Accueil » Questions fréquentes sur les poules » Faut-il protéger les poules du froid en hiver ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (223 avis - Note : 4,71 sur 5)
Loading...

Faut-il protéger les poules du froid en hiver ?

poule-en-hiverVous êtes nombreux à vous poser la question de savoir comment vos poules supporteront le froid de l’hiver et ce que vous pouvez faire pour les y aider.

Naturellement, les poules se préparent  au froid en renouvelant leurs plumes à l’automne, grâce à un phénomène que l’on appelle la mue. Ces nouvelles plumes toutes neuves, les aideront à se protéger des températures plus basses.

Le froid est bénéfique à tout organisme vivant, il tue microbes, bactéries et parasites.

Vous pouvez cependant  mettre en place quelques actions cohérentes du moment que vous ne tombez pas dans l’excès. Vous l’avez compris, il faut rester prudent et ne pas trop en faire, sinon vous risquez l’effet contraire désiré, et créer sans le vouloir un climat humide néfaste à leur santé. Ces conseils sont valables, quel que soit votre lieu de résidence.

Voici les conseils Poule’s Club pour que vos poulettes passent un bon hiver sans stress et sans aucun risque pour elles.

Installer une lampe chauffante est-il utile ?

poules-perchees

Les poules se serrent en hiver

Les poules qui vivent dans les régions très froides comme le Canada par exemple savent se protéger seules du froid : elles ne sortent pas.

Dans des cas extrêmes où les températures atteignent  – 20 , – 30 degrés on peut envisager ce type d’installation en restant prudent pour éviter les risques de sur-chauffage.

Le chauffage classique est bien sûr à proscrire, il est dangereux et peut être source d’incendie. Les lampes chauffantes sont des lampes spéciales qui émanent de la chaleur et de la lumière.

Sur certains sites internet, il est mentionné que ces lampes peuvent être utilisées à partir de 0 degrés. Ces informations sont erronées et divulguées par des personnes qui n’élèvent pas de poules, ce qui est vraiment dommage. Ces lampes allumées jour et nuit perturbent les poules et agissent sur leur métabolisme. Aussi, encore une fois, elles ne peuvent être utilisées que dans des cas extrêmes.

Les erreurs à ne pas commettre

• Colmater les aérations du poulailler. En pensant bien faire certains éleveurs familiaux bouchent les différents trous d’aérations du poulailler. Or, comme nous l’avons mentionné un peu plus haut, plus que le froid, les poules craignent l’humidité. Elle est source de maladies et maux divers : rhumes, arthrite, coryza, bronchite…

Surtout, laissez ces aérations opérationnelles même en hiver. L’air doit pouvoir circuler normalement à l’intérieur de leur habitat. Si vos poulettes ont froid, elles sauront se serrer les unes contre les autres pour garder et partager leur chaleur.

sortie-poules-dans-la-neige• Isoler le poulailler avec du polystyrène. Le polystyrène étant isolant, certains éleveurs ont eu l’idée d’en coller des plaques sur les parois intérieures du poulailler.

Or, nous avons eu de nombreux témoignages relatant que les poules picorent et mangent le polystyrène. Compte tenu de la composition de ce matériau, vous imaginez bien combien cela peut être néfaste à leur santé.

De même, pour éviter les picorages, il est conseillé d’éviter tout autre matériau accessible comme le carton, le plastique, les journaux…

• Oublier l’eau de vos poules. L’eau est primordiale,  en été comme en hiver. Outre le fait que multiplier les points d’eau en installant des abreuvoirs à des endroits différents du parcours est une bonne idée, il faut penser à vérifier l’état de l’eau en hiver, idéalement plusieurs fois par jour.

Si elle est gelée, vos poules ne pourront pas boire, or, comme nous l’avons expliqué dans un article sur l’importance de l’eau (Pourquoi l’eau est importante pour nos poules), elles doivent boire à volonté sans jamais en manquer. Nous vous donneront un peu plus bas des idées pour garder l’eau de vos poules accessibles par températures basses et pour éviter qu’elle ne gèle.

• Laisser vos poules enfermées. Empêcher vos poules de sortir du poulailler sous prétexte qu’il fait froid créée du stress, des risques de picages, de maladies… Il vaut mieux les laisser gérer elles-mêmes ce moment. Elles sortiront si elles estiment qu’elles peuvent le faire, même s’il fait moins 10 dehors, et qu’il y a de la neige. Faites-leur confiance 🙂

Conseils pour aider vos poules à passer un bon hiver

• Augmenter la litière. N’hésitez pas à rajouter foin, paille, copeaux… dans le poulailler en quantité plus importante que d’ordinaire. Laissez des couches importantes, retirez les fientes au fur et à mesure tous les jours et refaites des couches.

• Installer des perchoirs en quantité suffisante. Pour que vos poules ne soient pas en contact avec le sol, là où le froid est plus important, assurez-vous qu’elles puissent toutes se percher si elles le désirent.

• Dégeler l’eau. L’eau gelé en hiver est un réel problème, quelle que soit la région. Chez nous, en rajoutant de l’eau chaude le matin et en installantchauffe-breuvoir les abreuvoirs à l’abri, en général cela suffit, l’eau reste disponible jusqu’au soir.

Mais dans certaines régions, l’eau gèle en permanence, tout au long de la journée. Si vous êtes présent et que vous rajoutez de l’eau chaude régulièrement alors tout va bien.

Par contre en cas d’absence il vous faudra trouver des solutions. Le mieux est d’installer vos abreuvoirs à l’abri du vent, dans un coin ensoleillé la journée.

Certains éleveurs mettent un peu de sel ou de sucre dans l’eau pour retarder le gel. Cela fonctionnerait apparemment mais pas en dessous de – 4, – 5 degrés. D’autres posent des morceaux de bois dans l’abreuvoir, encore une fois pour retarder le gel. D’autres enfin, utilisent des plaques chauffantes de ce style › plaques chauffantes abreuvoirs. Il faut avoir une source d’alimentation à proximité.

Leur installer un abri extérieur avec bâche ou couverture : si vous vivez dans une région à neige, l’abri extérieur sera le bienvenu. Certaines poules n’aimeront pas rester des heures dans la neige et l’abri permet de leur mettre à disposition au sec, eau et nourriture.

Bâche protectrice anti-froidOn peut envisager un abri simple réalisé avec quelques tasseaux recouverts d’une bâche en plastique qui aura l’avantage d’emmagasiner un peu de chaleur avec quelques rayons de soleil… même hivernal.

Vous trouverez ce type de bâches protectrices et très résistantes sur le site en ligne Omlet. Opaques ou
transparentes, elles peuvent s’adapter  à n’importe quel enclos provisoire ou même être installées sur un poulailler en hiver. Elles protègent du froid et de l’humidité, mais aussi de la pluie en été. On peut aussi envisager de les poser sur une mue.

L’avantage de ce type de bâches, est qu’elles sont équipées de crochets élastiques pour bien les maintenir attachées là où on le souhaite. Vous pouvez même acheter des crochets à part.

Une bâche classique de bricolage ne fera pas aussi bien l’affaire. Même en étant maintenue par des pierres ou Crochets bâcheautres objets lourds inesthétiques, elle ne résistera pas de toute façon à un vent trop violent. Nous en avons vécu l’expérience lorsque nous avons voulu installer ce type de bâche sur une mue. De plus, la pluie avait tendance à stagner aux endroits où elle était mal tendue, et à déformer la bâche trop fine qui finissait pas s’affaisser.

Une bâche protectrice dont c’est la réelle fonction, ne posera pas ce type de problèmes. Et vous avouerez que sur le plan esthétique c’est bien plus joli qu’une bâche bleue ! Vos poules seront à l’abri du vent et de l’humidité. Il existe plusieurs tailles différentes allant jusqu’à 2 mètres.

Pour voir toutes les bâches proposées chez Omlet › Cliquer ici

patee-chaude-hiver• Leur confectionner des pâtées chaudes. Vos poulettes adoreront déguster de délicieuses pâtées maison que vous leur distribuerez chaudes ou tièdes deux fois par jour, le matin et en fin de journée. Les pâtées peuvent être à base de riz ou de semoule cuite, que vous compléterez de légumes divers (haricots, carottes, oignons…), légumineuses (lentilles, pois, fèves…), de protéines (viande, poisson, œufs durs cuits…).

• Leur donner du maïs en fin de journée. Le maïs peut être augmenté en hiver car il permet aux poules de fabriquer de bonnes réserves de graisse. Ceci les aidera à se protéger naturellement du froid. 

• Protéger crête et barbillons : Une éleveuse professionnelle nous en a parlé : en cas de températures vraiment basses (en dessous de 0 °) la crête et les barbillons des poules et des coqs peuvent geler. Nous ne l’avons pas vécu personnellement, mais Marie préconise dans ce cas, de les enduire de vaseline pour les protéger. L’opération est à renouveler tous les jours.

Pour élever vos poules en toute sérénité, optez pour le guide Poule’s Club en version numérique cliquer ici ou version papier cliquer ici

Poule’s Club participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

À propos Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

32 commentaires

  1. En çe moment il fait très froid, jusqu’a -6 degrés et ça ne dégèle pas de la journée, ça ne semble pas géner les poules, je leur donne ã manger chaud et dégèle l’abrevoir, elles pondent de beaux oeufs mais quand je les récupère quelquefois le matin ou en fin d’après midi je me demande si ils peuvent geler et si ils sont quand même bon à consommer ?

    • Bonjour Jean, oui dans certaines régions encore plus froides, il est possible de retrouver des œufs gelés d’après certains éleveurs. Vous dire s’ils sont consommables ou non, personnellement, je ne sais pas.

      Par – 6 les œufs en gèlent pas. Surtout que, heureusement il fait un peu moins froid dans les poulaillers 🙂

  2. Merci pour tous vos conseils, étant néophyte car j’ai adopté 4 poules pondeuses cet automne je suis toujours à la recherche de bons conseils. Il fait très froid dans les Vosges depuis 3 jours, il y a même de la neige, j’ai une poule qui est morte pendant le weekend du nouvel an, j’étais absente et c’est ma fille qui s’occupait des poules. Parait-il que les poules craignent la neige car elles peuvent attraper froid par les pattes depuis je les laisse donc enfermer dans le poulailler et cela me peine car elles ont l’habitude d’aller dans le terrain que j’ai délimiter par un filet en attendant de construire un parc en dur au printemps.
    Je leur donne de l’eau tiède avec une goutte d’huile essentielle de thym, une soupe de légume et de reste de repas. Qu’en pensez vous

    • Bonjour, merci à vous :). Il n’est pas certain que votre poule soit morte à cause du froid, à moins qu’elle n’ait pas pu lutter à cause d’un poids trop inférieur. L’idéal est qu’elles puissent sortir si elles en éprouvent le besoin, et qu’elles puissent se mettre au sec également. En plus de ce que vous me citez vous leur donnez des graines ? L’alimentation est d’autant plus importante en hiver pour les aider à ne pas trop puiser dans leurs réserves. Aussi, des pâtées tièdes à base de pâtes ou riz ou semoule (cuit) avec du thon, ou des oeufs durs entiers écrasés, sont les bienvenues.

      • Merci pour votre réponse, oui je donne aussi des graines en plus de la pâtée. Hier j’étais absente toute la journée, les poules étaient en liberté dans le parc et pouvaient rentrer et sortir du poulailler mais je suis rentrée tard et j’ai constaté qu’il manquait une autre poule et qu’il y avait des plumes partout. Je m’en veux … ce qui est bizarre c’est que ce sont mes 2 blanches herminée qui ont été tuées, peut être que les 2 noires ont été sauvées par leur couleur qui les a protégée ? Maintenant j’angoisse de les laisser en liberté.

        • Bonjour excusez-moi, vous parliez d’une poule morte dans votre premier message, mais vous n’avez pas précisé qu’elle avait été emportée ? J’ai cru comprendre que vous craigniez qu’elle ne soit morte à cause du froid ? Concernant la couleur, je pense qu’il s’agit d’un hasard.

  3. Bonjour,

    J ai 3 poules depuis août de cette année, j ai 2 jardins un devant la maison et un derrière en ce moment elle sont derrière, elles sont en liberté et le soir je les enfermes.
    J aurais voulu savoir si je pouvais les mettre devant la maison les changer de place les laisser 2 mois devant la maison, déjà il y a plus d herbe et elles seront plus a abri du vent pour l hiver. Et avoir plus de soleil. Et les laisser dormir le soir devant la maison. Ma question est ce Qu on peut changer leur environnement du coucher le soir.

  4. Bonjour à tous. Je voudrais vous apporter mon témoignage quant au comportement de mes trois poules selon la météo. Elles sont dans un enclos d’environ 90 m2,au sein duquel se trouvent un pêcher et un jeune pommier. Nous avons construit un abri en bois et y avons installé 2 poulaillers en bois, sur pieds et installés sur des dalles de pierre. Nous mettons de la paille dans chaque poulailler et otons toutes les fientes quotidiennement. Nous ne fermons pas les portes des poulaillers et nos poules choisissent de dormir où elles le souhaitent. Ce sont la plupart du temps les branches du pêcher qui les accueillent et ce, quel que soit le temps qu’il fait (pluie, gelée, vent). Il n’y a vraiment que la tempête qui les fasse rentrer.
    Je pense qu’elles sont « heureuses » de faire ce qu’elles veulent. Certains d’entre vous ont-ils constaté ce desir de dormir haut perché ?

  5. Bonjour.
    J’ai 4 poules dans un poulailler que nous avons tout isolé et recouvert de panneau de bois ainsi qu’une bonne couche de paille (nous habitons à 1200 mètre d’altitude), il y a 2 grille d’aération, une de chaque côté du poulailler et la porte de sortie des poules et malgré ça ma paille devient toute humide alors que je nettoie tous les jours, qu’est ce qui cloche dans ma façon de faire??? Merci de vos conseils car je désespère.

    • Bonjour Nath, il se peut que votre poulailler soit exposé aux vents dominants et/ou que les aérations soient trop larges ?Il se peut aussi que le toit ait des failles qui laissent entrer la pluie… je vous encourage à revoir tous ces points 🙂

      • Déjà, merci pour votre réponse et vos conseil. Nous avons eu des problème avec le toit mais c’est réparé et ça ne coule plu, est-ce que c’est possible que le toit soit encore humide et que ça soit ça mon problème??? Pour l’aération, les grilles font 22 x 15 cm environ et elles sont en hauteur pour pas que ça tire sur les poules. Il me semble que le poulailler n’est pas trop exposé, il est entre 2 remises et dans la forêt.
        Je vous souhaite une belle journée et merci.

        • Bonjour Nath, si la paille est humide, oui il est possible que de l’eau ruisselle du toit. Elle peut couler le long des parois, il faut vérifier si les parois sont bien sèches. Comment est-il installé ? Est-il équipé de pieds ?

          • Bonjour,
            Nous avons fait notre poulailler dans un bâtiment existant que nous avons tout isolé. Le sol était de la terre, nous avons fait un plancher. Les parois sont sèches et le toit aussi.
            Bon week-end.

        • Bonjour,

          Si je peux me permettre, vous dites que votre poulailler est dans la forêt, or les arbres génèrent de l’humidité, ce qui peut expliquer que votre poulailler soit humide. Il faut que l’entrée soit orientée est ou sud.
          Bonne journée

  6. BONJOUR
    PEUT-ON DONNER LES PLUCHES DE TOUT LES LEGUMES ET FRUITS A DES POULE PONDEUSES ?
    MERCI POUR VOS CONSEILS

  7. Bonjour, Je suis de Québec et j’aimerais avoir vos conseils.
    J’ai un beau coq Marans bleu de 4 mois et depuis 3 semaines il a des gonflement dans le bas des yeux.
    Aucun autre symptômes. pas de toux , pas de baisse d’énergie, pas de crête plus pale. Il est très actif.
    Je l’ai isolé pour l’observer mais aucun changement depuis.
    Avez vous une petite idée de ce qui se passe.

  8. Bonjour,

    J’ai 4 poules. Les deux dominantes dorment à l’étage sur le perchoir du poulailler que nous leur avons confectionné avec des palettes (1m40 de haut, de large et 1m de profondeur). Les 2 autres dorment à l’étage inférieur, dans le foin. Je trouve que le foin est trop humide et vais remettre de la paille. Ma question porte sur cet hiver : les poules qui dorment en bas craignent-elles quelque chose ou vont-elles d’elles-mêmes monter pour se percher ? Dois-je installer un 2ème perchoir en bas ? La porte du poulailler est en grillage de poules, devons-nous la colmater mieux pour l’hiver ? SAchant qu’il y a des espaces entre les morceaux de palettes et que l’aération semble se faire ? Merci pour vos conseils.

  9. j’ai oublié de vous mentionné que je suis du québec

  10. si je comprends j’ai pas besoin de mettre du chauffage dans mon poulailler et laisser une porte de sorti ils ont 3 mois merci

    • Bonjour s’ils ont 3 mois maintenant, non. Le froid n’est pas encore arrivé et ils vont grandir d’ici là 🙂

      COT COT Profitez de notre offre DUOLe guide numérique Poule’s Club + le guide numérique Améliorer la ponte de ses poules pondeuses À PRIX SPÉCIAL ACHETÉS ENSEMBLE 7 € au leu de 10,80 €.  Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

      • j’ai une poule soyeuse bleu est-ce plus fragile au froid

        • Bonjour, d’elles-mêmes vos poule resteront dans le poulailler si le froid est trop dur dehors. Certains éleveurs au Québec gardent leurs poules enfermées tout l’hiver. Il vaut mieux voir avec d’autres éleveurs près de chez vous 🙂

          COT COT Profitez de nos offres DUO ou TRIO : Par exemple Le guide numérique Poule’s Club + le guide numérique Améliorer la ponte de ses poules pondeuses + la santé de nos poules À PRIX SPÉCIAL ACHETÉS ENSEMBLE 9,99 € au leu de 15,70 €.  Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*