Achat poules pondeuses, conseils pour bien les choisir




L’achat de poules pondeuses c’est toute une aventure ! On ne sait pas lesquelles choisir, quelle race, combien il faut en accueillir pour espérer avoir suffisamment d’œufs… Tous nos conseils pour vous aider dans cette démarche, pour que l’achat de vos poules ne soit plus un casse-tête.

Achat de poules : quelle race choisir  ?

La ou les races de vos poules seront choisies en fonction de vos souhaits d’élevage familial ou professionnel. Voulez-vous élevez vos poules uniquement pour des œufs ? Dans ce cas votre choix se portera sur des races de poules pondeuses. Par contre si vous souhaitez consommez vos poules, vous vous orienterez vers des races plutôt réputées pour leur chair.

Et si votre but est de les élever à ces deux fins, alors vous devrez privilégiez un équilibre entre les deux, en optant en partie pour des races mixtes (ponte et chair).

Quelques races de poules très bonnes pondeuses

Certaines poules sont meilleures pondeuses que d’autres. Chez Poule’s Club, nous avons été les premiers en 2013 à mettre en ligne le Top 10 des poules pondeuses, basé sur notre propre expérience et celle des éleveurs avec lesquels nous étions en contact.

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, et nous pourrions maintenant  rajouter d’autres races à cette liste. Voici quelques races qui en font partie :

  • La poule rousse fermière
  •  la Marans
  • La Harco
  • La Vorweck
  • La Sussex
  • la Gournay
  • la Coucou de Rennes…

Voir notre top 10 des poules pondeuses › Meilleures poules pondeuses

Promo
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
931 Commentaires
Filet volailles non Electrifiable 112 cm 25...
  • pour poules, oies, dindons etc. ... également adapté aux agneaux
  • maille particulièrement serrée dans la zone inférieure du filet
  • hauteur 112 cm connexions soudées fil supérieur renforcé piquets PVC robustes et visibles

Quelques races de poules de chair

Certaines races sont recherchées pour leur chair, ce sont très souvent des races  régionales élevées par des éleveurs désireux de les perpétuer en conservant toutes leurs qualités gustatives.

On peut nommer la Coucou de Rennes, La Géline de Touraine, la Houdan, La Gâtinaise. Il est toujours intéressant de se renseigner dans sa région afin de connaître la ou les poules régionales.

Les races naines : pour un petit jardin

Il est possible également que vous ne puissiez pas accueillir beaucoup de poules à cause d’un manque de place. Auquel cas, les poules naines ou d’ornement pourraient parfaitement convenir à votre projet. Surtout si vous avez un petit jardin.

Elles pondent certes moins que leur grandes sœurs pondeuses, mais certaines ont tout de même une ponte très acceptable, comme la Wyandotte par exemple qui existe aussi en grande race ou la poule Pékin.

Les races de poules naines ou d’ornement

Combien de poules acheter ?

Le nombre de vos poules dépendra de votre consommation d’œufs et de poulets, mais également de la place dont vous disposez. Les poules ont besoin d’espace à la fois dans leur poulailler, mais aussi dans leur enclos.

Vous devez donc également tenir compte de ces paramètres avant l’achat de vos poules.

Taille d’enclos par poule à prévoir
Taille du poulailler par poule à prévoir

• Pour la chair

Pour une famille de 4 personnes 3 à 4 poules peuvent suffire. Afin d’essayer d’avoir des œufs toute l’année, on peut accueillir deux premières poules dites prêtes à pondre et accueillir les deux autres 6 mois après. Les poules font des pauses dans la ponte, elles ne pondront pas 365 œufs par an, aussi vous aurez des jours avec ou sans œufs.

Certaines poules comme la Géline de Touraine et la Gâtinaise sont réputées bonnes pondeuses d’hiver. Vous pouvez envisager ces deux races dans votre petit élevage familial › Voir 10 races bonnes pondeuses d’hiver

• Pour la consommation

En ce qui concerne la consommation, les poulets sont abattus entre 4 à 6 mois, quelquefois plus tard selon les races. Leur nombre dépendra de votre consommation annuelle.

Si vous pensez consommer 2 poulets par mois, vous pouvez commencer par accueillir 6 poulets et échelonner l’achat des suivants tous les mois. Vous avez la possibilité d’acheter des poussins d’un jour chez tous les éleveurs ou sur le marché. Vous pouvez également opter pour des poulets de 5 semaines.

Achat de poules : précautions à prendre

gatinaise
Groupe de poules Gâtinaises en pleine forme

Attention aux maladies, lors de l’achat de vos poules, vérifiez leur bonne santé. Certains éleveurs peu scrupuleux prennent très peu, voire pas du tout de précautions sanitaires.

Sur les marchés vous ne voyez pas les installations des vendeurs, c’est pourquoi il peut être intéressant d’aller sur place, directement chez l’éleveur chercher vos poules ou vos poussins.




Comment reconnaître une poule en bonne santé avant achat ?

Une poule en bonne santé ne reste pas prostrée, elle est active. Elle se déplace sans problème et sans boiterie. Une poule qui boite, ce n’est pas normal. Ses yeux sont bien secs, ils ne coulent pas.

Son plumage est également sec, sans traces de souillures ou de plumes arrachées. Regardez leurs pattes, elles doivent être bien lisses, sans écailles apparentes soulevées (risque de gale des pattes).

Quand les sujets sont jeunes (3 mois ou moins) il est bon de demander l’assurance du sexe.  Beaucoup de coqs sont vendus pour des poules !

Où acheter des poules pondeuses ?

On trouve des poules sur pratiquement tous les marchés. Certains particuliers en vendent aussi par petites annonces. Les jardineries ont presque toutes maintenant des poules à vendre. Enfin, le mieux est de vous adresser à un éleveur de votre région.

Les sujets sont vendus vaccinés et ont été élevés dans des conditions sanitaires optimum.

Un article complet a été rédigé sur ce sujet › Où acheter ses poules pondeuses

Pour conclure sur l’achat de poules pondeuses

Avant l’achat de vos poules pondeuses, il est important de réfléchir au futur de votre petit élevage familial afin de bien définir leur nombre et leur race.

Bien entendu, votre capacité d’accueil sera en corrélation avec vos besoins. Vous éviterez ainsi, tout risque de surpopulation pouvant entraîner maladies et problèmes divers. Bon élevage !

Avertissement : ce contenu (textes et images) est protégé par des droits d’auteur avec Digiprove et Copyscape contre le vol et le plagiat. Lire nos mentions légales › Mentions légales
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
44 Commentaires
Mangeoire poules anti-gaspillage et anti-nuisibles
  • Matériau : fabriqué en aluminium, antirouille, durable et peut être utilisé dans de nombreux endroits.
  • Dimensions : 53,3 x 17,8 x 17,8 cm - Récipient de stockage conçu - Peut contenir jusqu'à 5 kg de nourriture...
  • Anti-rats : le design automatique de la pédale permet à la mangeoire de se fermer lorsque la volaille est...
  • Imperméable : empêche la nourriture de se mouiller et le garde des jours de pluie, forte résistance aux...
  • Facile à assembler : quelques étapes à suivre pour l'installation et aucun entretien supplémentaire...

Poule's Club

Éleveurs familiaux de poules depuis 2011, passionnés d'animaux, de nature et d'éthologie, sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années, et les échanges que nous avons eu avec des éleveurs professionnels. En particulier avec Michel Audureau éleveur depuis plus de 25 ans, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir. Nous avons à cœur de vous transmettre des informations fiables et vérifiées issues de spécialistes aviaires.

8 Commentaires

  1. Bonjour, merci à vous 🙂 Le coq n’est pas indispensable non, pour avoir des œufs si c’est bien le sens de votre question ?

    Quand vous dites « adultes » vous sous-entendez des poules qui auraient déjà pondu ?

  2. Bonjour,
    merci pour ce site, qui regorge d’infos utiles !!
    Nous envisageons de nous lancer très bientôt avec 2 ou 3 poules, car notre jardin n’est pas très grand.
    Ma principale question est : faut-il un coq ? Si on achète des poules adultes, ont-elles déjà été fécondées ? Comment en être sûre ?
    Merci pour vos conseils
    LV

  3. Merci pour votre réponse. Mes poulettes adorent les restes de pâtes au thon.
    Je viens d’acheter un vermifuge (capizol) et des vitamines pour une petite cure après vermifugation. Le souci que je rencontre c’est pour le dosage car j’ai 3 poules de poids, d’âge et de race différents. Je crains un surdosage si je me base sur la plus grosse et le véto m’a dit de ne pas l’administrer à la seringue… ca complique un peu

  4. Bonjour Mylène, pour les vaccins il est de toute façon trop tard, ils doivent être administrés poussins. Vous pouvez l’aider à reprendre du poids en lui préparant des pâtées à base de semoule cuite ou riz cuite + thon ou œufs durs en morceaux avec coquille + ail cru. Vu son état il faudrait en effet la vermifuger…

  5. Bonjour
    Tout d’abord merci pour votre site, j’y ai trouvé des tas de conseils qui me sont très utiles. Seulement voilå, je ne les ai pas tous suivis puisque je viens d’adopter une poule qui ne me paraissait pas en excellente santé (j’ai craquė devant sa mine triste). Bilan elle a des poux et une narine bouchée. Je lui ai donné une infusion de thym du jardin et lui ai fait un « shampoing sec » à la terre de diatomée, je compte aussi lui donner un vermifuge et enduire d’huile les petits amas d’oeufs trouvés sous son bec, mais je m’interroge sur ses vaccins. L’éleveur a été très évasif lorsque je lui ai posé la question et je doute qu’ils aient été faits. Dans le cas contraire serait ce dangereux de la vacciner à nouveau? Pour information elle doit avoir 8 mois et c’est une orpington naine. Je la trouve un peu maigrelette aussi, le brechet est particulierement saillant. Que me conseillez vous pour la requinquer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page