Accueil » Maladies des poules » Les parasites internes des poules : les vers responsables
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (228 avis - Note : 4,23 sur 5)
Loading...

Les parasites internes des poules : les vers responsables

Pour tout savoir des parasites internes des poules

Les principaux vers touchant les poules, siègent dans le tube digestif. Mais il existe d’autres vers, qui eux vivent dans la trachée ou sur la muqueuse du jabot : les capillaires (également présents dans les intestins). Il y a aussi les syngamoses. Le parasitage interne est impossible à éviter quand on élève un animal en milieu restreint. Une poule parasitée peut ne pas montrer de symptômes pendant des mois, maigrir sans que l’on s’en aperçoive, et finir par mourir. C’est pourquoi il est important de vermifuger au moins deux fois par an, et d’agir en prévention. Je ne le faisais pas lorsque j’ai débuté mon petit élevage de poules, mais j’ai compris à mes dépends, que cela était indispensable.

Les principaux vers intestinaux

Chez la poule on retrouve principalement ces deux types de vers :
• Les vers ronds ou nématodes :  les ascaris,  les hétérakis et les capillaires.
• Les vers plats ou cestodes : les ténias.

Repérer les caeucums

Repérer les caeucums. Photo Source : Mémoire online

Les ascaris sont les vers les plus fréquents et heureusement les plus faciles à éliminer. Ils mesurent de 3 à 7 cm pour un diamètre de 1 à 2 mm. On peut en voir dans les fientes après leur élimination.

Les hétérakis mesurent de 1 à 2,5 cm pour un diamètre inférieur à 1 mm. On le retrouve souvent dans les caecums.

Les capillaires mesurent de 1 à 1,8 cm, ils sont difficiles à voir à l’œil nu. Leur aspect est celui d’un cheveu. C’est un parasite de l’intestin mais aussi du jabot.

Les ténias regroupent plusieurs espèces. Ils mesurent de quelques millimètres à plusieurs centimètres, selon les espèces. Bien souvent, ils sont scindés en anneaux. Les ténias se fixent à la paroi intestinale.

vers capillaires

Vers capillaires

Les autres vers

Les capillaires ont été évoqués comme envahissant à la fois les intestins et le jabot. Les syngamoses sont d’autres vers,  hôtes indésirables de la trachée, provoquant des problèmes respiratoires importants entrainant la mort à plus ou moins longue échéance. Les symptômes de la syngamose sont assez reconnaissables : le sujet atteint a du mal à respirer, il lève la tête pratiquement en permanence comme pour chercher de l’air. Il est possible de percevoir un sifflement assez caractéristique. À la longue, il meurt par suffocation lorsque les parasites sont en quantité trop nombreuse. Lire notre article sur la syngamose ici

Symptômes et risques de contamination

• Les symptômes

– La diarrhée avec un aspect mousseux et jaunâtre, est un symptôme fréquent en cas de vers intestinaux.

L’amaigrissement est souvent un symptôme présent mais qui passe malheureusement inaperçu à ses débuts. L’aspect physique de la poule atteinte ne se modifie pas forcément à cause de son plumage. C’est en la soulevant qu’on peut s’apercevoir que son poids est anormal. Il est bon alors de la peser afin d’évaluer la perte exacte de poids. Cela vous sera d’autant plus utile pour déterminer la quantité de traitement à administrer. Pour peser une poule, pesez vous d’abord sans elle, et ensuite avec elle. La différence, vous indiquera son poids.

La baisse de ponte est un autre symptôme pas forcément présent au début du parasitage, mais elle arrive à un moment ou un autre.

L’anémie provoquant un état affaibli, des troubles nerveux, une boiterie… Les ascaris par exemple, libèrent dans l’organisme des déchets toxiques entrainant ces symptômes.

• Le risque de contamination

Les vers pondent des œufs qui sont évacués avec les fientes dans le sol, l’humidité favorisant leur survie. Les larves se développent très rapidement, dans un laps de temps variant de 10 jours à 1 mois. Quand une poule avale une larve en picorant sur le parcours, un nouveau ver se développe dans la poule, et le cycle continue… La contamination entre tous les sujets d’un groupe est donc vraiment très rapide (de l’ordre de 1 mois), d’autant que les vers restent dans le sol pendant des mois. Il est pratiquement impossible de s’en débarrasser à moins de traiter le sol avec des produits à base de sulfate de cuivre. La rotation des parcours est un aussi un moyen  qui permet de minimiser ces risques.

Il est indispensable de traiter TOUS vos sujets en même temps contre les parasites internes

Seul le tenia, qui a un cycle indirect, ne peut pas contaminer une autre poule. Pour que le ténia puisse parasiter une poule, il faut que celle-ci ait picoré un ver de terre ou une limace, eux-mêmes déjà infestés par une larve de ténia.

Quels sont les solutions possibles pour traiter les vers chez la poule ?

On note deux catégories de vermifuges chimiques :

Les vermifuges à base de lévamisole. Le lévamisole est une substance relativement efficace contre les vers suivants :

  • les ascaris ;
  • les hétérakis ;
  • les capillaires ;
  • les cestodes.

Les vermifuges à base de flubendazole, efficaces contre :

  • les nématodes gastro-intestinaux : ascaris, hétérakis gallinarum, les capillaires et les strongles (Trichostrongylus tenuis) ;
  • les nématodes de l’appareil respiratoire : le Syngamus trachea (responsables de la syngamose).

Vous les trouverez en pharmacie ou chez un vétérinaire. Il est souvent préconisé de les donner dans l’eau de boisson afin de traiter tous les sujets en même temps. Le traitement a un désavantage : les œufs ne peuvent pas être consommés pendant 1 mois.

Les solutions naturelles contre les vers

Depuis 2015, j’utilise la terre de diatomée en complément alimentaire. La terre de diatomée serait efficace contre les vers suivants :Prendre soin de ses poules grâce à des solutions naturelles

  • les ascaris ;
  • les capillaires ;
  • les hétérakis.

Je combine des cures de terre de diatomée avec des cures d’ail (principalement efficace contre les ascaris et les ténias), de vinaigre de cidre, et des aliments réputées vermifuges, comme les graines de citrouille, le chou, le thym etc.

D’autres plantes ont des vertus acaricides : la tanaisie, l’absinthe, l’estragon, la sarriette. D’ailleurs, on trouve de plus en plus de produits à base de plantes, vendus comme vermifuges pour volaille : Soluvert, Aviverpuge, Verm X…

Comment utiliser la terre de diatomée ?

Un article a été rédigé sur Poule’s Club, relatant les bienfaits de la terre de diatomée et son utilisation › Terre de diatomée, comment l’utiliser pour nos poules

À quelle fréquence ?

Beaucoup d’éleveurs familiaux vermifugent deux fois par an, au printemps et à l’automne, en prévention. Cependant, Il faut savoir que les vermifuges chimiques, entrainent un phénomène de résistance. Ils deviennent donc à plus ou moins long terme, inactifs sur l’organisme. Cela implique de changer de substance de temps en temps. Personnellement, je n’utilise plus de vermifuges chimiques, mais préfère agir en prévention avec les vermifuges naturels cités, en cure, plusieurs fois dans l’année.

L’importance de l’alimentation

Une alimentation déséquilibrée entraine une carence en vitamines A et B, diminuant les défenses naturelles et augmentant les impacts du parasitage sur l’organisme de la poule. Il est donc important de privilégier une alimentation équilibrée. Voir notre article sur la nourriture des poules pondeuses ici › comment nourrir ses poules pondeuses.

Quels sont les risques si on ne vermifuge pas ses poules ?

Si aucun traitement n’est administré, les sujets parasités maigrissent, perdent leurs forces et meurent. La prévention peut éviter tout cela.

Sondage

Et vous, vermifugez-vous vos poules ?

OUI
212 Vote
NON
263 Vote

 

Sources :

http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=TENIVERM+0%2C5+CAPSULE

http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=CONCENTRAT+V081+FLUBENDAZOLE+6+VOLAILLE

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9vamisole

https://en.wikipedia.org/wiki/Trichostrongylus_tenuis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Eimeria

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21673156

http://gallodrome.pagesperso-orange.fr/sante3.htm

À propos Poule's Club

Éleveuse familiale de poules depuis 2011, passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

25 commentaires

  1. Bonjour, j’ai vue que vermiferm est u. Vermifuge ou on peux consommer les oeufs mais connaissez vous ce produit?
    Est ce vraiment un vermifuge ou un préventif?
    Meeci

  2. Bonjour 🙂

    J’ai vermifugé mes poules + le coq avec Polyvermyl en comprimés, entre le 9 et le 11 avril.
    Première vermifugation car j’avais vu les parasites dans les fientes.

    Or à ce jour, il y a toujours des petits vers blancs minuscules qui bougent et pointent à l’extérieur dans la fiente après son éjection. Ensuite ils meurent et certaines fientes sont ainsi comme « hérissées ».

    J’ai pensé à des oxyures, vu que le produit est prévu pour les hétérakis ; mais il semble que les oxyures n’existent pas chez les poules. Par contre « les hétérakis ressemblent aux oxyures des enfants » (wiki).

    Mon véto n’y connaît rien en volailles (sic).

    Que dois-je faire ?

    Je ne sais pas si toutes les poules en ont mais au moins deux. La dose administrée correspondait au poids de chaque volaille ; les petites ont eu 3/4 et 1/2 comprimé, le coq 1/2 et les grosses 1 entier (elles pèsent 3 kg) ; l’une d’elles est plus près des 4 kg je vais la repeser et voir si le dosage était bon (si non puis-je recommencer ?)

    La plus grosse des Pioupiou je l’ai VUE « pondre » ses bestioles sous mon nez hier, et je sais qu’elle a reçu la bonne dose de Polyvermyl. DLU 04/2020

    Merci.
    Cordialement.

    • Bonjour Flore, je ne connais pas ce vermifuge, il se peut que les doses peuvent être augmenter, le mieux est d’appeler le labo. Il peut être renouvelé 10 jours après je pense. Les poules peuvent avoir des Hétérakis…

      • chlorydrate de Lévamisole : 53 mg pour 1 comprimé de 300 mg

        20 mg lévamisole par kg pds vif soit 1 c pour 2,5 à 3 kg de poule vivante ^^

        « le lévamisole, flubendazole, fenbendazole… : les hétérakis, les ascaris, les capillaires (ces derniers sont les plus tueurs)

        le niclosamide : les ténias

        la pipérazine : les hétérakis et les ascaris. Oui, elle n’en fait que deux…mais c’est la meilleure sur les ascaris, et aussi, si un sujet est très infesté, tu ne prends pas le risque qu’il meure à cause des vers tués (les vers en mourant libèrent des toxines, or la pipérazine les fait sortir ce qui évite cet effet).

        enfin, seul un vermifuge liquide agira sur la dangereuse capillariose du jabot. »

        Je pense qu’il faut que je refasse avec de la pipérazine.
        Qu’en pensez-vous ?

        Merci.

        • Cela me rappelle un cas sur le forum il y a quelques années, de poules infestées sans arrêt par de petits vers blancs. La personne avait vu véto, fait analyser les fientes par un labo… elle n’arrivait pas à s’en sortir.
          Oui pourquoi pas, il faut tout tenter. Bon courage

          • J’ai acheté un flacon de Soluverm à la pharmacie (Pipérazine 37%)

            ça se donne individuellement à la pipette, ça me va très bien.

            A moins qu’une nouvelle « race » de vers n’ait fait son apparition chez les volailles, on n’a pas un choix immense ; cela ne peut être que des ascaris (non), des capillaires (non), le ténia (non), des nématodes (pas de symptômes et oiseaux adultes, peu probable).

            Il reste les hétérakis… qui de plus correspondent à ce que j’ai vu.

            Puisque le lévamizole n’a pas fait d’effet, je passe à la pipérazine et on verra bien.

            Mais je ne sais pas si le véto voudra tjrs les oeufs après ce cocktail explosif ! 🙂

            A suivre.

          • C’est très probable :)… à suivre, vous nous direz 🙂

    • bonjour tout le monde. c’est la premiere fois que je poste sur ce forum.
      depuis ma plus tendre enfance, j’élève des oiseaux. surtout des canaris,puis des perruches,petites et de plus en plus grandes.
      et là, je me suis mis aux poules une dame de la campagne qui m’a ramené des oeufs (bleus araucana), barbus d’anvers etc… en remerciement des bons conseils que je lui avais prodigués concernant la bonne conduite d’une couveuse!
      oui je sais le sujet en est aux vermifugeages: il y a quelques années, je m’étais fais un ami eleveur specialiste au (cde) il élevait des gd perruches: bourkes,turquoisines. cet ami, m’avait recommandé le vermifuge  » KAPIZOL » quelqu’un connait’il ?

  3. Bonjour, j’ai une poule malade depuis peu dont voici les symptômes:

    – Station assise, queue et croupion bas, reste immobile
    – du mal à marcher car marche toujours avec le croupion bas
    – diarrhée (je n’ai pas remarqué de couleur ou d’odeur particulière pour les fientes)
    – j’ai l’impression (peut être n’est ce qu’une impression) que son bas ventre, son abdomen est gonflé

    Quand je suis aller les nourrir elle s’est mise à marcher (avec difficulté) pour rejoindre la nourriture, pour l’aider je l’ai porté jusqu’à cette dernière et une fois à destination, ça va, elle mange. Elle pèse dans mes mains également donc elle n’a pas l’air amaigrie.

    Cela vous fait penser à quelque chose? Mes autres poulettes vont bien.

    Je vous remercie.

  4. Bonjour,
    J’ai 2 poules .rare est quand elles ne pondent pas mais, depuis quelques semaines, il y en a une qui pond avec une coquille molle ou très fragile. Souvent, je retrouve l’oeuf vidé.elle l’à mangé;la coquille étant trouée!. Très régulièrement, je leurs donne leurs coquilles d’oeufs séchées et broyées .
    Est-Ce une bonne Idée? Que faire?
    Merci pour vos conseils. Merci pour elles.

    • Bonjour, leur donner leurs coquilles d’œufs broyées ne pose pas de problème. L’œuf mou peut aussi être dû à un problème d’assimilation du calcium, ou a une maladie bactérienne. Vous dites que cela dure depuis plusieurs semaines, cela fait beaucoup. Personnellement je leur donnerai au autre apport de calcium pour voir comme des coquilles d’huîtres broyées que l’on trouve dans le commerce. Je reverrai l’alimentation s’il le faut et je surveillerai son état général dans les semaines qui viennent.

  5. Je vermifuge mes poules une fois par mois pendant 3 jours avec 2 gouttes d’huile essentielle d’ail dans leur pâtée du soir et pour éviter les problèmes liés au froid tous les jours dans leur eau 2 gouttes de Téa-Tree.
    Pour l’instant ça marche.

  6. moi je mets regulierement du vinaigre de cidre bio dans l eau de boisson bien sur 2 fois par an de la terre de diatomée partout dans la cabane et dans le son comme ça elle mange bien je mets du thym dans toutes leurs soupes toute l année c est anti virus surtout des que je vois le matin qu elles ont la diarrhées en nettoyant leurs litieres je traite de suite avec de l argile verte car une diarrhée qui s installe c est pas bon du tout
    il y a aussi un produit chez phyto compagnon que j achete pour mon chien et parfois j en mets un peu aux poules

  7. Bonsoir ,

    J ai quatre poules et elles font toute la même chose en faite elle bougent leur jabot ont diré qu elles ont envie de vomir . Pensez – vous que cela est dû au vers ? Sachant que je ne les ai pas vermifuge encore .

    Merci

  8. Bonjour
    J’ai 35 poules que je nourri bien mais ça fait trois mois qu’elles ne pondent plus.
    J’ai constaté un changement dans leur feintes qui sont devenues liquide
    Je les ai vérifier avec de l’ail mais le problème persiste toujours
    Sachant que j’ai perdus 4 de mes poules je suis inquiète je ne sais plus comment y remédier
    Merci de me donner ce qu’il fait faire et qui dois-je appeler pour sauver le reste de mes poule
    Cordialement

  9. Bonjour,je possède 2 poules une gauloise rousse et une grise orpington .J’aimerai les vermifugées mais BIO en prevention.Comment faire,avec quel produit et quand.je suis abonné a poules club depuis 2 ans et lis tous vos conseils et vous en remercie.En attendant votre reponse,sincères salutations.jean michel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*