Poulailler en plastique : solution contre les poux rouges

Comment éviter les poux rouges au poulailler

Poulailler en plastique : solution contre les poux rouges
4 (80%) 2 votes

Les poux rouges ou dermanyssus gallinae  sont en nette augmentation depuis quelques années dans les poulaillers Solution anti poux rouges dans le poulaillerdes éleveurs familiaux de poules.

C’est un réel fléau, et ceux qui l’ont côtoyé cherchent à tout prix à l’éviter quand ils arrivent enfin à s’en débarrasser au bout de plusieurs mois de lutte incessante. En effet, il s’agit concrètement d’un combat contre un envahisseur difficile à battre.

C’est pourquoi pour ne pas prendre le risque d’être confronté à une invasion de poux rouges, je souhaite vous parler d’une solution efficace qui consiste tout simplement à abandonner son poulailler en bois pour un poulailler en plastique.

Après différentes études, on sait maintenant que ces acariens peuvent vivre dans tous types d’habitations et même dans nos maisons, du moment qu’ils y trouvent les conditions de vie qui correspondant à leurs besoins. Élevant des poules, nous sommes donc nous aussi susceptibles d’être envahis par eux dans notre propre maison…

Avant de vous présenter tous les avantages du poulailler en plastique comme solution possible contre les poux rouges, voici une petite présentation de tous les risques qu’ils représentent pour nos poulettes et pour nous.

Les poux rouges c’est quoi

Le pou rouge ou dermanyssus gallinae est un ectoparasite hématophage cosmopolite nidicole rencontré et décrit Poux rouges gorgés de sangpour la première fois en 1833.

Rabais Omlet

La taille de ces acariens se situe entre 300 micron (au stade larvaire) et 700 micron quand l’individu est non gorgé de sang. Elle peut aller jusqu’à 1 millimètre après un repas sanguin, taille maximale atteinte par les femelles uniquement. C’est d’ailleurs souvent à ce stade qu’on arrive à les repérer dans le poulailler  quand leur présence est vraiment très nombreuse.

Le pou rouge ressemble à une araignée rouge. Il a un corps gris ou blanc, qui devient rouge lorsqu’il est gorgé de sang. Il a peu de poils sur le corps, et de longues pattes terminées par une ventouse et deux griffes.

On les rencontre partout dans le monde et leurs hôtes préférés sont les oiseaux et les volailles. Mais ils peuvent également se nourrir du sang des mammifères, dont l’homme.

Comment les repérer dans le poulailler

Traces de poux rouges ressemblant à du poivre et du sel
Traces d’excréments de poux rouges

Il faut faire une recherche minutieuse  en inspectant les moindres recoins, planches, perchoirs ; en soulevant la paille… Quelquefois, l’invasion est tellement importante que les poux grouillent partout dans tous les coins cachés, et qu’alors les éleveurs peuvent être piqués.

Marie, éleveuse de poules Soies,  préconise de scotcher un mouchoir en papier blanc plié, sur les perchoirs le soir.  Si des poux rouges vivent dans  le poulailler vous devriez en retrouver à l’intérieur.

Autre possibilité pour les repérer

Vous pouvez également chercher leurs excréments qui ressemblent à des traînées de poudre faisant penser à un mélange de poivre et de sel. On peut également trouver des poux rouges gorgés de sang dans les fientes des poules ou mêmes écrasés sur leurs œufs.

D’où viennent les poux rouges

Les poux rouges vivent dans la nature et on les trouvent surtout dans les nids des oiseaux, habitat parfait pour leur reproduction et leur survie.

Même si le dermanyssus gallinae  ne vit pas sur son hôte la journée, il est néanmoins possible qu’un oiseau porteur d’œufs ou de larves, les transmettent à nos poules… et c’est le début d’une infestation du groupe.

De même, et c’est ce qui arrive le plus souvent, de nouvelles poules accueillies peuvent être également porteuses de ces acariens.

Cycle de reproduction du pou rouge

Leur reproduction est très rapide (entre seulement 7 à 12 jours) et se décompose en 4 phases :  de l’œuf déposé Cycle de vie d'un pou rougedans un recoin du nid émerge une larve qui mue rapidement en protonymphe active et infestante. Cette protonymphe se nourrit sur l’hôte (oiseau) puis mue à son tour en deutonymphe. Après un nouveau repas elle subira une nouvelle mue pour donner un adulte.

Les conditions idéales à leur survie correspond tout à fait à ce qui se passe dans un nid : chaleur et humidité moyenne (aux alentours de 45 %).

Dans un poulailler, le développement d’infestations lourdes peut se produire dans un court laps de temps (sur une période de 30 à 70 jours). Lorsque les conditions sont favorables, la température et l’humidité entraînent une croissance rapide de la population.

Les installations pour poules pondeuses sont généralement maintenues entre 18 et 21 ° C. En en été avec des températures extérieures plus élevées, le cycle de vie de du pou rouge peut-être achevé dans les 7 jours.

En moins de 3 mois, un poulailler peut être envahi par des milliers de dermanyssus gallinae ! Malheureusement quand on s’en rend compte, il est déjà trop tard.

Le danger des poux rouges pour les poules

Vous l’avez compris, les poux rouges se nourrissent du sang de vos poules pendant leur sommeil. Le reste du temps, ils se cachent dans le poulailler à l’abri de la lumière qu’ils ne supportent pas.

Un taux élevé d’infestation  de poux rouges dans le poulailler, commence  par provoquer une anémie chez les poules piquées pendant la nuit. La crête blanchit, la poule est moins active et participe de plus rarement aux activités du groupe (lissage de plumes, bains de terre, explorations quotidiennes…). Si on regarde sous ses plumes on peut quelquefois y trouver de légères traces rouges correspondant aux piqûres répétées des acariens.

À plus ou moins long terme, si ces attaques nocturnes continuent les poules les plus fragiles décèdent sans que leurs propriétaires ne sachent forcément ce qui s’est passé et sans que l’infestation ne soit encore découverte.

Le dermanyssus gallinae est également un vecteur de maladies bactériennes ou virales telle que par exemple la salmonellose.

D’autres problèmes observés

La présence de poux rouges dans le poulailler, perturbe le bien-être de ses occupants. Les poules deviennent plus agressives entre elles et on peut assister à des picages, des pertes de plumes, de la nervosité.

Tous ces facteurs influent également sur la ponte, qui fatalement finit par baisser et s’arrêter.

Le danger des poux rouges pour l’homme

Comme il l’a été dit un peu plus haut, l’hôte préféré des poux rouges est l’oiseau. Mais certaines études ont prouvé que cet acarien opportuniste s’incruste de plus en plus dans nos maisons.

Ainsi voici ce que rapporte Michel Bertrand, chercheur au laboratoire de zoogéographie de l’université Paul Valéry à Montpellier : « Dans les élevages de poulets, on a cité le cas d’une patiente, éleveuse de volailles sur laquelle les acariens se laissaient tomber quand elle passait la tête à travers les bandes plastiques verticales flottantes qui isolaient les mangeoires de la zone de passage. »

Ainsi, sur la page Facebook de Poule’s Club,  de nombreux éleveurs ont rapporté avoir retrouvé sur leurs vêtements et dans leurs cheveux  une quantité impressionnante de poux rouges après leur passage au poulailler.

Les conséquences sur l’homme

« Le repas sanguin est la source des contaminations par un certain nombre d’organismes des moins réjouissants : on soupçonne cette espèce d’être une des causes des épidémies d’encéphalites, de propager des rickettsies (Rickettsia akan, bactéries parasites intracellulaires).
L’acarien 
est aussi le réservoir naturel des spirochètes (autres bactéries parasites), de germes pathogènes.
Dermanyssus gallinae serait la cause, notamment aux États-Unis, d’une forme infectieuse de « varicelle » (pox) qui éclot généralement dans des foyers urbains : une des sources de contamination étant les pigeons et autres oiseaux de nos cités. La contamination peut s’effectuer lors de la pénétration de cet animal dans les tissus de l’homme qui sont traumatisants : ce n’est pas là un insecte piqueur, mais un chélicérate qui pénètre au contact 
des vaisseaux en creusant les tissus et dont les déjections vont souiller la plaie qui en résulte. Une escarre noirâtre, caractéristique, apparaît à l’endroit de la contamination par les rickettsies. »

Le poulailler en plastique contre les poux rouges

Après tous ces points évoqués, il est certain qu’aucun éleveur de poules ne souhaite être un jour confronté à des Intérieur d'un poulailler en plastique Omletpoux rouges dans son poulailler ! Vous l’avez compris, si on le peut, il vaut mieux l’éviter.

Voici maintenant toutes les raisons qui me poussent à mettre le poulailler en plastique en avant comme solution possible contre les poux rouges envahisseurs.

L’avantage du poulailler en plastique contre les poux rouges, ce n’est pas en soi le matériau utilisé, mais plutôt sa conception. Dans ce type d’habitat, pas de recoins et pas d’interstices dans lesquels ils peuvent facilement y faire un nid comme dans les poulaillers en bois. Les parois sont lisses et il y a peu de zones sombres autres lieux de prédilection des acariens.

Ainsi, les acariens ne trouvent pas la possibilité de s’y installer pour assurer leur survie. C’est en agissant en prévention que l’ont peut le plus facilement se défendre des poux rouges.

Le poulailler Eglu de chez Omlet

Chez Poule’s Club, nous avons deux poulaillers en plastique de la marque Anglaise Omlet : le Eglu Go, le plus petit et le Eglu Cube, le plus grand.

Les deux modèles sont conçus de la même façon : un habitat simple mais confortable, tempéré en hiver comme en été, sain, et facile à entretenir.

Certains éleveurs ne rajoutent pas de paille autre que das les nids de ponte, ce qui n’est pas notre cas. Nos poules Nid dans poulaillerayant l’habitude de dormir sur une litière j’en ajoute systématiquement. Je la nettoie tous les jours pour minimiser le risque de maladies et parasites.  Cela prend quelques minutes seulement d’enlever les fientes avec la paille souillée.

C’est un poulailler de grande qualité et d’une durée de vie pratiquement illimitée contrairement aux poulaillers en bois.

Pour découvrir les poulaillers en plastique de chez Omletcliquer ici

Conseils pour éviter les poux rouges dans le poulailler

Voici nos conseils pour éviter au maximum que les poux rouges ne s’installent dans votre poulailler. Il vaut mieux anticiper que d’avoir à traiter, surtout quand on sait toute l’énergie que cela demande.

En mettant en place ces quelques gestes simples, vous réduisez considérablement le risque d’invasion, et si vous les associez à un poulailler en plastique, c’est encore mieux !

Enlever les fientes tous les jours et nettoyer régulièrement

Si cela est possible il est bien d’enlever les fientes  dans les nids tous les jours. Cela permet d’enlever la paille souillée. De même un grand nettoyage + changement de litière hebdomadaire réduit le risque d’installation des poux rouges.

Surveiller le poulailler chaque semaine

Inspecter le bois, les lattes, les perchoirs, les nids etc. pour repérer les traces éventuelles de leurs présence citées plus haut.

Éviter que les oiseaux mangent les graines des poules

Depuis quelques mois nous utilisons les jouets de chez Omlet en guide de mangeoires. Les oiseaux ne peuvent pas y accéder et nous n’avons plus de pigeons ou tourterelles à venir les picorer › Les jouets/mangeoires

Agir en prévention : badigeonner les perchoirs et les parois du poulailler d’huile de cade vraie

Elle a le pouvoir de repousser les poux rouges. Lire notre article complet le sujet ici › l’huile de cade pour nos poules

Utiliser Appicure.

Appicure est un traitement en interne anti poux rouges d’origine 100 % naturelle à mélanger dans l’alimentation et permettant un contrôle des populations de poux rouges, elle agit aussi en préventionAppicure traitement interne anti poux rouges

Comment agit Appicure ?

La poudre répulsive APPICURE® est à mélanger dans la ration habituelle de vos poules à raison de 15 g par kg de nourriture.

Les arômes des plantes qui composent l’APPICURE® sont des antiparasitaires naturels tout comme l’ail est un vermifuge puissant. Une fois consommés par la volaille, les arômes agissent comme un répulsif affaiblissant progressivement les poux rouges.

Pendant la cure d’appicure, les poux rouges deviennent plus sombres, s’accouplent de moins en moins entre eux et la population diminue progressivement. APPICURE® est inoffensive pour nos poulettes et peut-être mélangée à tous les types d’aliments : graines, pâtées…

Appicure modifie le gout du sang et empêche le pou de se nourrir convenablement ce qui l’empêche de se reproduire (elle ne tue pas directement le pou rouge mais stoppe son développement).

Une solution très utile pour un usage préventif.

Acheter AppiCure  › APPICURE

Isoler et traiter les nouveaux sujets à leur arrivée

Nous l’avons évoqué dans cet article, l’infestation arrive souvent par les nouveaux sujets porteurs d’œufs ou de larves de poux rouges collés aux plumes.

On ne répétera jamais assez à quel point il est important d’isoler quelques jours les nouvelles poules à leur arrivée. Elles sont susceptibles d’être porteuses de maladies ou de parasites et une épidémie est vite arrivée. Je vous invite à lire cet article sur l’arrivée de nouvelles poules › Introduire de nouvelles poules

La terre de diatomée est également très efficace pour entretenir une bonne hygiène dans le poulailler et éviter une infestation de poux rouges.  Saupoudrez la sur les nouvelles poulettes et sur la litière. Pour tout savoir sur la terre de diatomée et comment l’utiliser › Terre de diatomée

Les autres traitements possibles contre les poux rouges

Il faut le savoir, quand ils sont installés, il est très long et très difficile de se débarrasser des poux rouges. Cela demande des mois et des mois de traitements, de désinfection, et idéalement de vide-sanitaire.

En cas d’invasion massive, la terre de diatomée seule ne suffira pas. Nous vous conseillons fortement de commencer par appliquer tous les conseils prodigués par Michel Audureau dans le lien qui va suivre. Bien souvent quand on veut aller trop vite, on croit que les poux ont disparu mais ils réapparaissent quelques semaines plus tard et tout est à recommencer.

Ce combat demande vraiment de la persévérance, du temps, et forcément de la patience. Beaucoup d’éleveurs familiaux abandonnent l’élevage de poules, découragés de ne pouvoir en venir à bout.

Nous avons recensé tous les traitements possibles contre les poux rouges dans un article complet ici › Traitements contre les poux rouges

Sources

• http://www.vetagro-sup.fr

https://fr.wikivet.net/Dermanyssus_gallinae

https://www7.inra.fr

https://www.journals.elsevier.com/veterinary-parasitology

Poulailler en plastique : solution contre les poux rouges
4 (80%) 2 votes

À lire aussi sur le poulailler

 

Nos tests poulaillers et accessoires

 

Les accessoires Omlet

 

Poule’s Club participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Inscrivez-vous aux Cot Cot Poule's Club et recevez nos Conseils et Astuces GRATUITS pour éviter stress, Maladies et Parasites au poulailler  !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.