À lire absolument ! clic ici :
Accueil » Maladies des poules » Gale des pattes chez les poules : comment la soigner
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (10 avis - Note : 4,70 sur 5)
Loading...

Gale des pattes chez les poules : comment la soigner

Dans mon livre Des poules chez vous, je raconte notre première confrontation avec la gale des pattes. Les poules de nos voisins en étaient atteintes et à cette époque, nous l’avions traitée avec du savon noir, de la bétadine et de la vaseline. Le traitement a été long et fastidieux car il fallait soigner tous les jours jusqu’à la  disparition des symptômes. La gale était tellement avancée, que 3 poules avaient perdu des doigts. Depuis, j’en ai appris un peu plus sur la gale des pattes chez les poules. Assez répandue dans les élevages familiaux, elle passe majoritairement inaperçue à ses tous débuts. Quand elle commence à se voir,  il est temps d’agir avant d’en arriver à la situation extrême décrite ci-dessus, voire la mort des sujets atteints.

Qu’est-ce que la gale des pattes ?

gale-patte-poule-debut

Exemple de gale à ses débuts. Photo source www.backyardchickens.com

Provoquée par un acarien hématophage (qui se nourrit de sang), invisible à l’œil nu puisqu’il mesure moins de 0.5 mm : cnemidocoptes mutans, cette forme de dermatose n’atteint que l’épiderme non emplumé de la poule, en l’occurrence les pattes. Le mâle vit à la surface de la peau, alors que la femelle creuse des galeries dans les couches superficielles cornées de l’épiderme pour y pondre ses œufs. Les sucs salivaires sont très irritants. C’est la promiscuité avec un sujet infecté (souvent un nouvel arrivant), qui favorise la transmission, car elle est très contagieuse. L’humidité est également un facteur aggravant et quelquefois aussi le manque d’hygiène dans le poulailler.

Comment la reconnaitre

Voici les symptômes qui doivent vous alerter :

• des excroissances cornées (soulèvement des écailles) qui déforment la patte ;

• une formation de croûtes blancs-jaunâtres ressemblant à de la mie de pain séchée ;

• une déformation plus ou moins importante des doigts ;

• un grossissement des pattes.

Les déformations finissent par handicaper les sujets atteints qui ne peuvent plus poser la patte. À plus ou moins long terme, une phalange peut se casser et provoquer une surinfection (à staphylocoques ou streptocoques) mortelle sans traitement antibiotique administré à temps.

L’évolution de la maladie est relativement lente, elle peut se développer pendant plusieurs mois. La face externe dorsale des doigts est la première à être atteinte, puis le développement se poursuit sur la partie plantaire interne de la patte.

À NOTER

Chez certains sujets âgés, on assiste à un épaississement des pattes et à un soulèvement des écailles, symptômes proches de ceux énoncés ci-dessus. Il ne faut pas confondre ces altérations des écailles avec la gale des pattes. Cependant, si le doute est important, il vaut mieux traiter. En effet, l’âge d’un sujet ne le protège pas de cette affection.

Photos de gale plus avancée :

gale-avanceephoto-gale-patte

Photos source www.backyardchickens.com

Traitement de la gale des pattes

Comme je l’ai indiqué en début d’article, j’ai d’abord utilisé un mélange de vaseline, de savon noir et de bétadine. Ce traitement s’est révélé assez fastidieux et finalement incomplet, car sans réel traitement antifongique, la gale récidive à plus ou moins long terme.

J’ai ensuite découvert l’huile de cade vraie sur Internet grâce à la recommandation d’autres éleveurs. J’ai commandé un flacon de 500 g sur le site du huile-de-cade-500-gfabricant. Ce contenant s’est révélé suffisant pour l’utilisation que j’en avais.

L’huile de cade vraie

L’huile de cade vraie est obtenue par la distillation sèche du bois de genévrier Cade (Juniperus Oxycedrus), arbuste emblématique des garrigues Languedociennes. L’usage du bois de Cade et de l’huile qui en est extraite, remonte à l’antiquité. L’homme a su très tôt tirer profit de ses propriétés antiseptiques, antifongiques et cicatrisantes, ainsi que de son fort potentiel pour éloigner des cultures les insectes et les rongeurs.

La distillerie des Cévennes est la seule à fabriquer en Europe l’huile de cade vraie, celle capable de nous assurer toutes ces propriétés. Elle est préparée et distillée artisanalement depuis 1930 à Claret, village Occitan typique situé au milieu  des garrigues et du fameux vignoble du Pic de saint-Loup. Joël Descan et David Nicolas, maîtres distillateurs perpétuent aujourd’hui ce savoir-faire ancestral.

Si vous avez des questions sur son utilisation, sa fabrication, la posologie, vous pouvez poser vos questions sur leur site par e-mail ou par téléphone › www.distilleriedescevennes.com

Attention aux fausses huiles de cade : des huiles de cade sont vendues dans certains magasins (jardineries, bricolage…), mais elles n’ont rien à voir avec celle mentionnée ici. Celle-ci soigne également la gale déplumante et les poux rouges.

Application

Prête à l’emploi et facile à appliquer, l’huile de cade vraie est idéale pour soigner la gale des pattes de nos poulettes.  Il suffit de faire deux applicationscouverture-livre-sante-poules au pinceau d’huile de cade pure à 10 jours d’intervalle, à renouveler si nécessaire. Elle soigne également très bien la gale déplumante.

Certains éleveurs utilisent également de l’huile de table pour étouffer les acariens. Ce traitement se révèle efficace, mais sans anti-acaricide elle a tendance à récidiver. Il existe également de l’huile essentielle de cade (Juniperus oxycedrus), que je n’ai pas testée. Ajoutée dans l’huile de table elle pourrait elle pourrait être un autre moyen d’éradiquer les acariens. J’ai cependant noté cet avertissement concernant son utilisation : « l’huile essentielle de cade doit être utilisée en applications localisées, diluée dans une huile végétale et sur un temps assez court. Risque de réaction allergique avec le temps ».

IMPORTANT  : un nettoyage complet du poulailler ainsi qu’un changement de la litière sont indispensables pendant le traitement.

Conclusion

La gale des pattes se soigne relativement facilement et rapidement selon l’avancée de la maladie. Le tout est de ne pas arrêter le traitement trop tôt. Pour une gale à ses débuts, tout devrait disparaître en un mois ; pour une plus avancée, il faudra compter deux ou trois mois. Vos poulettes retrouveront alors de belles pattes qui ne les feront plus souffrir.

Source : http://www.eleveur-de-carduelines.com/article/la-gale-des-pattes-docteur-thierry-delestrade-jean-michel-eytorff/

À propos Poule's Club

Passionnée d'animaux et de nature, j'ai la chance de pouvoir allier mes connaissances en informatique à mes passions. Sur Poule’s Club, nous partageons avec vous l'expérience acquise au fil des années et les échanges que nous avons avec certains éleveurs professionnels. Je pense en particulier à Michel Audureau, qui a eu la gentillesse de nous transmettre son savoir.

6 commentaires

  1. bonjour j ai acheté 4 nègres soie pour noel a mon fils elles avaient 2 mois je les ai mis dans un poulailler fermée sous une lampe. Depuis quelqueS semaines je m’apperçois quelles ont beaucoup de mal a marché que faire merci

    • Bonjour, on ne dit plus « nègres soies » mais poules Soies depuis un certain temps déjà.Pourquoi les mettre sous une lampe à cet âge ? Elles doivent être dehors. Pourquoi accueillir un animal, si vous ne vous donnez pas la peine, avant de le faire, de vous renseigner sur ses besoins réels ? Les animaux ne sont pas des « objets cadeaux ».

  2. Bonjour
    j ai un coq ( marans ) qui a la gale au deux pattes depuis 6 semaines je le soigne chaque semaine en lui donnant un bain de pattes ensuite désinfectées avec de la bétadine et les 2 premières semaines j ai recouvert d huile de cade pure et les semaines suivante je dilue 1/2 huile d olive et 1/2 huile de cade mais je ne vois pas beaucoup d amélioration .pouvez vous me conseiller merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*