Acheter un poulailler d’occasion, où et comment

Où trouver un poulailler seconde main et est-ce vraiment une bonne affaire ?

Acheter un poulailler d’occasion, où et comment
5 (100%) 1 vote
Petit poulailler d'occasion en bois
Notre premier petit poulailler vendu sur le bon coin en 2016

L’achat d’un poulailler d’occasion est bien souvent justifié par le souhait d’obtenir un logement pour ses poules moins cher qu’un poulailler neuf.

Le budget, le prix que l’on souhaite investir dans ce type d’achat en est donc la raison première.

Est-ce vraiment un bon calcul dans le temps ?

Quels sont les éléments à prendre en compte et quels sont les risques  d’un tel achat ?

Poule’s Club a recensé les opportunités possibles  et cherché s’il est vraiment facile de faire une bonne occasion en achetant une cabane à poules ayant déjà servi.

Nous allons également abordé les alternatives possibles et voir s’il existe des pistes pour, peut-être, acquérir un poulailler neuf à prix mini.

Rabais Omlet

Un poulailler d’occasion, pour qui, pourquoi ?

Comme nous l’avons évoqué un peu plus haut, acheter un poulailler d’occasion c’est avant tout l’opportunité de minimiser le coût de l’accessoire principal quand on souhaite se lancer dans u n petit élevage de poules.

Il représente la plus grosse part du budget de départ et s’il est possible de le limiter c’est pour beaucoup un élément qui déterminera la faisabilité du projet.

Tout le monde n’a pas les moyens d’investir 200 €, 300 € et même plus dans l’achat d’un poulailler neuf. Alors, il faut trouver d’autres solutions comme l’achat d’un poulailler seconde main.

Autre alternative : construire son poulailler soi-même

Si on est bricoleur, on peut aussi envisager de construire son poulailler soi-même avec des matériaux pas chers Plans poulaillercomme des palettes mais il faudra quand même investir dans divers accessoires comme des ardoises ou du shingle pour le toit, de la ferronnerie, des vis etc. ce qui représentera quelques dizaines d’euros minimum.

Voir par exemple sur ce blog › poulailler fait main en caisse palette

Il existe un livre complet rédigé par Hervé Husson dans lequel vous trouverez 12 plans de poulaillers de toutes tailles : pour 2 poules, 4 poules, 6 etc.

Entreprendre une telle construction demande des informations fiables et précises. Par contre, vous vous en doutez, le coût des matériaux dépassera celui d’un poulailler d’occasion › construire un poulailler

Où trouver un poulailler d’occasion

Alors, où peut-on acheter un poulailler d’occasion ? Les sites de petites annonces sont une éventuelle source de ce type de produit.

Cependant, sachez-le, les occasions sont quand même rares dans ce domaine. Aussi, si vous trouvez une annonce qui vous intéresse, il faudra réagir rapidement, car le poulailler mis en vente partira aussi très vite !

Nous l’avons vécu il y a deux ans, nous avons reçu des dizaines de messages et nos deux poulaillers en bois (remplacés par des poulaillers  en plastique) ont été réservés dans la journée.

Il faut dire que nous les avons vendus à un prix très raisonnable : 30 € pour l’un (capacité d’accueil de 4 à 5 poules) et 60 € pour l’autre (capacité d’accueil jusqu’à 12 poules). Leur valeur initiale était de 230 € pour le premier et de 350 € pour le second.

Bref, pour faire la bonne affaire, vous l’avez compris : il faut réagir vite. Si l’occasion est vraiment belle, cela vaut peut-être aussi le coup de faire quelques kilomètres dans le département voisin. Pour cette raison, il vaut mieux ne pas se limiter à une recherche près de chez soi, mais plutôt de l’élargir.

Sites de petites annonces

Voici trois sites susceptibles de vous aider dans votre recherche de poulailler d’occasion. Les premiers sont Français, le dernier est Belge.

Nous les avons testés et dans tous on trouve quelques annonces de poulaillers d’occasion à vendre.

Le Bon Coin

Paru/vendu

Deuxième main (site Belge)

D’autres sites existent mais ne figurent pas dans cette liste car ils ne contiennent en réalité aucune annonce sérieuse d’occasion. Toutes, sont des annonces déguisées pour des poulaillers neufs.

Il faut savoir que maintenant, dans tous les sites de petites annonces, on trouve des offres de professionnels proposant du matériel neuf.

La rubrique « poulaillers » ne déroge pas à la règle et quel que soit le site, entre les annonces des particuliers se glissent des publicités de professionnels mais elles sont alors bien indiquées par la mention « Professionnel » ou « Sponsorisé« .

Conseils Poules’s Club

Sur le Bon Coin ou autre site, plutôt que de sélectionner votre région sur la page d’accueil du site, il vaut mieux cliquer sur « OFFRES » et ensuite seulement faire votre recherche de poulailler d’occasion sans spécifier de ville ou de code postal. Cela élargira votre recherche et vous permettra peut-être de le trouver pas trop loin de chez vous.

Cela peut aussi être intéressant de chercher son poulailler d’occasion dans plusieurs rubriques différentes. Par exemple on peut taper : « Poulailler » dans « Animaux » et « Poulailler » dans « Jardinage« . Encore une fois, cela élargit son champ de recherche.

Quels sont les risques d’acheter un poulailler d’occasion ?

S’agissant d’un logement pour des animaux il faut bien sûr tenir compte de quelques éléments essentiels visant surtout à assurer leur sécurité et leur confort.

Voici ce qu’il faut absolument regarder avant de passer à l’acte d’achat.

• L’état global du poulailler

Il est important de vérifier l’état du bois, des lattes et de la porte. En grattant avec l’ongle on doit s’assurer que le bois n’est pas abîmé ou que les lattes ne commencent pas à se disjoindre. Théoriquement on ne doit pas voir de jour à travers les lattes. C’est en regardant à l’intérieur du poulailler qu’on peut le mieux s’en rendre compte.

Un poulailler mal monté  occasionnera des jours entre les lattes et quelquefois même au niveau des charnières de la porte.

De même, il faut vérifier l’état des pieds qui idéalement doivent être protégés par un renfort en plastique afin d’ éviter qu’ils ne se dégradent trop vite.

• Le toit

L’état du toit est très important. Il contribue au confort et à la sécurité contre les éventuels prédateurs.Attention aux toits abîmés

Le renard par exemple est tout à fait capable de soulever un toit de poulailler et de l’arracher. La fouine ou la martre, en s’acharnant un peu, y arriveront également pour un peu que le toit soit mal fixé ou en mauvais état.

Un toit dont le revêtement est abîmé risque de laisser passer la pluie ce qui va forcément engendrer des problèmes d’humidité dans le poulailler. Les poules supportent relativement bien le froid de l’hiver, mais pas du tout une ambiance humide.  Elle créée des maladies et des rhumes.

• La porte

Vérifiez sa solidité et sa fermeture. Il ne doit pas y avoir de jours avec les montants, toujours pour des questions de sécurité.

• Traces éventuelles d’humidité à l’intérieur

Un poulailler sain ne doit présenter aucune trace d’humidité ou de moisissures à l’intérieur.

Si c’est le cas, cela veut dire que de l’eau s’est infiltrée, soit par le toit, soit à travers des lattes disjointes.

Si vous arrivez à repérer d’où cela vient et pensez pouvoir réparer alors c’est le moindre mal, mais si ce n’est pas le cas, il vaut mieux renoncer à l’achat.

Faire vivre vos poules dans un environnement humide ne vous posera que des problèmes. Elles tomberont malades et vous risquez d’être découragé(e).

• Traces de présence de poux rouges

Voici un point très important à vérifier. Les poux rouges sont un véritable fléau dans un poulailler et s’en Traces de poux rouges ressemblant à du poivre et du seldébarrasser est presque impossible ou alors au prix de longs mois de lutte et de traitements.

De plus en plus d’éleveurs familiaux cessent d’élever des poules à cause des poux rouges.

Pour les repérer dans le poulailler, regardez dans les recoins sombres, compte tenu de leur taille vous aurez peut-être du mal à les voir, sauf s’ils ont déjà créer un nid. Vous pouvez également repérer leurs excréments qui ressemblent à des traînées de poudre faisant penser à un mélange de poivre et de sel.

Nous avons rédigé un article complet sur la lutte contre les poux rouges › Comment se débarrasser des poux rouges

Est-ce un bon calcul d’acheter un poulailler d’occasion ?

Oui bien sûr cela peut être une super bonne affaire d’acheter un poulailler d’occasion, mais il faut qu’il soit en bonQuelles éconimies faites en achetant d'occasion état en tenant compte des critères évoqués ci-dessus. Il faut aussi que son prix soit inférieur à 50 € pour un modèle susceptible d’accueillir 3 à 4 poules.

Même pour un poulailler d’occasion plus grand, un prix au-dessus de 100 € serait excessif.

Au-dessus ce n’est pas forcément une bonne affaire, car on trouve maintenant des petits poulaillers neufs aux alentours de 100 € ou à peine plus cher. De plus, en le montant vous même, vous saurez prendre les précautions nécessaires pour optimiser son isolation.

Il faut penser à demander aux propriétaires du poulailler depuis combien de temps il est installé. La durée de vie d’un poulailler en bois, contrairement à celle d’un poulailler en plastique qui est pratiquement infinie, n’est pas très longue. Elle ne va pas au delà de 5-6 ans.

Cela ne vaut donc pas le coup s’acheter un poulailler d’occasion qui vous durera que 2 ou 3 ans, voire moins. Sauf s’il s’agit pour vous de faire un test et de voir si élever des poules vous convient.

Un poulailler pas cher

Vous avez aussi la solution de finalement vous tourner vers un poulailler pas cher et surtout neuf, en essayant de rester dans un niveau de qualité suffisant susceptible d’offrir à vos poulettes un logement agréable, tout en restant dans la limite de votre budget initial.

Voici les critères importants pour ce type d’achat

• L’épaisseur du bois

Comparez l’épaisseur des lattes de bois. Idéalement le minimum est de 1 cm (10 mm). Moins, cela veut dire que le poulailler est extrêmement fragile et certainement froid et humide en hiver, ce que les poules détestent par-dessus tout. De plus un poulailler inconfortable entraîne souvent des maladies.

• L’accès au nettoyage

Vérifiez l’accès pour le nettoyage. Rien de plus désagréable que d’avoir à se plier en quatre pour accéder à l’intérieur afin de changer la litière sale. Si le toit s’ouvre c’est le top. Sinon les tiroirs et les pondoirs doivent être amovibles.

• Des pieds pour éviter le contact au sol

Vérifiez la présence de pieds pour surélever le poulailler.  Afin de laisser passer l’air et éviter l’humidité que les poules détestent par dessus tout, la présence de pieds est indispensable.

• Un plancher solide

Vérifiez la solidité de la planche du dessous du poulailler (le sol) et renforcez-la si besoin avec une plaque de fer. En effet, beaucoup de prédateurs tentent une intrusion par le dessous et une planche peu épaisse ne sera pas efficace pour les empêcher de s’introduire.

 • Un toit sûr

Vérifiez la solidité du toit et la présence d’un revêtement hydrofuge sur le dessus. Le toit est bien souvent la partie la plus fragile du poulailler.

Notre sélection de poulaillers pas chers

N’oubliez pas de lire les commentaires des clients en «Achat vérifié», ils sont la garantie de produits achetés et testés.

Voir plus de poulaillers à petit prix › Choix poulaillers

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser dans la zone de commentaires ci-dessous ou par e-mail › Contact

Acheter un poulailler d’occasion, où et comment
5 (100%) 1 vote

À lire aussi sur le poulailler

 

Nos tests poulaillers et accessoires

 

Les accessoires Omlet

 

Poule’s Club participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Inscrivez-vous aux Cot Cot Poule's Club et recevez nos Conseils et Astuces GRATUITS pour éviter stress, Maladies et Parasites au poulailler  !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.