Accueil » Les races de poules naines ou poules d’ornement » La poule Serama : origine et caractéristiques

La poule Serama : origine et caractéristiques

Couple SeramaPrésentation de la Poule Serama par  Xavier Commault (www.petitesplumes.fr), éleveur passionné de la race en Bretagne près de Quimper. Pour en savoir plus sur Xavier, lire l’article concernant  son élevage en cliquant ICI

Origine de la Serama

Elle a été importée aux USA dans les années 2000, ensuite elle est arrivée au Royaume-Uni, puis en Europe continentale, en Hollande, Allemagne…

Souvent appelée « la plus petite poule domestique du monde » en référence aux plus petits individus, dit de classe A, tous les Seramas ne sont pas toujours si petites ! Les Seramas que l’on trouve en Europe sont très éloignées du type Malais que l’on peut voir en vidéos sur internet. Les Seramas Européenes et Américaines sont en fait des « Kapans », un des ancêtres du Serama Malais. Les véritables Seramas Malais sont quasi introuvables en Europe, pour le moment…

Standard de la Serama

La question du standard est en proie à des débats houleux et passionnés. Il y a le standard Américain encore utilisé au Royaume-Uni et le standard Européen.
Ces standards comportent plusieurs différences ou divergences d’avec le standard Malais, d’où la race est pourtant originaire. Le standard Européen est amené à évoluer.

Le standard Américain (pour indication) reconnait 3 tailles : Poules et coqs Serama
• Classe A :  coq < 350 g et poule < 325 g
• Classe B : coq < 500 g et poule < 425 g
• Classe C : coq < 600 g et poule < 500 g

Le standard Européen impose moins de 500g pour le coq et, moins de 425g pour la poule. À l’image de certaines races de pigeon, le Serama est plutôt une race « de posture ».

La race n’est pas encore très fixée, on cherchera une posture, un type, plutôt qu’une couleur.

La reproduction, est un peu délicate avec la présence du gène létal et pour mon expérience, une faible fécondité des plus petits sujets. Plus la taille des parents se réduit, moins il y a de poussins à naître. Certains poussins meurent au bout d’1 ou 2 semaines sans explications… Il arrive que certains sujets particulièrement chétifs ne grandissent quasiment pas et meurent au bout d’1 mois ou 2.  Les sujets de classe A ont beaucoup de problème de fécondité. Tout ceci explique la rareté du Serama et son prix parfois très élevé.

Caractère et aptitudes de la Serama

La Serama est une poule miniature très attachante. Elle a un caractère très docile et familier. Une fois apprivoisée, elle vous suivra partout dans le jardin ! Elle sera curieuse de ce que vous y faites. En Malaisie, son pays d’origine, c’est un véritable animal de compagnie.

Poules SeramaLa Serama n’a pas spécialement besoin d’un régime ou d’une alimentation particulière. J’utilise 4/5 de mélange « Ardennes » ou « Poulet/Poulette, deuxième âge » et 1/5 de granulés poussins (3mm) avec une poignée de coquilles d’huitres broyées. Dans ces mélanges, les plus gros grains (maïs et pois) sont concassés. Pas de maïs entier, beaucoup trop gros. On peut aussi utiliser ou ajouter du mélange Tourterelles. Pour le « training », certains éleveurs Hollandais utilisent des vers de farine vivants, elles en raffolent ! Je leur en donne aussi, en friandise et pour les apprivoiser, pour les habituer à venir manger dans ma main ; succès garanti ! Comme toutes les poules, elles mangent aussi des restes comme pâtes et riz…  et elles aiment bien pâturer et grattouiller pour chercher vers et insectes.

On dit souvent que c’est une poule frileuse… Il y a bien longtemps qu’elle a quitté la Malaisie, et tous ses descendants ont eu le temps de s’acclimater à nos températures, des USA et de l’Europe.  Il faut comme la plupart des poules éviter l’humidité et les courants d’air.

Pour le logement, sa petite taille permet de l’élever dans des petits poulaillers. Attention, en cas de danger, elle vole très bien ! Elle est souvent élevée dans desCoq Seramapetites cages, « façon clapier ». Ce qui permet de l’élever en zone urbaine, et d’avoir beaucoup de sujets dans un simple petit cabanon… Laissez la quand même se balader, pâturer et prendre l’air !

Le cri du coq est plus aigu que chez les autres races, et lui permet ainsi d’être mieux toléré par vos voisins.

L’élevage de Xavier se situe à Plouhinec  en Bretagne –  Finistère Sud

Site Internet :  www.petitesplumes.fr

©  Xavier Commault pour Poule’s Club

Adresses utiles

• Serama Forum Club de France > http://serama.forumgratuit.org

Une petite Serama en vidéo :

2 commentaires

  1. tres belle description sur la poule Serama et les renseignements sont très clairs maintenant j’en sais un beaucoup plus sur elle grâce au blog , poule’s club et aimerai en avoir ! le problème c’est que je ne sais pas ou en trouver dans ma région de L’Isère 38

    • Bonjour Michelle, le mieux est de vous adresser au club de France, ils devraient vous indiquer des éleveurs dans votre région, et surtout vous serez certaine d’avoir un sujet conforme au standard : http://serama.forumgratuit.org/

      COT COT OFFRE SPÉCIALELe guide numérique téléchargeable Améliorer la ponte de ses poules pondeuses OFFERT pour l’achat du livre version papier Des poules chez vous rédigé par Poule’s Club sur le Site de l’éditrice ! Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*