Les parasites internes des poules : les vers responsables




Les principaux vers touchant les poules, siègent dans le tube digestif. Mais il existe d’autres vers, qui eux vivent dans la trachée ou sur la muqueuse du jabot : les capillaires ou les syngamoses. Il est presque impossible d’éviter les parasites internes quand on élève un animal en milieu restreint, mais on peut les limiter. Une poule parasitée peut ne pas montrer de symptômes pendant des mois, maigrir sans que l’on s’en aperçoive, et finir par mourir.

C’est pourquoi il est important de vermifuger au moins deux fois par an, et d’agir en prévention. Je ne le faisais pas lorsque j’ai débuté mon petit élevage de poules, mais j’ai compris à mes dépends, que cela était indispensable.

Les principaux vers intestinaux chez la poule

Chez la poule on retrouve principalement ces deux types de vers :

  • Les vers ronds ou nématodes :  les ascaris,  les hétérakis et les capillaires
  • Les vers plats ou cestodes : les ténias
Repérer les caeucums
Repérer les caeucums. Photo Source : Mémoire online

Les ascaris sont les vers les plus fréquents et heureusement les plus faciles à éliminer. Ils mesurent de 3 à 7 cm pour un diamètre de 1 à 2 mm. On peut en voir dans les fientes après leur élimination.

Les hétérakis mesurent de 1 à 2,5 cm pour un diamètre inférieur à 1 mm. On le retrouve souvent dans les caecums.

Les capillaires mesurent de 1 à 1,8 cm, ils sont difficiles à voir à l’œil nu. Leur aspect est celui d’un cheveu. C’est un parasite de l’intestin mais aussi du jabot.

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
840 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Les ténias regroupent plusieurs espèces. Ils mesurent de quelques millimètres à plusieurs centimètres, selon les espèces. Bien souvent, ils sont scindés en anneaux. Les ténias se fixent à la paroi intestinale.

vers capillaires
Vers capillaires

Les autres vers des poules

Les capillaires ont été évoqués comme envahissant à la fois les intestins et le jabot. Les syngamoses sont d’autres vers, hôtes indésirables de la trachée, provoquant des problèmes respiratoires importants entraînant la mort à plus ou moins longue échéance.

Les symptômes de la syngamose sont assez reconnaissables : le sujet atteint a du mal à respirer, il lève la tête pratiquement en permanence comme pour chercher de l’air. Il est possible de percevoir un sifflement assez caractéristique. À la longue, il meurt par suffocation lorsque les parasites sont en quantité trop nombreuse. Lire notre article sur la syngamose › La syngamose des poules

Symptômes et risques de contamination

• Les symptômes de présence de vers chez la poule

  • La diarrhée avec un aspect mousseux et jaunâtre, est un symptôme fréquent en cas de vers intestinaux.
  • L’amaigrissement est souvent un symptôme présent mais qui passe malheureusement inaperçu à ses débuts. L’aspect physique de la poule atteinte ne se modifie pas forcément à cause de son plumage. C’est en la soulevant qu’on peut s’apercevoir que son poids est anormal. Il est bon alors de la peser afin d’évaluer la perte exacte de poids. Cela vous sera d’autant plus utile pour déterminer la quantité de traitement à administrer. Pour peser une poule, pesez vous d’abord sans elle, et ensuite avec elle. La différence, vous indiquera son poids › Peser une poule
  • La baisse de ponte est un autre symptôme pas forcément présent au début du parasitage, mais elle arrive à un moment ou un autre.
  • L’anémie provoquant un état affaibli, des troubles nerveux, une boiterie… Les ascaris par exemple, libèrent dans l’organisme des déchets toxiques entraînant ces symptômes.

• Le risque de contamination

Les vers pondent des œufs qui sont évacués avec les fientes dans le sol, l’humidité favorisant leur survie. Les larves se développent très rapidement, dans un laps de temps variant de 10 jours à 1 mois.

Quand une poule avale une larve en picorant sur le parcours, un nouveau ver se développe dans la poule, et le cycle continue… La contamination entre tous les sujets d’un groupe est donc vraiment très rapide (de l’ordre de 1 mois), d’autant que les vers restent dans le sol pendant des mois. Il est pratiquement impossible de s’en débarrasser à moins de traiter le sol avec des produits à base de sulfate de cuivre. La rotation des parcours est un aussi un moyen qui permet de minimiser ces risques en assurant naturellement un nettoyage du sol, et un renouvellement des ressources naturelles.

Important : Il est indispensable de traiter tous vos sujets en même temps contre les parasites internes. Seul le tenia, qui a un cycle indirect, ne peut pas contaminer une autre poule. Pour que le ténia puisse parasiter une poule, il faut que celle-ci ait picoré un ver de terre ou une limace, eux-mêmes déjà infestés par une larve de ténia.

Qu’est-ce qui favorise la présence de vers au poulailler ?

Un enclos boueux, une alimentation déséquilibrée, une hygiène insuffisante, un espace de vie trop restreint, sont autant de facteurs qui favorisent la présence et le développement des parasites au sein d’une petite basse-cour.

Heureusement, il est possible pour chaque éleveur d’agir sur tous ces facteurs.

Comment traiter les vers parasites internes des poules ?

Il existe deux sortes de vermifuges : les vermifuges chimiques et naturels. Personnellement, je n’utilise plus de vermifuges chimiques, mais préfère agir en prévention avec des vermifuges naturels donnés en cure, plusieurs fois dans l’année.

Vermifuges poules

Quels sont les risques des vers pour les poules ?

Si aucun traitement n’est administré, les sujets parasités maigrissent, perdent leurs forces et meurent à plus ou moins long terme selon leur résistance.  Vous l’avez compris, la prévention peut éviter tout cela et prolonger la durée de vie de vos poules.

Informations complémentaires

Les parasites externes des poules
5 remèdes naturels pour les poules
Vermifuges poules
La capillariose ou vers du jabot
La syngamose vers des poules
L’importance d’une bonne alimentation pour ses poules

Sources 

http://www.ircp.anmv.anses.fr
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9vamisole
https://en.wikipedia.org/wiki/Trichostrongylus_tenuis
https://fr.wikipedia.org/wiki/Eimeria
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21673156
http://gallodrome.pagesperso-orange.fr/sante3.htm

Avertissement :  ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur. Notre contenu est protégé par Digiprove et par Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales




Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

36 Commentaires

  1. Pour peser une poule, il faut une balance pour bébé, car se peser avec une poule, et en déduire le poids ne marche pas. Si on a des poules de races légères, c’est d’autant plus susceptible d’induire en erreur. Une poule qui perd 200g, c’est énorme. Par exemple, une poule qui pèse 2kg en temps normal, et ne pèse que 1.800, elle a pas mal perdu, mais la balance humaine ne détecte pas forcément très bien une variation de 200g. Donc non, mauvaise idée. Surtout que si on veut vermifuger ses poules, il faut connaître leur poids assez précisément, pas à 100 ou 200g près. Il faut prendre l’habitude de peser ses poules régulièrement, comme le dit l’article, ça évite les horreurs de découvrir trop tard qu’une poule est squelettique.

  2. Plus l’espace est restreint, plus il y a de risques, même si l’espace alloué chez vous est plus que correct par rapport à certains :).

    Normalement avec un vermifuge chimique il est possible de vermifuger 10 jours à nouveau après pur tuer d’éventuelles larves, aussi rien ne vous empêche de redonner ces comprimés 10 jours après en cures régulières.

    Cela ne vaut pas le coup de leur mettre directement dans le bec car il en faut beaucoup et vous y passeriez beaucoup de temps. Essayez quand même d’en mettre un peu au sol, près d’une mangeoire, il est possible qu’elles le picorent d’elles-mêmes.

    Pour la terre de diatomée, il faut quelquefois des cures plus longues. Essayez la prochaine fois de leur donner 4 semaines d’affilée sans interruption.

  3. Bonjour Isabelle,
    En fait c’est la première fois qu’une de mes poules a un problème de ce genre.
    Ce sont 5 poules naines qui ont environ 200 m² à leur disposition (jardin de ville).
    Pour les compriverts il est indiqué sur la boîte d’en donner 4 à 6 fois par an, mais comme elles viennent d’être vermifugées chimiquement je ne sais pas trop combien de temps attendre avant le prochain traitement comprivert, pour ne pas agresser leur système digestif !
    J’espère avoir été plus claire 🙂

  4. Bonjour Mathilde, je vous remercie infiniment 🙂

    Concernant ce problème de vers récurant, de quel espace enclos disposent vos poules ?

    Quand vous dites :  » faudrait-il recommencer les compriverts ? », excusez-moi mais je ne comprends pas votre question ?

  5. Bonjour Isabelle,
    Tout d’abord merci pour la richesse des informations que vous partagez, elles m’ont été précieuses à de nombreuses reprises.
    J’ai quelques questions au sujet des traitements préventifs contre les vers, car bien que j’administre régulièrement à mes poules des comprimés de la ferme de beaumont (ainsi que du solucox) et que le mélange de céréales que j’utilise contienne de la terre de diatomée, l’une d’elles a récemment été infestée par des vers du jabot.
    Le jabot était mou, gonflé, elle ne tenait plus debout et ne s’alimentait plus. Le vétérinaire a donc prescrit à toutes les poulettes un vermifuge chimique, qui a été très efficace pour la poule malade. Sauf une, elles n’avaient jamais été vermifugées.
    A votre avis, dans combien de temps faudrait-il recommencer les compriverts ?
    J’ai essayé aussi les cures d’ail, mais elles refusent de manger les pâtées que je leur prépare avec… Est-ce que je devrais leur mettre directement dans le bec, comme les comprimés ? Quant à la terre de diatomée, la quantité contenue dans le grain n’est peut-être pas suffisante ?
    Comme il n’est pas possible de mettre en place une rotation de parcours dans mon jardin, je crains que l’une d’elles ait de nouveau un problème…
    D’avance merci !

  6. L’environnement est important, plus elles ont d’espace moins il y a ce type de problème. Vous dites que vous utilisez des produits naturels et aussi du capizol. Normalement avec un bon état intestinal, et seulement avec des produits naturels il n’ y a pas tant de vers. Êtes-vous certaine que ce soit des vers ? Le vomissement liquides peuvent indiquer des vers dans le jabot. Il est possible que le traitement ne soit pas donné assez longtemps. De plus quand l’infestation est importante, on peut renouveler le traitement 10 jours après. Si l’infestation est importante il vaut mieux revoir avec le véto pour un traitement chimique et repartir ensuite sur de bonnes bases.

  7. Merci pour votre réponse. Décidément, cette poule semble avoir des vers très régulièrement !! Elle en a eu en avril, puis en juillet, je la traite à chaque fois au Capizol et elle semble aller mieux à chaque fois. Cependant, si ça revient aussi souvent, je me demande si je ne fais pas qu’endormir quelque chose avec mon traitement… Les fois d’avant elle vomissait liquide et semblait abattue, aujourd’hui elle semble aller bien si ce n’est ce problème de fiente. Pensez-vous qu’il faille la traiter au Capizol quand même ? Ou les remèdes naturels peuvent-ils être curatifs?
    Je vous remercie pour votre aide.

  8. Bonjour, il y a plusieurs raison possibles à ce type de problème. Il peut s’agir de vers en effet mais plus particulièrement de vers dans le jabot ou encore de coccidies. Mais si vous lui donnez du vinaigre de cidre pasteurisé de temps en temps normalement l’état intestinal devrait être correct.

    Après il peut aussi s’agir de maladies liées aux organes digestifs.

    Cela vaut le coup d’essayer une cure d’argile verte dans l’eau de boisson pendant quelques jours pour voir. Peut-être aussi un peu de grit quand même, même s’il elle en a à disposition dans le jardin.

    Cela peut aussi être passager.

  9. Bonjour,
    Une de mes poules ne pond plus depuis quelques temps, mais ce qui m’étonne surtout c’est que les graines semblent entières dans les fientes, comme non digérées (pourtant, elle a accès à des cailloux dans le jardin). De plus, elle n’a pas vraiment de diarrhée, mais sur la litière il y a beaucoup de liquide autour de ses fientes. Savez-vous si cela peut être dû à des vers? J’utilise des vermifuges naturels (ail, vinaigre et produit acheté en animalerie).
    En vous remerciant pour votre aide.

  10. Bonjour à tous,

    Après lecture de tous les commentaires je retrouve un peu les mêmes questions et pas forcément les réponses c surtout sur les quantités malgré toutes les bonnes infos de poule’s club, alors pour faire simple j’ai une poulette qui a des ascaris la vêto m’a donné du capizol 1 cuillère à soupe dans 1 l d’eau enfermer les poulettes et ne les sortir que si l’eau à été bu, leur laisser le manger, pendant ce temps si elles sont sur une parcelle avec de la terre battu dilué 100 grammes de cristaux de soude dans 1l d’eau et arroser avec l’arrosoir la terre battue, pas la verdure la nature fera le nécessaire.
    Après avoir tout bu sortir les poules dans un autre parc (elles ne réintégreront le parc nettoyé qu’au bout d’une semaine le faire une fois suffira pour détruire les œufs des vers.
    Refaire le vermifuge le lendemain soit 2 de jour de suite car il y aura toujours une poulette pour ne pas boire surtout que le produit n’est pas particulièrement bon (elles sont futées non poulettes) voilà pour les ascaris (ne pas consommer les œufs pendant 1 mois avec le capizol , voilà si ça peux servir à d’autres
    PS désinfecter la terre battue a condition que l’on ne rentre pas dans un hectare de terre bien sur

  11. Bonjour Nathalie. Le fait de l’avoir débarrassée des vers qui devaient s’attaquer à sa plaie a du bien la soulager. Plutôt que de la bétadine, si vous avez du tea tree c’est l’idéal, 1 ou 2 gouttes pour désinfecter.
    Il se peut que la mort des vers l’affaiblisse à nouveau. Vous pouvez aussi l’aider avec une pâtée revitalisante à base de riz cuit ou semoule cuite avec thon ou œufs durs écrasés et ail cru si elle mange. Il faudra refaire le traitement vermifuge dans une dizaine de jours… je croise aussi les doigts pour vous et pour elle, car si elle est assez forte elle peut encore survivre.

  12. Bonjour,
    Suite à vos conseils j’ai vermifugé mes deux poulettes. Pour Aglaé j’ai utilisé une seringue. afin d’être certaine qu’elle prenne bien la boisson. J’ai désinfecté le poulailler et mis de la poudre anti-parasitaire sur les murs et les sols ainsi que sur le plumage de mes deux poules. Pour ma petite Aglaé j’ai coupé les plumes envahies de vers et nettoyé. Elle avait une plaie autour de son cloaque. Je luI ai mis un catasplasme d’argile verte sur la peau saine afin d’éviter les démangeaisons dues aux parasites mélangé avec quelques gouttes d’huiles essentielles de Lavande. Sur la plaie je n’ai rien oser mettre. Ce soir je vais à nouveau nettoyer. Pensez-vous que je puisse mettre de la Bétadine sur sa plaie ? Ce matin elle semblait aller un tout peu mieux elle est sortie du poulailler et est allée un peu sur le gazon. Je croise les doigts . Merci encore pour vos précieux conseils !

  13. Voyez pour un vermifuge polyvalent et sinon oui il faut traiter les deux. Elle devait être infestée depuis un moment certainement. Il n’est malheureusement pas certain qu’elle survive à une infestation trop massive. Cela dépend de son état physique. Il ne faut pas vous en vouloir, ce n’est pas forcément évident de détecter les signes quand une poule va moins bien.
    Pour la soulager, voyez si vous pouvez nettoyer autour de son cloaque et surtout couper les plumes envahies de vers et de parasites. En prenant garde bien sûr de ne pas couper trop à ras de la peau. Il est probable qu’il va falloir également déparasiter au niveau des poux car bien souvent les deux vont ensemble (poux + vers). Il faut dans ce cas voir pour une poudre spéciale. Tenez-nous au courant.

  14. Merci je vais acheter du vermifuge dès ce soir . J’ai tellement peur qu’il soit trop tard ! Je m’en veux car je n’ai rien. Elle allait très bien il y a 3 jours ! Tout s’est enchaîné si vite !

  15. Bonjour,
    Ma petite poule rousse âgée de 3 ans et 1/2 est souffrante depuis 3 jours. Elle a le ventre gonflé elle n’a pas pondu depuis une semaine et elle a des diarrhées. Au regard des différents posts j’en ai conclu que cela était probablement très grave et je me sens si impuissante ! Ce matin j’ai voulu nettoyer délicatement son derrière avec un peu dos et là j’ai vu que ça grouillait de d’insectes. (une sorte vers blancs ou de puces je ne sais pas trop …)Que faire ? Est-ce qu’il existe un moyen de la soulager ? Comment détruire ces insectes .? Du savon …une huile essentielle ? Est-ce qu’il y a un risque de contamination sur mon autre poule « Molly »? Merci d’avance pour votre aide je m’en rends malade et je me suis tellement attachée à ma petite Aglaée !

  16. Depuis plus d’un an maintenant je traite mes poules avec des produits basiques.
    Tous les 10 jours environ , je fais tremper des croutons de pains dans de l’eau. Quand ils sont bien détrempés je rajoute 1 cuillère à soupe de thym, 1 cuillère à soupe d’ail en poudre, 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Je ne leur donne pas de céréales ce jour là. Depuis tout va bien. Dans mon poulailler, le sol est en ciment avec une palette pour isoler du froid et un carton très épais par dessus. Je met ensuite du papier journal bloqué par leur banc . Le poulailler est très facile à entretenir et mes amies font maintenant la même chose.

  17. Bonjour Florie, la nourriture n’est pas indispensable pour le moment, l’eau l’est plus. l’avez-vous pesée ? Évitez le pain mouillé, cela n’apporte rien. Pour bien digérer la poule doit ingurgiter de petits cailloux. Elle doit pouvoir les trouver dans son environnement.

  18. Bonjour,
    ma poule a vomi (liquide) plusieurs fois samedi, queue basse, diarrhée et ne mangeait pas beaucoup. Je lui ai donné des vitamines dans l’eau et fait un traitement de 3 jours de Capizol liquide donné à la seringue dans le bec. Je l’ai aidée à « vidanger » son jabot, ce qui lui permettait de remanger et boire en suivant. Hier elle semblait reprendre des forces, ne vomissait plus et a même mangé du riz, du fromage blanc sucré et de la mie mouillée. Ce matin, elle n’est pas sortie du poulailler, n’a rien mangé ni bu, elle est couchée et somnole. Je l’ai donc mise dans une caisse à l’intérieur de la maison. J’ai l’impression que son jabot est gonflé, alors qu’elle n’a pourtant rien mangé. Je n’ai pas envie de la faire vomir car elle semble très faible. Dois-je lui donner de l’eau à même le bec? Que puis-je lui proposer comme nourriture qui pourrait passer? En vous remerciant, Florie.

  19. Bonjour,
    Pour ma part j’utilise le Capisol sur la base de 2 ml soit 30mg de Levamisol pour une poule 1.5KG -Donné à la seringue en pur au bec. La poule a été isolée pendant 2 semaines avec pâtée riz/thon plus Blé et un peu de verdure. Constat: fin de la boîterie, la poule est à nouveau avec sa congénère ( il peut y avoir un lien entre parasitisme et boîteire).

  20. Bonjour Isabelle, je comprends.
    Les deux produits n’ont pas la même visée. Le premier est indiqué dans le traitement des parasites internes et le métoxyl dans celui des maladies bactériennes. On peut aussi donner le vermifuge dans le bec mélangé à de l’eau mais il faut bien calculer la dose par rapport au poids du sujet.

  21. Bonsoir,
    Merci pour votre petit mot. Elle nous manque beaucoup.
    On va mieux faire de la prévention. Sinon, je ne suis pas très satisfaite du capiz*l car on ne sait pas si la poule le boit ou pas. J’ai préféré donné du métox*l directement dans le bec, au moins je suis sûre de lu avoir donné.
    Merci pour tout!
    Isabelle

  22. Il peut donc s’agir de vers. Comme elle a été traitée, il faut espérer qu’elle aille mieux. Le poids donnerait une indication. S’il est trop bas, cela pourrait le confirmer… Je ne pourrais pas répondre aux messages ce week-end, aussi j’espère lire de bonnes nouvelles en début de semaine 🙂 A bientôt

  23. Merci, du coup voilà des nouvelles tout de suite. Étant seule, on sait que c’est elle: diarrhée verte et blanche et diarrhée jaune mousseux. Je vais essayer de voir quelle peut être la raison de la diarrhée jaune. Les 2 traitements ont été inefficaces. Merci et bonne soirée!

  24. Bonjour,
    Finalement on a opté pour une pièce en travaux dans la maison. je lui ai préparé du pain chaud avec du foie de morue qu’elle a un peu mangé. On a annulé le rdv avec le véto pour voir comment ça évolue en la gardant au chaud. La semaine dernière elle a aussi eu des vitamines dans l’eau. Mais on n’a aucune preuve qu’elle ait bu ou non. Je ne sais pas si le véto pourrait faire quelque chose de plus. Là on va voir si elle a toujours la diarrhée et je vais la peser. Merci beaucoup et bonne journée, Isabelle.

  25. Bonjour Isabelle, les messages sont validés avant d’apparaître. Oui un sous-sol peut faire l’affaire. L’important est de la peser (vous d’abord et avec elle ensuite dans les bras pour calculer la différence). Entre le stress et la difficulté qu’elle a peut-être de lutter contre le froid en puisant dans son énergie, il faut choisir… Comme je vous l’ait dit, des pâtées tièdes peuvent l’aider également.

  26. Je ne sais pas si mon message a été pris en compte… au pire il y aura doublon
    J’ai oublié qu’elle a la diarrhée (plumes verdâtres), on dirait que ça va mieux, c’est pour ça qu’elle a le vermifuge.
    Pour le « la garder dedans », comment faut-il procéder? J’ai un sous-sol, je pourrais l’installer dans une pièce de ce sous-sol, mais c’est plutôt sombre. On a un clapier dans lequel on pourrait la faire dormir à l’intérieur du sous-sol. On a peur de la stresser. Et on a peur de la trouver morte tous les matins en ouvrant le poulailler. On a nos poules depuis mai. On tient tellement à elles! Merci pour vos conseils et votre aide.

  27. Bonjour Isabelle, malheureusement la prostration est signe de tellement de choses possibles qu’il est difficile de vous répondre. Il est important de la peser pour voir si elle est en sous-poids ou pas. Si c’est le cas, il vaut mieux l’aider en la mettant au chaud et en lui donnant des pâtées tièdes à base de riz cuit ou semoule cuite avec thon ou œufs durs. Le fait qu’elle ne bouge pas est aussi un moyen pour elle de garder son énergie.

  28. Bonsoir Isabelle,

    Je vous avais déjà contactée pour une de mes poules que je croyais malade mais qui couvait. Je reviens vers vous aujourd’hui car une autre, Simone, une sussex, est vraiment malade. Elle est prostrée avec la queue basse. Elle a eu un traitement d’une semaine de capizol (on ne sait pas trop si ellel’a pris puisqu’il faut le diluer dans l’eau). Actuellement on est à 6 jours de métoxyl (on a vu le véto). Celui-ci, elle l’a pris puisqu’on l’a mis dans le bec. Nos 3 autres poules vont très bien et pondent tous les jours. Ce soir j’ai dû me faufiler sous le poulailler pour l’attraper et la mettre au dodo alors que les 3 autres étaient déjà couchées. Auriez-vous une piste? J’ai rdv chez le véto demain. Merci beaucoup pour votre aide et bonne soirée.
    Isabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page