Cot Cot ! Poule's Club est en vacances du 1er au 31 août. Pendant cette période les commentaires seront désactivés. 

Le service client sera assuré par e-mail : service-clients@poules-club.com

Bonnes vacances à tous et rendez-vous le 1er septembre.

Questions fréquentes sur les poules

Comment protéger mes poules du renard ?

Le renard, prédateur connu des poulesLe renard est un redoutable prédateur pour nos poules, c’est aussi le plus fréquent dans nos campagnes. Depuis toujours, il rôde  autour des poulaillers, espérant des proies faciles. Car face à lui, nos poulettes n’ont guère de chance de s’en sortir. Il n’est pas rare de trouver toutes ses volailles dévorées par le renard, même en pleine journée.

C’est à la période de reproduction de mars à juillet qu’il est le plus actif. Les femelles ont besoin de forces, et les petits de nourriture pour survivre. Il prend alors plus de risques pour nourrir sa progéniture. Il est même capable de s’aventurer près des maisons en plein jour.

Crottes de renard
Crotte de renard. Photo source › www.cndp.fr

Le renard est omnivore. Il se nourrit le plus fréquemment de petits gibiers comme les lapins, les taupes, les rongeurs, les oiseaux et même les  hérissons… Il consomme également des baies et des fruits.

Vous avez peut-être d’ailleurs déjà retrouvé près de votre maison, ou près de l’enclos de vos poules, des crottes de renards. Nous en voyons régulièrement ; très souvent on y trouve des noyaux de cerise dont ils sont très friands.

La déforestation, le remembrement, et l’avancée de l’homme sur la nature a fait que le territoire du renard diminue d’année en année. S’il a du mal a trouvé des ressources naturelles sur son territoire de chasse, il est obligé de se rabattre sur des proies mises à  sa disposition.

C’est pourquoi nos poules sont convoitées par le renard. Il consomme en général sur place s’il en a le temps, mangeant les entrailles et la viande. Il peut aussi couper la tête pour l’enterrer et la manger plus tard, ou bien l’emporter.

Les besoins nutritifs du renard

• Besoins en nourriture du renard : 500 g par jour (120 kcal).
• Besoins de la femelle en fin de gestation et en cours de lactation : 700 g par jour.
• Besoins des renardeaux en fin de croissance : jusqu’à 1 kg de nourriture par jour.

Source › www.chambon.ac-versailles.fr

Le renard convoite nos poulesComment faire pour protéger ses poules du renard ?

• Premier point important : le poulailler doit être fermé tous les soirs, quelle que soit la période de l’année. Si on laisse un poulailler ouvert le soir, on offre ses poules au renard en repas. Il peut ne rien se passer pendant 1 an, 2 ans, et un beau jour, on retrouve ses poules éventrées… La première protection est donc un poulailler fermé.

La porte du poulailler doit être inviolable et équipée d’un système de fermeture de qualité. Trop de portes de poulaillers du commerce se ferment avec de simples crochets. Les renards et les fouines sont capables de gratter et faire sauter ces crochets. Préférez les verrous, plus sûrs.

Attention, si votre poulailler est équipé d’un pondoir extérieur, c’est également une formidable porte d’entrée pour le renard. Là encore, trop souvent le système de fermeture est un crochet. Avec ses pattes et ses dents, le renard est capable de déchiqueter la fermeture et de s’introduire par le pondoir (plusieurs éleveurs familiaux ont déjà posté ce type de photos sur Facebook). Là encore, il faut consolider le système, quitte à rajouter un mousqueton.

Deuxième point important : le grillage doit être irréprochable. Même si on sait que le renard est capable de grimper à un grillage qui le permet, il a plutôt tendance à chercher à s’introduire par le bas. Il va creuser sous le grillage pour se faire un passage. C’est pourquoi le grillage doit être bien tendu et idéalement enterré sur 30 – 40 cm. Il doit être également suffisamment solide, pour éviter que le renard ne le détruise avec ses dents, ce qui est possible avec un grillage trop fin.

Une astuce consiste à placer tout le long du grillage et à l’extérieur, des dalles de 40 cm pour l’empêcher de creuser au pied du grillage. Par instinct, c’est ce qu’il cherche à faire ; il n’ aura pas l’idée de creuser avant ces dalles.

Système anti-renards
Le système anti-renard de chez Omlet

Omlet, le fabricant Anglais de poulaillers en plastique est le premier à avoir conçu des enclos grillagés anti-renard. Tout le long, un grillage supplémentaire est posé au sol, empêchant toute intrusion. Comme cela a été expliqué ci-dessus, le renard ne peut pas creuser avec ce dispositif.

Pour en savoir plus sur les poulaillers en plastique Omlet et leurs enclos sécurisés, cliquer ici

Grillage recourbé
Grillage recourbé en haut Photo source › www.natagora.org

Enfin, il est recommandé de recourber le grillage vers l’extérieur en formant un angle d’environ 30 °.

Il est également possible d’envisager d’électrifier l’enclos en cas d’attaques répétées.  Il faut dans ce cas, voir avec le professionnel comment l’adapter à l’élevage de poules.

• Troisième point important : la nourriture. C’est une erreur de laisser les graines de ses poules dans l’enclos la nuit. Elles attirent les rongeurs, qui peuvent transmettre des maladies à nos poules ; et ces rongeurs attirent les renards qui finissent par s’en prendre aux poules…

Astuces d’éleveurs pour faire fuir le renard

• Les odeurs

Comme tous les animaux, le renard est sensible aux odeurs et celles de ses prédateurs le font fuir. La nôtre donc, et celle de nos chiens. Pour cette raison, certains éleveurs font ceci : ils déposent le long du grillage de l’enclos de leurs poules, des touffes de leurs cheveux et des touffes de poils de leur chien.

Ils urinent également aux mêmes endroits (source Hervé Husson › Guide complet de l’éleveur amateur ).

On peut aussi laisser son chien parcourir régulièrement l’enclos, lorsque les poules sont encore dans leur poulailler.

• Le bruit

Que ce soit pour faire fuir le renard ou tout autre prédateur, le bruit est également un allié précieux. Ainsi, nombre d’éleveurs laissent une radio allumée dans l’enclos de leurs poules la journée.

• Les ultras-sons

Pendant quelques années, au début de notre élevage,  nous avons utilisé un système répulsif à ultra-sons. Je ne peux pas garantir qu’il ait été efficace, même si nous n’avons jamais eu aucune attaque. Il fonctionnait sur piles, et a fini par tomber en panne. Il est vendu pour faire fuir chiens et renards. Il existe maintenant des modèles fonctionnant sur batterie solaire.

Il s’agit de ce type de matériel › appareil ultra-sons anti-renard

Pour conclure

Il est primordial de renforcer la sécurité du poulailler et de l’enclos si besoin en vérifiant les points à revoir un par un.

Vivant en pleine campagne, nous avons finalement opté pour des poulaillers en plastique ultra-sécurisés de la marque Omlet. Ils sont équipés dePoulailler Eglu Cube systèmes de fermeture inviolables. Les pondoirs de ces poulaillers ne sont pas extérieurs comme sur les poulaillers en bois, ce qui renforce leur sécurité.  Nous sommes ainsi certains que le renard ne pourra pas s’y introduire la nuit.

• Pour découvrir le poulailler Eglu Go up (3/4 poules) en test et tous ses avantages › cliquer ici

• Pour découvrir le poulailler Eglu cube en test (4/6poules) et tous ses avantages  › cliquer ici

Le renard frappe n’importe où et aucun éleveur n’est à l’abri, nous sommes tous concernés.

Poule’s Club participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Noter cet article :
[Note moyenne : 3]
Tags

Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

Cot Cot qui pourraient vous intéresser aussi

28 Cot Cot sur “Comment protéger mes poules du renard ?”

  1. Bonjour,

    Chez moi, les poules sont en totales libertés , le soir , elles sont fermées dans le poulailler.
    Le renard depuis quelques semaines m »emportent 2 à 3 poules par jour, qui plus est, des mères poules donc des poussins orphelins.
    J’ai 2 gros chiens, un Patou et Saint Bernard qui sont bon gardiens mais pas assez pour faire fuir le renard. Ils sont en permanence avec les poules.
    J’ai également une chèvre, bouc de race alpine ainsi que 2 chevreaux. un couple d’oie de guinée.
    Je viens ici témoigner car ni les chiens, ni les chèvres, ni les oies feront fuir le renard si celui -ci a faim ou bien que la femelle a ses petits.
    Il n’y a pas grand chose qui empêchera le renard de voler vos poules si ce n’est un enclos bien fermés avec le grillage bien enterrés.
    Cordialement

  2. bonjour,

    ce matin, plus que des plumes de ma poule de soie pourantant dans un poulailler fermé et dans un lotissement !

    Renard , founine ?
    la seule possiblité c’est de passer à travers les mailles du grillage pourtant plus serré en bas , quel maille faut il ?

    merci de vos avis

    cordialement

    1. Bonjour Phil, quand vous dites que le poulailler était fermé, vous parlez de la porte de l’enclos attenant mais pas celle de la partie nuit ?

      ————————————————————

      Isabelle Goriaux

      AUTEUR DE : Le Guide Poule’s Club – Régler les problème de ponte chez ses poules pondeuses – Soins des poules, prévention et petits remèdes naturelsLe petit guide de la découvaison

      1. bonjour,
        JE PARLE BIEN de la partie nuit , c’est un petit poulailler où on met la poule la nuit,
        petit enclos grillagé 1,6*0,90m avec toiture rigide.
        Le grillage est sans doute pas assez fin ? mais de la à faire passer un renard et à sortir la poule ….

        1. Bonjour Phil, la partie nuit ne doit pas être grillagée. Les poulaillers classiques peuvent être fermés la nuit et sont en panneaux rigides. L’accès à l’enclos grillagé est dont fermé par une porte. Si c’est un renard il est possible qu’il ait creusé par dessous, avez-vous vérifié ?

  3. Bonjour,

    Nous avons également perdu une de nos poules la semaine dernière. Que des plumes, nous supposons donc que Mr ou Mme Renard est venu faire emplette… Nous sommes donc très craintif pour notre petite dernière. Pensez-vous qu’en journée, je puisse la laisser déambuler dans l’enclos ? A partir de quelle heure faut-il fermer le poulailler ? Tellement peur qu’il revienne nous la laissons enfermer toute la journée et nous la sortons un peu en rentrant du travail, mais comme on m’a dit qu’il attaquait au coucher du soleil j’ai tendance à la rentrer assez vite….
    Autre question : nous supposons qu’il est passé par le mur d’enceinte sur un des côtés de l’enclos. Est-ce que mettre un filet au-dessus de l’enclos servirait à quelque chose ? Ou installer une biquette naine dans le même enclos ? D’après les commentaires précédents je semble comprendre que ça ne sert à rien… Nous ne savons pas que faire et souhaitons trouver la solution avant d’en reprendre.
    Merci pour vos réponses,
    Solenn

    1. Bonjour, l’urgence en effet est de sécuriser les points de passage possible. Le filet est surtout efficace contre les rapaces. Les renards creusent, aussi si le grillage n’est pas enterré il pourra repasser. Il peut aussi s’agir d’un chien errant. Pour la biquette en effet, cela ne semble pas fiable.
      Que ce soit un renard ou un chien il peut revenir en journée.
      Si vous pensez que le passage est le mur d’enceinte, il doit être possible d’agir à cet endroit en y posant un grillage par exemple ou un autre système pour le surélever.

      ————————————————————

      Isabelle Goriaux

      AUTEUR DE : Le Guide Poule’s Club – Régler les problème de ponte chez ses poules pondeuses – Soins des poules, prévention et petits remèdes naturelsLe petit guide de la découvaison

  4. J’ai des poules et deux chèvres depuis des années cela n’as pas empêché Mr renard de venir me manger les poules, 5 en un an, elles dorment toutes dans une cabane je ne peux donc pas fermer tous les soirs, les chèvres se couchent plus tard que les poules. Donc en résumé les chèvres ne servent à rien contre les attaques du renard, je cherche aussi une solution contre se satané renard.

    1. Bonjour Muriel, si le poulailler reste ouvert le soit c’est encore plus compliqué. L’idéal serait peut-être de séparer les poules des chèvres la nuit et de fermer pour leur sécurité.

      ————————————————————

      Isabelle Goriaux

      AUTEUR DE : Le Guide Poule’s Club – Régler les problème de ponte chez ses poules pondeuses – Soins des poules, prévention et petits remèdes naturelsLe petit guide de la découvaison

       

  5. Bonjour, hier soir, je n’ai pas fermé les poules (choses que je fais rarement) et ce matin en rentrant du boulot je suis allée au poulailler pour leurs donner à manger. Dans le poulailler il y avait des plumes de partout jusque dehors, j’ai suivi les plumes jusqu’à dehors et tomba sur une de mes poules avec le ventre éventré et le coup fracturé. Je voudrais savoir si c’est bien un renard qui a éventré ma poule et comment protéger un peu mieux mon poulailler.

  6. Ah ça alors, je ne savais pas. Moi, j’ai un terrain de 3000 m2……comment faites-vous pour les plantes ? Ma fille (42 ans) qui vient me voir tous les week end avec sa famille, n’arrête pas de me parler de chèvres……

  7. Je viens de vivre l’horreur et je n’arrive pas à m’en remettre.
    Après avoir eu la douleur de perdre ma belle petite pékin splash Nelly d’une ponte interne, j’ai retrouvé mes 3 autres pékins Julie, Brune et Marguerite mortes dans leur poulaille. Il paraît que c’est une fouine.
    Marguerite n’avait plus de tête.
    Trois ans de pur bonheur. Ce poulailler restera à l’abandon.
    Je m’oblige à être là à la tombée de la nuit, je pulvérise de l’eau de lavande le soir, à l’extérieur de mes 3 autres poulaillers, bref, je crains sans arrêt le pire.

      1. Bonjour Isabelle. En fait, je suis Nanacoeur, je me suis trompée de pseudo.
        Oui, je me suis endormie sur mes lauriers, en 11 ans de cocottes, j’ai crû que rien ne m’arriverait. J’ai trouvé la faille et je m’en veux encore plus. Une ouverture d’aération non grillagée. Je me hais. Du coup, j’ai passé en revue les 3 autres petits poulailler. Celui de mes 2 rouquines avait 2 trous de la grosseur d’une pièce de 2€……j’ai grillagé.

          1. Non Isabelle, le trou en question, c’est celui que je viens de grillager.
            L’autre était une large bande d’aération cachée par un lino. J’ai trouvé le lino penché et j’ai vu.

          2. Ok. Un peu lassée aussi et surtout inquiète du manque de sécurité des poulaillers en bois, je suis passée au plastique, avec les supers poulaillers de chez Omlet.

            Moi qui, au départ ne voulait que du bois, je suis conquise par ces poulaillers!

            Aucun problème de sécurité je n’ai plus aucune inquiétude. Vous pouvez les voir en démo ici (le plus grand) › http://poules-club.com/test-poulailler-eglu-cube/ et le plus petit › http://poules-club.com/le-poulailler-eglu-go-up-de-chez-omlet-en-test-chez-poules-club/

  8. Bonjour
    J’avais une adorable poule rousse prénommée Alice qui a été dévorée par 2 chiens de mon village.
    Céci s’est produit dans son parc alors que nous avions à peu près tout prévu comme protection sauf la force d’un lévrier irlandais qui a défoncé la porte grillagée. Les liens ont sauté sous la force de l’animal.
    La suite à du être horrible.
    Nous avons trouvé des plumes partout et des morceaux de notre poulette dans son enclos
    C’était dimanche il y a maintenant 10 jours.
    Nous avions commande 2 autres poules rousses pour tenir compagnie à Alice qui venait juste de perdre sa compagne d’une maladie.
    Je suis allée chercher les 2 poules vendredi soir.
    Depuis elles vivent terrées dans leur petite maison a l’abri des regards
    Nul doute pour nous qu’elles sentent ce qui s’est passé à cet endroit même.
    J’ai pourtant nettoyé au maximum mais celà n’est pas suffisant.
    Et aussi doublé le grillage partout et renforcé les attaches.
    Est ce quelqu’un aurait une idée pour qu’elles puissent être apaisées et profiter de leur enclos ?
    Tout cela nous rend très tristes.
    Merci pour vos réponses.

    1. Bonjour Désolée pour votre poulette. Pour vos deux petites nouvelles, ce que vous décrivez est relativement courant surtout chez les poules ayant vécu leurs premières semaines en hangar. C’est un stress assez important pour des animaux relativement peureux de se retrouver dans un nouvel environnement, c’est ce que vivent vos deux poules. Je ne pense pas que ce soit lié à ce qui s’est passé. Il faut les laisser apprivoiser leur nouveau poulailler et les laisser prendre le temps de s’adapter. Elles choisiront de sortir lorsqu’elles seront prêtes. Pour les encourager il est bien d’installer leur mangeoire et leur abreuvoir au pied du poulailler.

      1. Bonsoir et merci pour votre prompte réponse.
        Aujourd’hui , elles ont consenti à sortir vers la fin de l’après-midi et à s’aventurer dans le parc clos autour de leur poulailler.
        La mangeoire et l’abreuvoir sont juste à portée de  » bec » pour leur faciliter la vie.
        Celà me rassure de savoir que leur comportement n’est peut être pas dû à l’imprégnation énergétique de la barbarie qu’à dû subir Alice.
        Elles sont rentrées un peu plus tard que le crépuscule après avoir mangé et bu.
        À suivre …

  9. bonjour,
    pour protéger nos poules en liberté totale sur plus de 4000m² (quand elles trouvent que c’est trop petit elle vont faire un tour dans la prairie du voisin où broutent des charolaises), une personne met ses ânes et ses chèvres régulièrement dans l’enclos. Depuis je n’ai plus vu le renard rôder.
    Je pense construire un petit abri pour pouvoir y mettre un couple de chèvres naines.

Laisser un commentaire

Close