailler. Tous les jours, les petits essayent de rejoindre le grand poulailler principal mais ils se font sans cesse rejeter. (petite poule comme petit coq).
    Pour quelle raison ? Vont ils un jour pouvoir dormir tous ensemble ?
    Merci de votre réponse.

  6. bonsoir,

    j’avais trois poules. une rousse (2 ans), une blanche et une noir (1 an pour les deux).
    la rousse était la dominante jusque là. la noir était une bonne suiveuse et la blanche …. couvait couvait couvait.
    n’ayant pas de coq, nous lui avons introduit 4 poussins d’1 jour fin mai.
    nous l’avions isolé dans le poulaille (on avait fait un enclos dans l’enclos afin que tout le monde se voit et s’habitue…..)

    je voyais bien que les deux poulettes rodaient toujours autour de cet enclos nurcerie. mais je prenais cela pour de la curiosité. elles piquaient à travers le grillage mais sans plus.

    nous avons ouvert la nurcerie courant juillet afin de mettre tous le monde ensemble progressivement. j’ai fait cela jusque mi aout. le soir je couchais maman avec ses bébés dans la nurcerie et les deux autres dans le grand) il y a trois semaines j’ai laissé tout ouvert et maman blanche a arrêté de couver ses bébés et a repris sa place dans le poulaille pour le couché (elle a recommencer à pondre également)….. malheureusement les 4 petites n’étaient pas les bienvenues. elles ont donc couchés dans le poulaillé de la nurcerie durant 2 bonnes semaines.

    je pensais que ce serait uniquement pour le début.

    en journée les poules (les trois grandes) attaquent les petites (la noire est vraiment horrible, elle ne leurs laisse pas l’accès à la nourriture et les chasse constamment.
    j’ai ajouté deux perchoirs dans l’enclos principal mais la noir ne les laisse pas s’y installer. elle les pique sans cesse.
    du coup je l’ai isolé deux nuits de suite (car les deux autres les acceptent pour la nuit) mais elle a arrêté la ponte. du coup je pense que c’était trop pour elle donc cela fait deux nuits que je la laisse retourner dans le poulaille.

    mais les petites sont vraiment en panique. et le soir elles se perchent sur le toit du poulaille donc je suis obligée de les mettre dans le poulaille nurcerie que j’ai installé du coup dans le grand poulaille.

    habituellement l’introduction était de deux petites semaines et c’était bon. là ça fait plus de trois mois qu’elles sont avec nous et que je les entends hurler quand elles se font piquer….

    que puis je faire pour que ces pitchounes soient enfin acceptées ?

    merci d’avance pour vos retours

    sabrina

  7. Bonjour Laetitia, je serai tentée de dire qu’elle va finir par le faire elle-même au bout de quelque temps. Cela implique que vous continuiez à la renter vous-même le soir… Détruisez le nid qu’elle a construit sous le buisson, et encore mieux, faites-en sorte qu’elle n’y ait pas accès. Ensuite, persévérance et patience 🙂

  8. Bonjour
    J’ai 3 poules. Les 2 premières Grisette et Jacotte sont arrivées ensemble en 2018. Jacotte a pris tout de suite l’ascendant. Un an plus tard, nous avons adopté Lynette qui s’est montré dominante.
    Grisette est tombée malade et malgré le traitement prescrit par un vétérinaire elle est décédée. Nous avons adopté depuis 10 jours Lynette. Nous l’avons introduite de nuit. Le lendemain suite à quelques prises de bec et piquage il sets averé qu’elle est n°3 dans la hiérarchie. Le premier jour elle a pondu dans le poulailller. Mais le soir elle n’y a pas dormi et nous ne l’avons pas trouvée. J2 elle est réapparue. Elle mange dans ma main, reste avec les autres toute la journée, leur vole du pain entre leurs pâtes. Elle a pondu dans un nid qu’elle s’est fait dans un buisson. Le soir on l’a bloquée sur la partie basse.mais elle s’est perchée dans un arbre. Je laI remise dans le poulailler. Depuis tous les soirs je suis obligée d’aller la chercher dans son arire pour la rentrer dans le poulailller. Et elle pond toujours en dehors du poulailler.
    Que puis je faire pour qu’elle se couche seule au poulailler ?

  9. Cela aurait été mieux si elle était jeune, on aurait pu espérer que cela passe. Certains coqs sont agressifs avec des nouvelles poules, sans que cela soit explicable. Il y a une risque certain, celui qu’il s’acharne sur elle et finisse par la tuer. Pour lui, il y a certainement une raison à ce comportement. La voir à travers un grillage risque de l’énerver encore plus… La logique voudrait qu’il se calme une fois la poule soumise mais cela implique peut-être d’autres blessures… Intervenir ne fait que compliquer les choses, mais je comprends que vous l’ayez fait pour la sécurité de la poulette… J’avoue que je ne sais pas trop quoi vous conseiller.

  10. Je l’ ignore. Les personnes qui me l’ ont apportée l’ ignoraient aussi, mais elle a l’ air adulte. Elle pond des oeufs de taille normale, a crète et barbillons normalement développés.

  11. Bonjour Éric, je ne saurais vous conseiller sur ce problème. Personnellement, je laisse vivre mes poules jusqu’à leur belle mort, quoiqu’il arrive…Si c’est une foulure, elle se remettra et même si le doigt est cassé… On peut aussi soulager la douleur avec des massages légers d’huiles essentielles. Ce n’est pas une raison suffisante pour sacrifier un être vivant 🙂
    Qu’elle ait perdu sa place dans la hiérarchie est normal en effet puisqu’elle est blessée et maintenant vulnérable aux yeux du groupe…

  12. Bonjour,
    J’ ai un coq et 3 poules (il y en avait plus mais le renard est passé la semaine dernière ..). J’ ai reçu l’ autre jour deux nouvelles poules. Je les ai mises dans un enclos jointif, qu’ elles puissent s’ habituer. Le soir, pendant quelques heures toutes étaient ensemble, sans trop de problèmes. Mais tout à l’ heure, le coq a voulu cocher une des nouvelles qui a eu la réaction de se terrer sans bouger. Cela a mis le coq en fureur, et j’ ai dû l’ écarter. La poulette a le cou en sang et un bout de la crête arraché. Je l’ ai isolée. Elle a vite ce comportement de s’ aplatir au sol, et le coq s’ acharne alors sur elle, même à travers le treillis qui les sépare. Mon coq est généralement très gentil avec les poules, prévenant etc … Que dois-je faire ? J’ ai peur qu’ il ne la tue. Merci de m’ éclairer. Je n’ ai jamais vu ce comportement ni de mon coq, ni des autres poules.

  13. Bonjour
    j’ai deja posté dans l introduction de nouvelles poules parmis les autres… J’ai alors dit que la mere supperieur eteait l’une des ancienne, qui semblait bien installé et que malgré quelques coup de becs tout etait rentré dans l’ordre.
    Ce matin a l’ouverture du poulailler la chef avait bcp de mal a marcher, et apres un zoom sur sa pate gauche j’ai pu voir que l’un de ses doigts etait enflé et tourné sur le coté, un peu de sang dessous mais pas d’emoragie. Foulure?
    quoi qu’il en soit, elle semble avoir passé le relais, elle boite et reste a part, elle se nourrit mais ne va plus au contact. C’est une autre ancienne plutot calme jusque la qui a pris sa place et fait reigner l’ordre entre moyennes et petites.
    J’attend de voir ce que ça va donner, car mon entourage paysan n’est pas inquiet, chez les grosses poules les foulures ça arrive.
    Ils m’ont juste signifié que pour un poulet de presque 5kg si la patte enflait il ne faudrait pas la laisser souffrir de plus et que la solution etait plutot simple. Je suis plutot d’accord, sauf que cette poule est dans un cycle de ponte, et bon des oeufs des 70g …
    decision penible a prendre, ou pas.. j’espere

  14. Bonjour, la place sur les perchoirs sert aussi à maintenir la hiérarchie dans le groupe. Idéalement, si cela est possible il faudrait un deuxième perchoir, plus bas que le premier pour que la petite blonde s’y perche. Mais cela est rarement faisable et ne pose aucun problème, rassurez-vous 🙂

  15. Bonjour,
    Je rencontre un problème de comportement entre deux poules naines (Bantam, l’une marron et l’autre blonde)…
    Petit poulailler avec un perchoir largement suffisant pour deux poules naines et deux pondoirs.
    La blonde est arrivée un mois après la marron, qui tout de suite lui a montré qu’elle était « l’ancienne » en lui infligeant quelques coups de bec, pas bien méchants. Depuis elles se baladent ensemble toute la journée et tout va bien…
    Mais, à l’heure du coucher, l’ancienne se juche sur le perchoir et interdit à la blonde d’y poser une patte. Docilement elle va se coucher dans le pondoir et passe sa nuit dans la paille. Quand j’essaye de la pousser du pondoir vers le perchoir, je déclenche des colères de l’ancienne et des coups de bec… Normalement les poules aiment dormir perchées, est-ce que ça va lui poser problème à terme de dormir « couchée » dans le foin ?
    Merci d’avance de votre réponse…

  16. Bonjour Martine, et merci infiniment pour votre commentaire. Non les poules pondeuses ne pourront pas voler ou sauter jusqu’à cette hauteur. Et même en supposant qu’une, plus légère le fasse, elle ferait une pause sur le mur et volerait de l’autre côté, mais comme je vous l’ai dit, c’est très peu probable 🙂 Sinon, très bon choix de poulailler 🙂

  17. Bonjour,
    Tout d’abord, je voulais vous féliciter pour votre site, très complet et bien documenté. Je l’ai beaucoup consulté avant de me lancer : je viens de commander un poulailler Omlet ! Avant d’accueillir mes 4 poules, j’ai cependant encore une interrogation pour laquelle je n’ai pas trouvé de réponse. Je dispose d’un terrain en restanques et compte réserver 2 planches aux poules en rotation (1 de 80 m2 et l’autre de 120 m2). La hauteur du mur entre les 2 restanques est d’environ 2 mètres : Est-ce que les poules peuvent sauter voire tomber et se blesser ?
    Merci de votre aide.

  18. Merci 🙂
    Je vais voir ça si ça recommence
    J’ai 2 poules pondeuses, 2 coqs soie et 5 poules soie.
    Merci encore

  19. Bonjour, les naines et les grandes ne sont pas toujours fait pour vivre ensemble et c’est encore plus aggravé quand il y a trop de promiscuité. Je vous invite à lire cet article sur le blog ›
    https://poules-club.com/poules-naines-et-grandes-poules-ensemble-cohabitation-possible/

    De plus, il y a eu un changement dans le groupe apparemment puisque vous parlez d’une nouvelle poule pondeuse de grande race… L’équilibre d’un groupe est fragile et tout changement peut le perturber.

  20. Ben la poule se dépêche toujours de manger en 1er car elle veut piquer toutes les graines de tournesol dans les graines et elle ne dort pas avec les autres dans le poulailler, elle dort sur le toit du poulailler avec une nouvelle poule pondeuse (toutes les autres sont des poules soie). A part ça, je ne vois pas. Le coq soie est là depuis 6 ans, c’est le plus vieux de la basse-cour et le chef (normalement). J’ai un 2e coq soie mais il est arrivé après et n’est pas agressif. J’espère que ça va aller. Merci 🙂

  21. Bonjour Déborah, pour comprendre ce type de comportement, il faut pouvoir observer et analyser, ce qui est impossible sans être sur place en ce qui me concerne 🙂 Il faut repenser à d’éventuels changements survenus ces derniers jours : maladie, parasitage, arrivée d’un nouveau sujet, couvaison de l’Araucana ? etc.

  22. Bonjour, je ne comprends pas, j’ai une poule qui a voulu se battre avec mon coq tout à l’heure. Pourtant ça fait presque 2 ans qu’ils vivent ensemble, c’est un coq soie et la poule c’est une Araucana (qui fait des oeufs verts). Elle était toute gonflée et elui aussi et ils se sont presque battus. J’ai pas trouvé de réponse sur internet (apparemment une poule n’agresse pas un coq). Merci 🙂

  23. Un petit coucou pour vous dire que tout va bien maintenant mes 2 poules d’ornements vont faire dodo avec les 2 poules pondeuses (elles montent et descendent sans problèmes ) elles s’entendent bien il a fallu 1 mois …suis très contente que tout ce passe bien. Bonne journée et merci pour vos conseils

  24. Bonjour

    Je viens donner des nouvelles. Tout se passe bien, les 3 poules sont ensemble, dorment ensemble et plus de soucis. Reste plus qu’à attendre de nouveau les oeufs.

    Merci pour vos réponses.

  25. Bonjour !

    Merci de vos réponses, mon compagnon et moi-même sommes rassurés ! On va voir comment évolue la situation.
    POur Clémentine, elle est rentrée d’elle même dans le poulailler hier soir, donc au moins un souci de résolu 😉

    Merci encore de vos réponses, serait-ce un problème si je revenais vers vous si un autre problème se déclare ?
    Nous aimerions vraiment, que nos poulette aient une belle vie, la plus agréable possible !

    Merci une nouvelle fois et à bientôt !

  26. Normalement oui si l’arrêt de ponte est bien dû à un traumatisme, elle reprendra spontanément. L’arrivée des nouvelles peut aussi prolonger l’arrêt car tout changement dans le groupe peut jouer sur la ponte. Après, on ne peut jamais exclure une cause pathologique mais il m’est impossible de vous dire si c’est bien le cas.

    Oui, elle devrait rentrer seule le soir d’ici quelque temps. Il est possible qu’elle se fasse rabrouer lorsqu’elle essaie d’entrer, c’est à vérifier 🙂

  27. Merci de vôtre réponse !

    Concernant l’arrêt de la ponte de Butternut, je suppose qu’il suffira d’attendre patiemment qu’elle ponde de nouveau ?
    Je suis assez soulagée, j’avais peur qu’elle soit malade et qu’un « bouchon », ou quelque chose du genre l’empêche de pondre, car elle se place comme à son habitude, tous les matins, à son endroit habituel et semble essayer malgré tout de pondre…

    J’ai été lire les différentes rubriques de vôtre site, et j’ai compris que la taille et l’ancienneté d’une poule jouait un rôle dans la hiérarchie. Je comprends mieux pourquoi Meringue est la souffre douleur de Butternut plutôt que Clémentine.
    Et en lisant les différents commentaires, les attaques de Butternut en sont pas d’une très grande violence, elle ne la pince pas jusqu’au sang ou autre. Nous attendrons avec mon compagnon, que la nature fasse son travail.

    POurrais-je vous poser une dernière question ?
    Cette fois-ci c’est Clémentine qui agit de manière curieuse. Quand le soir arrive, Butternut, Coco et Meringue vont dans le poulailler, sauf Clémentine. Elle reste à fureter dans l’enclos, et cherche un moyen de se faire la belle ! Heureusement nous avons fait un enclos bien solide. POur autant elle semble beaucoup plus vivace le soir que la journée…
    Nous arrivons à la rentrer dans le poulailler « manuellement » ( elle se laisse prendre dans les bras). Pensez-vous que cela s’arrangera avec le temps ?

    Merci encore de vos réponse !

  28. Bonjour Sophie, oui le traumatisme de l’attaque a pu stopper la ponte.

    Pour votre autre demande, je ne saurais vous répondre sur la couleur. Je sais juste que quelques études américaines ont en effet démontré que certaines poules attaquent les poussins qui ne sont pas de la même couleur qu’elles… mais je ne peux affirmer que c’est le cas ici.

    Je pense par contre que pour Butternut, Meringue pourrait être une menace pour elle concernant sa place dans la hiérarchie et c’est pourquoi elle la remet à sa place si souvent. Par rapport au coq, il ne s’agit pas vraiment de jalousie mais plus la nécessité de s’imposer encore comme la dominante.

  29. Bonjour,

    je me permet de vous contacter car j’ai deux questions…

    Après une attaque de renards nous avons, mon compagnon et moi, perdu deux poules, dont la dominante. Il ne restait alors qu’une dominée rousse, nommée Butternut et le coq Coco.
    Cela doit faire plus d’un mois, depuis l’attaque, que la survivante Butternut ne pond plus, nous avons cherché partout, mais elle ne semble pas avoir changé d’endroit pour pondre. Pensez-vous que l’attaque l’aurait traumatisée au point de ne plus pondre ? Je précise aussi qu’elle est âgée de 4 ans.

    Ensuite, nous avons racheté, il y a 5 jours deux nouvelles poules, une petite rousse Clémentine ( qui ne sera capable de pondre que dans environ 1 mois), et une plus grande toute blanche Meringue. Butternut s’est naturellement posée comme la nouvelle dominante, et le fait bien comprendre aux nouvelles… pour autant, elle semble s’en prendre surtout à Meringue, lui piquant le dos en dehors des situations où il semble nécessaire qu’elle montre sa position de domination. Par exemple, elle « l’attaque », même si elle ne mange pas ou va dormir dans le poulailler. Elle préfère l’attaquer de dos et par surprise. Nous avons remarqu » que nôtre coq avait l’air de préféré Meringue.
    Pensez-vous que la couleur du plumage de Meringue soit un problème ? Et que la préférence de nôtre coq déclenche des jalousies ?

    Merci par avance

  30. Oui c’est ce qu’il faut faire : persévérer 🙂

    Les poules Soies sont souvent sujettes à la gale des pattes à cause de leurs tarses emplumées. C’est à surveiller chez elles.

    Effectivement la rousse dominante estime devoir être la premier en tout et notamment pour la prise de nourriture 🙂 Pour une grande il est plus facile de s’imposer auprès de petites. Avec une autre grande à tendance dominante ce serait peut-être différent pour elle 🙂 Et du coup forcément, les petites sont impressionnées par les grandes et se font plus discrètes… Néanmoins, si les petites répondent bien aux attentes de la rousse alors cela devrait s’arranger 🙂

    Pour la petite Fauve en quarantaine, l’histoire se répétera et il faudra également être patiente.

  31. Bonjour,

    Alors je vais persévérer. Hier, elle est restée 3 heures sans l’agresser. Elle a fini par lui sauter dessus méchamment mais de ma faute. Elle est la dominante et je dois m’occuper d’elle avant les autres comme si c’était un de mes chiens.

    Dans les 2 poules de soie, j’en ai une qui restait couchée en permanence, qui mangeait peu. J’ai voulu voir si elle mangerait un verre de terre, rien, aucun effet et du coup, j’en ai donné à la petite grise. Ma rousse qui se promenait sur ma terrasse est arrivée en courant pour en manger et à immédiatement sauté sur le dos de ma petite soie grrrr.

    J’ai compris après mon erreur. Je les ai donc séparées 1 h et remise ensemble. Elle ne l’a plus ennuyée du tout.

    De ce fait, quand ma rousse est montée se coucher dans le poulailler, j’ai attendu 30 mn et j’ai mis ma petite dans le pondoir.

    J’ai attendu, aucun bruit et la nuit est passée tranquillement. J’ai rouvert tôt ce matin. Il y a de l’espoir.

    Ma petite a peur d’elle et va se cacher dès qu’elle l’a voit mais l’autre l’ennuie bc moins et est moins violente envers elle maintenant.

    Reste ma seconde soie fauve, que je laisse dans la cage en quarantaine car je suspecte une galle des pattes. J’ai commandé un baume spécial pour la soigner. En attendant de le recevoir, ce matin, nous lui avons trempé les pattes dans de l’eau savonneuse de savon de Marseille, brossés les pattes à la brosse à dent, desinfectés avec un produit adéquat puis enduit ses pattes d’argile verte melangé à un peu d’huile de coco pour la ramollir un peu.

    Résultat elle se met souvent debout depuis ce matin et parle un peu.

    J’espère que quand je la reintegrerai après guérison complète si elle en réchappe, ma rousse ne lui fera pas la misère non plus.

    Les soies sont si gentilles qu’elles ne se défendent pas.

    Merci de vos réponses.

  32. Bonjour Krys, du coup j’ai répondu à votre dernier message un peu succinctement 🙂 Pour le temps, c’est possible que cela dure en effet, 1 , 2 voire 3 semaines… encore une fois cela dépend du caractère de chacune. Plus vite la rousse affirmera son autorité auprès des petites, plus vite cela devrait se calmer. C’est le fait qu’elle se côtoient qui permet la mise en place de la hiérarchie. Aussi, il faut toujours persévérer dans ce sens. Il est fort probable que la poule rousse agisse de même avec n’importe quelle autre poule. Elle souhaite être la dominante et le fera savoir de la même façon. malgré tout il est mieux qu’elle vivent avec des congénères en effet.
    Personnellement je continuerai à faire de cette façon, et prendrai le temps qu’il faudra pour voir comment cela se passe même si cela doit durer encore 2 à 3 semaines, ça en vaut la peine 🙂

  33. Dernières nouvelles :

    Après avoir creusé partout sur la terrasse pendant deux heures, j’ai rentré ma Fermière dans l’enclos avec les poules de soie en restant à côté, ça fait 10 minutes, elle les a pas attaqué et les laisse tranquille peut-être un peu d’espoir ^^

  34. Merci pour votre réponse. J’ai bien lu tout ceci.

    J’avais pensé qu’en enlevant une trop grosse poule vu mon espace et en mettant deux petites, ce serait mieux mais apparemment j’ai tout foiré et je ne peux plus inverser la chose. Pas sûre que si je remets sa copine avec elle, celle-ci soit heureuse de revenir car maintenant elle a un plus grand territoire et c’est devenue la chef.

    J’ai tenté de les mettre juste deux minutes ensemble sous ma surveillance ce matin. La rousse est allée directement sur ma petite grise pour lui piquer le cou et la tête mais bc moins que le premier jour où j’ai cru qu’elle allait me la tuer. Pour la fauve, elle lui a juste piqué les pattes. Cela veut-il dire quelque chose ?

    Je vais tenter de faire ça deux, trois minutes matin et soir si le temps le permet pour voir le comportement de ma fermière rousse.

    Je ne peux faire un second poulailler et ne le désire pas vu le peu de terrain que j’ai. Afin d’agrandir leur espace, j’ai fait un enclos autour du petit poulailler et j’ouvre deux fois par jour pour que ma rousse puisse donc se dégourdir les pattes sur ma terrasse et aller creuser dans la terre sur les côtés.

    J’ai donc plusieurs questions si vous me permettez :

    1. Combien de temps dois-je essayer de les faire cohabiter ? Je ne peux quand même pas laisser mes soies dans la cage des chiens en permanence. Je les ai eu lundi, une semaine ? Deux ?

    Si vraiment ce n’est pas possible, pour le bien être de mes soies, j’essaierai de les replacer. MAIS dans ce cas, je voudrai une copine pour ma rousse sinon elle sera toute seule.

    Si elle n’accepte pas mes soies, pourquoi accepterait-elle que je lui remette une fermière ? Est-ce possible, n’est-ce pas trop de changement ? Je peux pas la laisser seule, c’est pas une vie, elle était tout le temps collée à sa copine fermière grise.

    Lorsque je lui ai amené les tites poulettes, elle a hurlé pendant plus d’une heure devant ma porte fenêtre de colère puis a fini par se calmer. Bonjour les voisins qui mangeaient dehors, j’ai eu peur d’avoir des plaintes.

    Je ne sais pas quoi faire si ça s’arrange pas, je ne peux pas risquer la vie de mes tites soies et je peux pas la laisser seule car j’ai entendu dire qu’une poule ne devait pas vivre seule.

    Dernière solution, la mettre aussi dans le grand poulailler de mon ami mais je me retrouve sans poule fermière pour avoir des oeufs. Ma fille ne veut pas s’en séparer même si en réfléchissant, il serait pt plus simple de faire comme ça et de réintroduire une fermière derrière qui ne s’est pas déjà approprié le territoire.

    Qu’en pensez-vous ? Désolée si mon texte est un peu décousu et pour toutes ses questions.

  35. Bonjour Krys, il ne faut pas vous en vouloir nous avons tous fait des erreurs en débutant. Les erreurs permettent aussi d’avancer et vous avez réagi à temps.
    Je vous invite à lire ces deux autres articles :
    https://poules-club.com/introduire-de-nouvelles-poules-dans-un-poulailler
    https://poules-club.com/poules-naines-et-grandes-poules-ensemble-cohabitation-possible/
    Le premier pour vous donner des pistes sur la meilleure façon d’introduire de nouveaux sujets à un groupe existant et le deuxième sur la cohabitation entre les petites et les grandes par forcément possible selon les individus.
    Le temps peut arranger les choses mais pas obligatoirement, il faut le savoir. Il est tout à fait possible que la rousse harcèle excessivement les petites en permanence. Les picages perdurent même avec les temps mais ils s’atténuent et deviennent plus mesurés… Je ne peux pas vous dire combien de temps cela va durer car cela dépend du caractère de chacune et de leur environnement. Il faut savoir que trop de promiscuité aggrave ces phénomènes et que donc plus elles ont d’espace, plus il y a de chances que cela s’arrange…

  36. Bonjour,

    J’ai des poules depuis deux semaines. Je n’y connais absolument rien. J’ai une poule rousse qui était arrivée avec une autre, que j’ai du mettre quelques jours après à la campagne, chez mon compagnon, bien trop grosse finalement pour mon poulailler de ville. Elle se plait vraiment là-bas et est devenue la leader du groupe alors qu’elle était soumise avec ma rousse. Je ne pensais pas qu’en deux semaines seulement, elles seraient super attachée.

    Je pense avoir fait une grosse boulette car j’ai voulu incorporer deux petites poules de soie et la, carnage, la pauvre petite poule de soie grise s’est violemment faite agressée. Pour l’instant, je les ai donc mis dans une cage à chien que je mets dans l’enclos de ma rousse afin qu’elles s’observent et que ma fermière s’habitue à leur présence. Je fais sortir celle-ci de l’enclos pour permettre aux deux soies naines de se promener un peu puis je les remets et rentrent ma rousse. Je fais cela depuis deux jours donc. Je n’ose pas les mettre dans le poulailler pour la nuit, peu de place pour se sauver et se mettre à l’abri.

    Combien de jours devraient-je agir comme cela afin que ma rousse ne me la tue pas. Elle agresse surtout la petite grise. Je m’en veux car je sais que je n’ai sûrement pas agi correctement.

    Cordialement,

  37. Bonjour, certaines poules sont plus peureuses que d’autres et c’est le temps qui fera les choses. Elle finira par descendre d’elle-même ne vous inquiétez pas.

  38. Merci pour la réponse et je me demandais si les petites poules d’ornements savent monté dans le poulailler, le matin une descend mais l’autre non je vais la chercher pour la mettre dehors 8

  39. Bonjour, il faut déjà que les grandes les acceptent dans le poulailler le soir 🙂 Il faut en attendant continuer à le rentrer mais rester vigilant sur les éventuelles attaques des grandes.

  40. Bonjour, j’ai 2 poules pondeuses depuis octobre et je viens de prendre 2 poules d’ornements mais les poules d’ornements ne montent pas dans le poulailler pour dormir je vais tout les soirs les mettre dans le poulailler car sinon elles dorment à même le sol (une dans l’herbe et l’autre dans 1 coin ) que faut il faire car j’aime pas les savoir dehors pour la nuit

  41. bonsoir,
    j’ai vu que l’agressivité d’une poule pourrait être dut à un manque de protéines…
    qu’en pensez vous?
    bien cordialement
    yannick

  42. Bonjour et grand merci de votre réponse rapide et claire, nous allons donc continuer à veiller au grain.
    dernier petit détail c’est quand BipBip est tranquillement en train de picorer que Blanche viens tranquillement et lui met un coup sur le dos, cella n’est pas régulier, quelques fois elles restent ensemble et dorment ensemble aussi..
    En tout cas merci beaucoup et bonne journée
    bien cordialement
    Yannick

  43. Bonjour Yannick, comme je le dit souvent il n’ y a pas de normes en matière de temps car chaque groupe est différent, et l’environnement n’est jamais le même non plus. Plus l’espace est restreint, plus la mise en place de la hiérarchie est longue. Aussi, il faut observer ce qui se passe. Les changements de comportement peuvent être dus à de multiples causes : affaiblissement d’une des poules (donc mise en danger du groupe), événement extérieur, âge, manque de place, de ressources naturelles, etc.
    Oui quand on isole un sujet il vaut mieux si cela est possible le laisser en contact avec le groupe dans une mue. Le traitement est judicieux oui si vous voyez des poux 🙂 Et dans ce cas il vaut mieux traiter tout le monde.
    Quoiqu’il en soit, les picages perdurent quoiqu’il arrive, il s’agit d’un comportement normal entre poules. Il pose problème seulement s’il entraîne des blessures.
    Cependant, plus le groupe a de l’espace, plus on limite ce type de problème.

  44. bonjour,

    j’ai parcourus le forum mais n’ai pas trouver de réponse, aussi je me permet de mettre un nouveau sujet.
    J’ai 5 petites poules qui s’entendaient bien jusque là, depuis quelques jours une (Blanche est son nom) « pique », puis pourchasse quelques fois sur plusieurs mètres BipBip (c’est le nom de la seconde).
    je précise que:
    – ce n’est pas constant mais régulièrement Blanche met des coups de bec sur le dos de BipBip, un petit peu comme des « saut d’humeur ».
    BipBip est plus jeune , elles pondent toutes les deux, les autres ne piquent pas BipBip.
    BipBip ne saigne pas et se retrouve du coup un peu isolée et devient peureuse.
    Elles ont de l’espace et sortent dans le jardin régulièrement.

    Mes questions sont:
    – Combien de temps isoler Blanche?
    – Doit elle rester à la vue des autres (dans une cage par exemple)?
    – Cela peut il venir du fait que BipBip ait des parasites, dans ce cas là un saupoudrage de terre de Diatomée est il judicieux?
    – avez vous une idée des raisons de son changement de comportement?

    Merci beaucoup d’avance de vos éclaircissements, inutile de vous dire que je suis très inquiet pour BipBip.

    PS: bravo pour votre blog

  45. Bonjour Karine, les conflits devraient malheureusement arriver un peu plus tard, mais il se peut aussi qu’il se soumette sans problème et dans ce cas cela pourrait fonctionner… à suivre donc 🙂

  46. Bonsoir Isabelle, grand merci de votre réponse rapide. C’est vrai qu’il n’a que 5 mois et demi mais vu que les 3 autres sont du même âge, je me disais que celui ci serait mûr sexuellement comme les autres. De toutes façons, nous le gardons aux petits soins avec les autres tant qu’il n’y a pas de conflit avec les autres coqs et surtout tant que le bien-être des poulettes n’est pas altéré.
    Très bonne soirée à vous.

  47. Bonjour Karine, tout est possible mais je pense plutôt à un comportement lié à la hiérarchie entre coqs. De plus, il est encore jeune, donc pas encore à maturité sexuelle. Je crois que son comportement sera plus facile à déterminer dans quelques mois 🙂

  48. Bonsoir Isabelle, je ne sais pas si ma question à sa place ici, mais je ne trouve pas mieux.
    J’ai 17 poules de races différentes et 3 cocos cohabitant avec mon ânesse sur 2000m2. Tout le monde s’entend plutôt bien. Certaines des poulettes pondant moins les années passant et certaines étant très portées sur la couvaison, cette année nous avons laissé Bianca couver 9 œufs. Nous avons eu 6 poussins en août avec l’espoir d’avoir 4 poules dedans. Au bout d’un mois, tout le monde dehors avec les autres. Bianca fait son boulot de maman, nickel. Sauf pour nous… grand malheur de constater que ce n’est pas 4 poules mais 4 coqs et seulement 2 poulettes que la nature nous offre. Malheur aussi pour les autres poules: évidemment 7 coqs pour 19 poules, l’enfer au bout de 5 mois pour les 4 préférées. Sur les 4 nouveaux coqs, 3 sont plus qu’actifs alors que le 4ème rien. Les 3 actifs ont été isolés rapidement et nous avons depuis réussi à les placer. Il reste le dernier croisé cochin: un mystère. Qd une poule s’approche, il s’ecarte, les autres coqs l’ignore. Je me demande même si ce serait une poule mais il a crête et barbillons développés, des plumes lancettes au cou, pas vraiment de grandes plumes de queue mais vu la race c’est plausible , nous ne l’avons vu qu’une fois tenter un cocorico… bref, sauf si je me trompe au bout de 5 mois sur son sexe, serait il possible d’avoir un coq qui n’aime pas les poules et ne les cochent pas? C’est une énigme pour moi. En attendant, c’est une chance pour ce coco là, nous le gardons tant que l’equilibre et le bien être du poulailler est maintenu.
    Merci
    Bien cordialement

  49. Bonjour,
    Finalement, nous avons isolé la poule dominante pendant 4 jours et 4 nuits (la nuit dans une caisse en carton dans le poulailler, le jour dans notre serre à légume). Nous l’avons réintroduite le quatrième soir et depuis tout se passe bien. La dominante ne persécute plus l’autre et la dominée retrouve ses plumes, sort du poulailler et se nourrit normalement. Nous les laissons également sortir de leur enclos et gambader dans le jardin beaucoup plus souvent.
    Merci pour votre aide

Bouton retour en haut de la page