Accueil » Histoires de poules » Hommage à Pioute une petite poule très particulière
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 avis - Note : 4,50 sur 5)
Loading...

Hommage à Pioute une petite poule très particulière

1441510_405078989645793_6594267821848043395_n

10849790_405169702970055_5107707470881653470_n

Rose m’a contacté sur le Blog en décembre 2014 très attristée par la mort de se petite poule de 8 ans, Pioute.

Pioute a partagé la vie de sa famille pendant toutes ses années de façon très particulière, comme un membre à part entière, partant même en vacances avec eux ! À travers ce témoignage et ces quelques photos, elle a tenu à lui rendre hommage à sa façon.

TEXTE DE ROSE

Mon bébé, tu avais deux jours quand je t’ai recueillie, tu étais minuscule, grosse comme ton œuf. J’avais parlé de ton copain Doudou (canard) qui s’ennuyait250524_405079099645782_2342595942500426963_n à un collègue de travail et que je voulais lui trouver une poule de compagnie. Il me ramena un poussin, c’était toi, une petite boule de duvet, si petite et si fragile.

Je t’ai préparé un nid douillet où tu avais à manger et à boire, et de la chaleur. Tu t’es rapidement attachée à moi, me prenant pour ta maman, te blottissant dans mes cheveux, dormant dans mes bras.Tu faisais des bêtises, tu as sauté dans le bol de café de papa, tu piquais dans le beurre au petit déjeuner et d’autres dont je ne me souviens plus. Nous attendions que tu sois assez forte pour te laisser dehors mais ce fut impossible , tu nous avais définitivement adopté comme si nous étions des tiens.

Tu as visité le jardin et fais connaissance de tes ami canards. Le matin, tu partais en courant vers le jardin rejoindre tes deux amis , tu nous faisais rire car tu prenais un virage serré à toute allure, tu penchais comme un pilote moto.

10616110_405079076312451_4298452528823953596_nTous les soirs, tu rentrais chez nous, tu prenais ta place sur l’accoudoir du canapé que nous avions aménagé pour toi avec coussin moelleux et couverture.

Tu as grandi et commencé à pondre, tu étais adulte. Nous t’avons offert de nombreux nids douillets avec rideaux (intimité oblige) pour que tu sois à l’aise car tu aimais changer de nid , on a retrouvé tes œufs dans les tiroirs à chaussettes et à sous-vêtements de ton papa, c’était Pâques tous les jours ! Je me souviens, tu as même pondu et chanté dans la voiture, on nous regardait bizarrement au feu rouge ! Nous ne savions plus où nous mettre.

Tu es devenue une personne dans notre famille, nous t’avons bichonné comme un enfant. Nous ne pouvions plus vivre sans toi, tu nous as donc suivi partout.

Nous t’avons emmené en weekend et en vacances en camping car, à la plage, tu étais présente aux pique-nique, nous t’avons promené pour que tu vois autres choses que ton jardin.Je te revois en train d’escalader le plan de travail du camping car, traversant l’évier et la plaque de cuisson pour nous retrouver dans le lit le matin.

Au fil des années, tu es devenue plus intelligente, plus chipie, joueuse et plus capricieuse. 10730886_405082452978780_9199188406091411925_n

Tu te cachais derrière le rideau pour me pincer (j’en profitais pour te chatouiller les pattes qui dépassaient) , tu faisais barrage devant le frigo pour avoir TON raisin, il fallait te pousser. On s’amusait à te provoquer en te bousculant et en employant le mot « t’arrête », tu devenais furieuse, tu baissais une aile en bouclier et tu devenais une poule de combat car tu te battais comme un coq surtout avec Jérôme. Tu détestais ses gants de musculation et tu l’attaquais.

Pour monter sur le canapé qui était devenue trop haut, tu me piquais et montais sur ma jambe pour faire l’ascenseur. Tous les matins, tu montais l’escalier dès que tu nous entendais parler pour venir te coucher entre nous deux. Tu m’accompagnais dans la salle de bain, couchée sur le tapis. Tu sautais sur la porte fenêtre pour nous dire que tu voulais rentrer, quand tu ratais une marche et quand on te bousculait tu te vengeais sur nos pieds.
Tu réclamais ton jus d’orange le matin, tu étais toute folle quand je te présentais ta boîte à graines de tournesol décortiquées que j’achetais en magasin Bio.

10850090_405156269638065_1311503023914503809_nDans le jardin tu restais collée à nous, on cherchait des insectes ou des vers ensemble et tu devenais sauvage, une vraie furie, ça faisait mal !
Tu as goûté à tout en toute confiance aux aliments que je te montrais avec tapotant avec mon doigt.
Tu te levais à la fin du repas car tu savais que tu allais picorer dans notre assiette, tu adorais manger le yaourt à la cuillère le soir dans le canapé , boire du pierrier, du panaché.
Quand on te parlais, tu piquais tout ce que tu trouvais autour de toi pour te rendre intéressante. Tu t’es endormie dans toute les positions sous les papouilles , à l’envers, sur le côté, tu étais en confiance totale. Quand je déballais un colis, tu venais faire la curieuse et on déballait ensemble en papotant.

Je chantais avec toi, parfois c’est moi qui commençais, je sais faire la poule maintenant (les voisins s’en souviennent). Nous n’avions plus de voix…
Tu « rigolais » quand il y avait des bruits bizarres. Tu roucoulais les yeux fermés quand je chuchotais ton nom. Tu fouillais et grattais dans le linge qu’on triait, tu adorais les chaussettes. Tu poussais des petits cris derrière la porte du jardin quand tu nous entendais rentrer, je t’attrapait avec une main et te mettais au chaud dans mes bras.Parfois, tu rentrais mouillée (tes plumes n’étaient pas étanches), je te séchais dans une serviette et au sèche cheveux, tu étais adorable, tu ne bougeais pas et te semblais apprécier. 10440262_405155009638191_4169596122574851321_n

La liste est encore bien longue, d’autres souvenirs me reviendront dans le temps et les larmes couleront encore. …
Nous nous sommes adaptés à toi et inversement, nous avons communiqué, un échange hors du commun qu’il nous est impossible d’oublier.

Ton absence est bien difficile à combler tant tu nous as apporté, des fous rires, des moments de tendresse, une complicité hors pair.
Tu es partie trop tôt mon poussin, tu nous manques énormément.

A notre Pioute, née en septembre 2006, décédée le 15 décembre 2014…

Rose

› Pour voir plus de photos de Pioute CLIQUEZ ICI

À propos Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

15 commentaires

  1. Merci. Mes deux poulettes, Diddaye actuellement , m’apportent tellement que je ne peux plus concevoir la vie sans une boule de plumes à mes côtés. Mon quotidien est tellement animé par leur présence que je m’ennuie si Diddaye n’est pas avec moi.
    Elles sont incroyables les poules

  2. trop touchante la petite Pioute ! elle a eu beaucoup de chance, une vie pas ordinaire et pleine d’amour et d’amitié

  3. une histoire très émouvante et très touchante

  4. touchante histoire, l’amour n’est jamais ridicule.J’ai 4 cocotte dans mon jardin depuis 3 jours, et j’y suis déjà très attachées
    Amitiés

  5. l’histoire de pioute ma énormément touché j’ ai trouvé cette poule hiper sage et rigolote je vous encourage
    a faire pareil avec une autre poule.

    • Merci. J’envisage de me remettre à la maternité avec un nouveau poussin. Je vais encore me transformer en maman poule. Ma cocotte chérie n’est évidement pas remplaçable, elle était exceptionnelle a mes yeux même si elle n’était pas toujours tendre avec nos pieds ;-). Mon prochain bébé sera bichonné comme il le mérite et aura une vie de rêve pleine d’aventures, de câlins, de promenades etc…

  6. alors je suis aussi (entre autre) amateur de poules,votre poule etait de quelle race?
    apparemment c’est une race naine mais je ne la connais pas.vous l’avez vraiment apprivoisée …super

    • Ma Pioute était probablement issue d’un croisement. Elle avait plus de poils que de plumes ( des plumes cassées au bout ) , du sang Pékin je pense. Elle pesait un kilo.

  7. Quel émouvant témoignage…j en pleures.je ne pensais pas que cela puisse être possible. Pioute a eu une belle vie….bon courage a vous..

    • Merci beaucoup. Ma petite cocotte me manque énormément, elle avait une telle présence qu’il est difficile de ne pas l’imaginer à la maison. Souvent, j’ai des réflexes de partage avec elle, de besoin de la papouiller, allant vers l’accoudoir du canapé où elle avait sa place.
      C’était ma première expérience avec une poule et elle a été extraordinaire.

      • Je vous comprend. La relation que vous avez eu avec Pioute est hors du commun.Elle faisait partie de votre quotidien, c est extraordinaire. Votre témoignage me touche beaucoup. J y penses souvent. Je suis sûre que Pioute veille sur vous..
        Plein de courage
        Cathy

        • Merci beaucoup. Je me sens comprise et cela me fait très plaisir de voir que des personnes telles que vous ayez autant de sensibilité envers les animaux.

          • J’ai 2 poulettes qui ressemblent à des padous » »elles sont très drôle se couchent quand j’arrive’demandent des caressés et mangent dans ma main’on me les a données poussins’ma voisine en est fane »ses petits enfants aussi ‘elle ne pensait pas qu’un jour elle trouverait cet animal si attachant’j ‘ ài aussi 2 sebrights ‘un vrai bonheur

          • super relation ! bravo Rose, je ne laisse jamais de commentaires nulle part mais j’adore votre sensibilité et finesse… j’attend les 3 premières poules de ma vie demain et je suis très excitée… une padoue et 2 poules de soies (une blanche une rousse) helas je n’ai pas pu avoir de Pekin, une frisée, c’était mon 1er choix, mais j’espère avoir une 4è poulette dès que possible… les animaux nous donnent tant de bonheur, l’amour n’est jamais ridicule, il n’y a pas de frontière entre espèces… l’amour c’est l’amour et je plains les humains qui ne connaissent pas

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*