Votre poule pondeuse ne pond plus ? Et si c’était l’alimentation ?




Quand la ponte se modifie, qu’une poule pondeuse ne pond plus, il est légitime d’en chercher la cause. Quelquefois, il n’est pas nécessaire d’aller la chercher très loin : l’alimentation est souvent la réponse à ce problème. Quand on me pose la question du pourquoi d’un arrêt de ponte, je m’intéresse toujours en premier lieu à la nourriture donnée aux poules concernées par ce changement.

Depuis quelques années un phénomène nouveau est apparu : les poules réductrices de déchets. C’est également à cette période que certaines communes ont commencé à « distribuer » poulaillers et poules pondeuses à ceux qui souhaitent tenter l’expérience. Ici et là, les médias ont copieusement relayé l’info. Ainsi il n’en fallait pas plus pour que la poule devienne assez curieusement, digne d’intérêt.

Cependant, il faut savoir que la fabrication de ses œufs demande à la poule une alimentation correspondant à des besoins nutritionnels, et lui donner ses déchets alimentaires ou restes de repas salés et/ou sucrés perturbe cet équilibre. À plus ou moins long terme, se mettent alors en place des carences alimentaires néfastes au processus naturel de production des œufs.

Voyons maintenant comment une alimentation inadaptée peut influer sur la qualité de la ponte chez nos poulettes.

Besoins nutritionnels dans l’alimentation de la poule pondeuse

Pour fabriquer ses œufs, la poule a des besoins spécifiques, principalement en protéines et calcium. Il lui faut environ 24 h à 28 h pour fabriquer un œuf à la coquille lisse et brillante, au blanc épais et au jaune vif ou orangé.

D’après L’Inra, le processus de minéralisation de la coquille de l’œuf chez la poule, est l’un des plus rapides du monde vivant.

• Besoins en nutriments pour la fabrication de la coquille de l’œuf

Le besoin en calcium doit être fourni dans les aliments, mais la poule peut aussi puiser du calcium dans ses réserves médullaires pour former la coquille.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
840 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles
Os médullaire : réseau de travées osseuses situé dans la cavité médullaire qui constitue une réserve de calcium facilement mobilisable au moment de la formation de la coquille.

Le calcium contenu dans l’alimentation vient reconstituer ces réserves médullaires lorsqu’aucune coquille n’est formée et les jours non productifs. Si elle n’est pas reconstituée à cause d’une insuffisance de calcium alimentaire ou si d’autres nutriments sont insuffisants, cette réserve peut s’épuiser en 10 à 14 jours.

Qualité de la coquille de l’œuf

Voici ce que nous dit Hyline sur la qualité de la coquille d’un œuf : «La qualité de la coquille ne peut être maintenue que si les aliments de la poule pondeuse contiennent des niveaux appropriés de calcium, de phosphore et de vitamine D. D’autres oligo-éléments comme le magnésium, le fer, le cuivre, le manganèse, le zinc, la vitamine K et certains autres acides aminés servent au transport du calcium et au renouvellement des cellules osseuses. Certaines vitamines B (acide folique, niacine, B12) ont même montré des effets bénéfiques sur la qualité de la coquille».

• Besoins en nutriments pour la fabrication du blanc et du jaune d’œuf

• Le blanc de l’œuf (albumen)

Le blanc de l’œuf encore appelé albumen, est constitué à 12,5% d’une protéine du groupe des albumines : l’ovalbumine, qui représente plus de 50% du poids total protéique du blanc. Il contient également de l’eau (87%) et des minéraux (moins d’1%). En excluant le poids de la coquille, le blanc représente 2/3 du poids de l’œuf.

• Le jaune de l’œuf (vitellus)

Le jaune de l’œuf encore appelé vitellus, représente 1/3 du poids de l’œuf (coquille omise) et il est en majeure partie composé d’eau (50%), de lipides (32%) et de protéines (16%). Il contient naturellement de la vitamine D.

Source › http://tpe-oeuf-duby.e-monsite.com

Un abaissement du taux protidique alimentaire (taux de protéines), entraine une réduction du poids de l’œuf portant davantage sur le blanc que sur le jaune.

Plus le taux de protides (protéines) baisse dans l’alimentation de la poule pondeuse, plus il entraine une baisse du poids du blanc et du jaune de l’œuf.

Source Bernard Sauveur – Inra

Source › www.hyline.com

Arrêt de ponte chez la poule pondeuse dû à l’alimentation

Vous l’avez compris, toute carence en protéines, minéraux, oligo-éléments et autres éléments nutritionnels importants, perturbe le cycle naturel de la fabrication d’un œuf et entraine une baisse, voire un arrêt de ponte. Voilà une des raisons pour lesquelles votre poule pondeuse ne pond plus.

Quand elle aura puisé dans ses réserves, la poule ne pourra plus fabriquer d’œufs. La solution est alors de revoir son alimentation pour résoudre ce problème et l’aider à reconstituer son stock naturel de protéines, calcium et autres nutriments indispensables.

Les déchets alimentaires

Comme nous l’avons déjà évoqué au début de cet article, les déchets alimentaires dans l’alimentation de la poule pondeuse, ou les restes de repas salés /sucrés posent problème à plus ou moins long terme dans le processus de fabrication de l’œuf.

On assiste alors a des excès, autant dans la composition des restes, non adaptée aux besoins nutritionnels des poules que dans la quantité qui les rassasient trop vite, les empêchant de se nourrir d’aliments correspondant à leur exigence.

En plus de la baisse ou arrêt de ponte, surviennent alors des maladies et/ou des problèmes de surpoids…  En savoir plus sur les déchets alimentaires › Déchets alimentaires bon ou mauvais ?




La solution quand une poule pondeuse ne pond plus

Revoyez son alimentation  ! Vous l’avez compris, si vous êtes dans ce cas et que vous donnez à vos poules une alimentation inadaptée riche en sel, en sucre et en nutriments inutiles pour elles, alors vous aurez à plus ou moins long terme des problèmes de ponte dans votre poulailler. Viendront s’ajouter par la suite d’autres problèmes liés aux maladies.

Quand une poule pondeuse ne pond plus, une des premières cause à rechercher est celle liée à une alimentation trop pauvre en calcium, protéines, phosphore, minéraux et oligo-éléments.

Nous avons déjà rédigé un article complet sur l’alimentation à donner à ses poules pondeuses › Alimentation poules pondeuses

À lire aussi › Ponte, durée, fréquence et problèmes

Avertissement :  ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur. Notre contenu est protégé par Digiprove et par Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
35 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Matériau : fabriqué en aluminium, antirouille, durable et peut être utilisé dans de nombreux endroits.
  • Dimensions : 53,3 x 17,8 x 17,8 cm - Récipient de stockage conçu - Peut contenir jusqu'à 5 kg de nourriture...
  • Anti-rats : le design automatique de la pédale permet à la mangeoire de se fermer lorsque la volaille est...
  • Imperméable : empêche la nourriture de se mouiller et le garde des jours de pluie, forte résistance aux...
  • Facile à assembler : quelques étapes à suivre pour l'installation et aucun entretien supplémentaire...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

18 Commentaires

  1. Ok, je viens de relire 🙂 Eh bien il me paraît quand même normal qu’elle fasse une pause de temps en temps. En fait elle n’aurait jamais dû vous habituer à tant d’œufs 🙂 Essayez de voir avec le guide et éliminez les causes possibles une par une.

  2. Merci pour votre réponse.
    Alors j’ai dû mal m’exprimer, la Marans est arrivée en juin âgée de 5 mois, elle a donc moins d’un an (environ 9 mois aujourd’hui).
    Merci pour le guide, je vais télécharger et étudier ça.

  3. Bonjour, en effet il n’ y a aucun intérêt nutritif de cuire leurs graines. Sans compter le temps inutile que cela prend 🙂 Pour votre Marans de 2 ans et demi, cela n’est pas choquant qu’elle ponde moins vu son âge 🙂 Elle a justement trop pondu, et donc épuisé beaucoup de ses réserves en follicules. Ce n’est pas forcément une bonne chose pour elle car cela épuise aussi l’appareil reproducteur. Il ne faut donc plus lui en demander trop.

    L’alimentation peut être une cause mais pas seulement 🙂 Pour que vous fassiez le point par rapport à leur environnement , je vous invite à télécharger le Guide « régler les problèmes de ponte » disponible en téléchargement libre. Vous y verrez plus clair et saurez quels points vérifier un par un › Téléchargement libre Ebooks PDF pour élever des poules

  4. Bonjour,
    Est-ce que ça peut poser problème de leur cuire des graines, en plus du mélange de graines habituel, bien sûr ?
    J’ai une baisse de ponte depuis quelques mois avec deux poules de 2 ans et demi et une jeunette de moins d’un an, une Marans qui ne pond carrément plus depuis quelques jours, après une période de ponte d’un oeuf de temps en temps, alors qu’elle pondait de magnifiques oeufs à son arrivée en juin, et quasiment tous les jours. Au total, j’ai un oeuf maximum par jour (ou zéro…).
    Je me pose donc la question de l’alimentation. Pas de déchets alimentaires, sauf des épluchures de carottes (quand on en a) qu’on incorpore au mélange de graines cuites qu’on réchauffe chaque matin. Des feuilles de blettes du jardin, elles adorent. Des vers de farine (merci pour votre article à ce sujet). Cet été, j’ajoutais aussi des carottes et/ou des courgettes râpées.
    Ah si, on incorpore à cette pâtée les restes de pain sec, qu’on réhydrate. C’est d’ailleurs ce qu’elles mangent en premier, elles piquent un morceau de pain ramolli et vont le déguster à l’écart, pour ne pas se le faire piquer, c’est assez drôle à voir. Mais l’essentiel de la pâtée, c’est quand même les graines cuites.
    Depuis deux semaines environ, j’ai supprimé le pain dans leur pâtée, elles n’y ont plus droit qu’une à deux fois par semaine maximum. J’ai compris que ça cale leur estomac au détriment des graines, alors que ça ne leur apporte pas grand-chose d’intéressant.
    Ma question concerne les graines cuites : est-ce que c’est une bonne idée ou non de faire cuire leurs graines ? Après réflexion, je me dis que la cuisson doit faire disparaître une partie non négligeable des minéraux et vitamines dont elles ont besoin. Je précise qu’elles ont toujours eu leur grainetier avec les graines crues, mais le niveau ne descendait vraiment pas vite. Depuis quelques jours, je donne moins de graines cuites, et je note que le niveau du grainetier descend plus vite.
    Bon, je crois que j’ai fait les questions et les réponses, mais j’aimerais bien avoir votre avis sur la pertinence des graines cuites dans leur alimentation.
    Cordialement.
    PS : notre voisin, qui est juste de l’autre côté du grillage, a le même problème de baisse de ponte, alors qu’il ne donne que des graines crues.

  5. Bonjour Chantal, il faut savoir que 20 m2 par poule c’est vraiment un minimum, et que plus on leur offre mieux c’est… Avec le temps je sais maintenant que pour répondre à leurs besoins c’est en réalité au moins 50 m2 par poule qu’il faudrait. Votre exemple le prouve car à deux et avec 70 m2 elles manquent déjà de ressources naturelles…

    Pour en revenir à votre problème, connaissez-vous l’âge de ces poulettes ? En tout cas, je vous encourage à cesser l’apport des petits fruits dans un premier puisque cela semble avoir commencé à ce moment là…Sinon, je ne connais pas du tout la farine pour pondeuse, voulez-vous dire des graines concassées ?

  6. Bonjour, j’ai pris 2 poulettes (une sussex et une rousse) pendant le confinement et je trouve qu’elles sont heureuses – Elles ont la valeur de 70m2 pour deux avec herbe et un arbre pour l’ombre et les insectes, filet souple pour délimiter leur espace que l’on change d’orientation de temps en temps pour la repousse de l’herbe et la découverte de nouveaux milieux.
    Elles sont nourries à la farine pour pondeuse (marque ARC EN CIEL) mélangée a du blé acheté chez un céréalier, qu’elles m’étalent de partout comme si elles le triaient.
    La rousse nous fait souvent des oeufs doubles (une fois j’en ai pesé et mesuré un : 90gr 6cm de diamètre, joli !) mais depuis 3 jours c’est le bazar, je n’ai qu’un oeuf par jour (sussex) et la rousse bien régulière à la demie-heure près ne fait plus rien). Ce matin un oeuf tout mou et cassé pour l’une et un semblant de mue de coquille toute rabougrie pour l’autre…… le seul changement intervenu ces derniers temps est l’apport de fruits : des mures de temps en temps, des tomates cerises et des figues mais à petites doses juste en guise de friandises….. on leur donnaient pas mal de petits escargots dans le creux de la main, dont elles raffolent, mais on en trouve plus sur notre terrain, elles ont tout mangé ! et c’est pourquoi, réclamant quelque-chose quand on s’approche que l’on est passé aux petits fruits de saison… on fait mal ? pas d’épluchures ni autres déchets on a essayé mais ce sont les pies qui viennent les manger car elles y touchent à peine……. Que doit-on faire pour remettre les choses en place ? que dois-je acheter nous avons GAMVERT pas loin de chez nous…merci pour votre aide précieuse. Votre recueil POULES-CLUB est super je l’ai beaucoup parcouru avant l’installation de mes poulettes. Bonne journée

  7. Bonjour Martine, il me semble que tout cela est bien diversifié 🙂 Si vos poules se portent bien, qu’elles ne sont pas grasses et que leur ponte est régulière en fonction de leur âge bien sûr, car comme vous le savez, la ponte baisse au fil des années et elles pondent par cycles, alors tout va bien 🙂

  8. Merci pour les infos !!!
    A l’automne je ramasse toutes les citrouilles que les épiciers ne se servent plus ,je les vide et garde les graines que je fais sécher et misent en poudre ,je cuit la chair et la met en purée j’ajoute du gruau et laisse gonflé et par la suite je congèle dans des pots individuels .
    A chaque jour a l’hiver je décongèle un pot et ajoute des coquilles d’oeufs écrasées 1 tasse de graine de citrouille en poudre et un peu d’huile d’olive ,ceci est leur petit déjeuner . Je peux faire la même chose avec des carottes pour chevreuils qui revient a 5$ pour un 20 kl.
    Je met des vitamine Poules-Vite dans leur eau et leur mangeoire sont remplie de granules de poule ponte et de grains mêlées et de la coquille d’huître .

    Dites-moi si cette alimentation est complète pour mes poulettes ou bien si c’est trop ou que me manque-t’il??

    Un gros merci !!!!!

  9. Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Je suis ravie que vous releviez l’absurdité de cet encouragement tous azimuts à prendre des poules « poubelles » …. qui vont se retrouver dans toutes sortes d’environnements non adéquats pour elles.
    À ce propos, je voudrais faire une remarque dont il n’a pas été fait mention au sujet de l’alimentation des poulettes: Pour moi, c’est le milieu de vie qui doit en priorité être pourvoyeur naturellement de tout ce dont elles ont besoin. Cela veut dire un espace suffisant en regard du nombre de poules pour qu’il y ait toujours de l’herbe avec un parcours varié offrant des réservoirs à insectes. Je donne régulièrement du blé et du maïs l’hiver mais le reste de l’année mes poulettes parviennent sans difficulté aucune à se nourrir dans leur espace de vie. D’ailleurs, si je leur donne du grain, elle le boude.
    Par ailleurs, j’acquiesce quand vous dites que les épluchures ne sont pas faites pour les poules. Moi aussi, je leur donne des fruits entiers, qu’elles adorent. Elles raffolent du raisin par exemple et je je leur râpe des carottes. Je leur coupe des morceaux de chou dont elles sont friandes également. Alors on me dit que je les ai mal habituées … je n’insiste pas.
    Il est à noter que pendant la période de la mue, les poulettes s’arrêtent de pondre.
    Et enfin, certaines races sensibles accuseront des modifications de la ponte en fonction des évènements stressants de leur vie.
    Une poulette Marans a cessé de pondre définitivement du jour où l’autour des palombes est venu faire une visite et a tué sa « copine ». J’ai constaté que les Marans d’ailleurs étaient très délicates et inconstantes, en matière de ponte; mais cela est un autre débat.
    Très belle soirée à tous.
    KTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page