Accueil » Races de poules » La poule Vorwerk – Caractéristiques et origine
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (464 avis - Note : 4,24 sur 5)
Loading...

La poule Vorwerk – Caractéristiques et origine

vorwerk

Source : La ferme du Monteil

La poule Vorwerk est placée troisième dans notre top 10 des poules pondeuses. D’origine Allemande, elle est le fruit de plusieurs races : la lakenvelder, l’orpington, la ramelsloher et l’Andalouse. Elle a été créé créée dans les années 1900 par  Oskar Vorwerk dont elle porte aujourd’hui le nom.

La Vorwerk est une très belle poule au plumage fauve et camail noir très contrasté qui lui donne cet air si prestigieux. On la remarque tout de suite dans une basse-cour. Elle possède des oreillons ce qui confère également  à son originalité.

Selon ses conditions d’élevage, elle est sociable et vive sans être trop peureuse, ce qui est très agréable. Bonne pondeuse et bonne couveuse elle a  sa place dans votre basse-cour.

Ponte : excellente

Couveuse : moyenne

Race : légère

Poids : De 2,k à 2,5 kg

Poids des œufs : environ 55 g –  coquille blanc jaunâtre

Origine : Allemagne

Standard poule Vorwerk

Le coq

Corps : De grandeur Moyenne, large et profond, Forme rectangulaire arrondie

Tête : Moyenne pas trop large

coq-vorwerk

Source la Ferme du Monteil

Crête : Simple, a peine moyenne, droite 4 ou 5 dents, lobe suivant la courbure de la nuque sans la toucher, texture fine, rouge

Barbillons : Moyens arrondis, de texture fine, rouge

Oreillons : À peine moyens, blancs, bord rougeâtre toléré

Face : Rouge léger duvet

Yeux : Iris rouge jaunâtre

Bec : De longueur moyenne, fort, gris bleu à couleur corne

Cou : De longueur moyenne, Carmail abondant

Epaules : Larges, arrondies

Dos : De longueur moyenne, large, rectiligne, légèrement incliné, selle fournie

Poitrine : Large et bien arrondie, portée profonde

Abdomen : Large et plein

Arrière train : Large et bien développé

Queue : De longueur moyenne, bien implantée, légèrement ouverte, faucilles bien arquées, portée mi-haute

Ailes : Courtes bien serrées, portées hautes.

Cuisses : Charnues, peu apparentes

Tarses : De longueur moyenne, fins, lisses, 4 doigts, couleur bleu ardoisé

Plumage : Bien collé au corps ,plumes molles, arrondies, grandes sans bouffants

La Poule 

Semblable au Coq, compte tenu des différence liées au sexe, dos presque horizontal, crête admise inclinée sur le coté sur la partie arrière.

Standard et photos sourcehttp://perso.nordnet.fr/herve.gingreau/vorwerk.htm

Où trouver la poule Vorwerk

Liste de quelques éleveurs de la race :

  • Verdelot – Région parisienne
  • La Ferme de Beaumont –  Normandie
  • Autres régions :  Volailles Poultry – Cliquez sur le menu en haut à gauche : coqs et poules grandes races étrangères. Les éleveurs sont classés par races.

› Pour voir découvrir d’autres poules de grande race, cliquez ici ou les poules naines ou d’ornement cliquez ici

À propos Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Je souhaites faire part de ma petite expérience. Car, pour avoir eu 2 poules prêtes à pondre de bonnes origines (pure race et issus de petits producteurs locaux) et à des période différentes, je n’ai jamais été satisfait de cette race (à peine un œuf de temps en temps guère mieux qu’une araucana).

    Pour en avoir discuter avec un éleveur sur Verdelot (que vous semblez citer), s’il est vrai que ces poules ont un caractère attachant, ce ne sont pas dans l’ensemble d’excellentes pondeuses (avec un grande variabilité d’un sujet à l’autre). À mon sens, elles ne méritent pas leurs places dans votre classement. Et, elles ne sont pas à conseiller à des néophytes, sinon ils risquent d’être déçus.
    Avicolement

    • Bonjour Bertrand, ce classement n’est pas exhaustif, il en existe bien d’autres. Nous nous sommes basés sur des témoignages d’éleveurs, et comme vous le souligner, la ponte peut varier d’un sujet à l’autre.


      Découvrez notre nouvelle boutique en ligne. Des guides numériques pour vous aider et vous accompagner dans votre élevage familial de poules ›  CLIQUEZ ICI

  2. Salut à tous,

    Nous avons élevés 4 sujets achetés très jeunes à un éleveur qui nous avait dit que c’est une race un peu sauvage et peu familière. Les poussins ont grandit (comme les autres, mais séparés pendant un temps) dans la cuisine puis dans le grand poulailler.
    Nos 4 vorwek sont rapidement devenus aussi attachant et attachés à nous que tous nos autres sujets; Ils traversaient même le terrain à toutes pattes pour venir à l’appel du clicker !!

    Je parle d’eux au passé, car aujourd’hui il ne nous reste que Apple, le jeune coq; les autres ayant été (comme bon nombre de notre famille) massacrés par une meute de chiens chasse non contrôlée.

    Quoi qu’il en soit, Apple est un animal formidable qui aime venir (de temps en temps) faire un câlin, et les poulettes l’étaient aussi.
    Je n’ai pas de recul sur les pontes, et ne suis pas prête d’en avoir n’ayant maintenant plus que 2 coqs non consanguins de cette jolie race colorée.
    Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*